Comment les séries de science-fiction réinventent la narration

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Répondre
jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14704
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Comment les séries de science-fiction réinventent la narration

Message par jerome » lun. déc. 10, 2018 9:34 pm

Comment les séries de science-fiction réinventent la narration, un article à lire ici
Extraterrestres ou sorcières, science ou magie, la recette est la même : les genres de l’imaginaire donnent à voir des mondes fictionnels en décalage avec le nôtre. Longtemps accusés de favoriser l’« escapisme », la fuite hors de la réalité, ils ont pourtant fait la démonstration de leur double pouvoir, longtemps même avant l’émergence des séries télévisées. S’ils permettent en effet de s’évader, de se divertir en s’aventurant au-delà du réel, leurs détours tortueux sont souvent utiles pour nous présenter un écho déformé, remodulé, de notre propre monde, de ses angoisses et de ses espoirs. La science-fiction, capable de questionner le progrès technologique et les normes politiques et culturelles, se distingue par sa capacité à critiquer notre société.

Quand bien même l’étiquette escapiste est encore employée pour dévaloriser les genres de l’imaginaire, les publics ne s’y trompent pas, et s’immergent à loisir dans ces mondes souvent denses et complexes. L’ouvrage que j’ai récemment eu l’occasion de publier dans la collection Arts Visuels chez Armand Colin n’a donc pas pour but premier de légitimer, auprès du grand public, des œuvres tantôt populaires, tantôt méconnues. Il est plutôt destiné à mettre en avant le fait qu’au-delà d’œuvres fascinantes, la science-fiction tout particulièrement a produit des séries qui ont joué un rôle crucial dans l’évolution de l’écriture des fictions sérielles.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Répondre

Retourner vers « Cinéma et séries »