Clones

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Avatar du membre
Soslan
Messages : 3051
Enregistré le : sam. juin 13, 2009 1:22 pm
Localisation : Lille (ou presque)
Contact :

Message par Soslan » ven. oct. 30, 2009 7:22 pm

Lensman a écrit :
Virprudens a écrit :
Lune a écrit :Et une petite réflexion sur le fait qu'il ne faudrait pas laisser le virtuel prendre le pas sur le réel dans notre vie sociale...[/color]
Ouais. Sauf que le virtuel est réel.
On le sait tous tous, mais, tu as raison, c'est pas si mal de le rappeler de temps à autre, tellement on lit de trucs idiots à ce sujet (et je ne fais pas allusion aux polémiques absconses sur la métaphysique, je le jure!)
Oncle Joe
Yves Bonnefoy et les autres grands "poètes du réel" (Jaccottet, Ponge, que je n'ai pas encore lu ceux-là par contre) ne seraient pas de votre avis.
Si c'est pas une référence costaud ça :twisted:
"La Lune commence où avec le citron finit la cerise" (André Breton)

http://karelia.over-blog.com/
Et pour ne pas faire que ma propre promo :
http://musardises.moonfruit.fr/

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » ven. oct. 30, 2009 8:32 pm

Lensman a écrit : Mais est-ce que ça évoque "Face au feu du solieil" d'Asimov?
Oncle Joe
Pas vraiment. La société du roman d'Asimov est nettement différente et les robots représentent un facteur économique important.
Dans ce film, les surrogates ne sont finalement que des sortes d'avatars de second life réels, qui permettent aux américains d'éviter de se déplacer physiquement quelque part, mais toute la société reste strictement équivalente : les surrogates prennent le métro, vont dans des salons de beauté, se droguent, dansent...
C'est plutôt une sorte de satire un peu mal foutue, mâtinée d'une enquête policière téléphonée, là où le bouquin d'Asimov est, comment dirais-je, de la science-fiction.

Avatar du membre
orcusnf
Messages : 2406
Enregistré le : mer. mai 24, 2006 8:55 pm
Localisation : Stuttgart
Contact :

Message par orcusnf » lun. nov. 09, 2009 7:57 pm

Vu hier, sympa comme film, le scénario est pas mal, mais niveau sf, c'est raté. Deux défauts de cohérence majeur :
- la diffusion en 11 ans seulement d'une telle invention à l'échelle d'un milliard de personnes à un prix très bas dans un monde qui a vue de nez est en 2020-30
- l'impossibilité totale de vivre par procuration. Exemple concret, si on est malade, on fait comment ?
http://www.fantastinet.com l'actualité de la littérature de l'imaginaire

Cibylline

Message par Cibylline » lun. nov. 09, 2009 9:27 pm

C'est typiquement le genre de films à voir sans se poser trop de questions... (ce qui n'est pas péjoratif sous mon clavier)
Evidemment, il y a plein de choses inexpliquées ou peu satisfaisantes, mais on regarde Willis évoluer dans un monde flippant et ça fonctionne le temps du spectacle.

Avatar du membre
Lhisbei
Messages : 1118
Enregistré le : jeu. avr. 16, 2009 7:38 am
Localisation : Nord
Contact :

Message par Lhisbei » lun. nov. 09, 2009 10:43 pm

Cibylline a écrit :C'est typiquement le genre de films à voir sans se poser trop de questions... (ce qui n'est pas péjoratif sous mon clavier)
Evidemment, il y a plein de choses inexpliquées ou peu satisfaisantes, mais on regarde Willis évoluer dans un monde flippant et ça fonctionne le temps du spectacle.
+1
par contre faut pas commencer à y réfléchir sinon ça perd son charme.
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein

Avatar du membre
Aède
Messages : 168
Enregistré le : dim. mai 07, 2006 6:18 pm
Localisation : dans les bras de l'amour
Contact :

Message par Aède » mar. nov. 10, 2009 6:03 pm

Quel navet ! un film sans aucune tension, long malgré ses 1H20 et ennuyeux la plupart du temps. D'ailleurs même Willis a l'air de se faire chier grave dans ce film. De plus, c'est grevé d'invraisemblance. Pourtant il y avait matière avec ce thème à faire quelque chose de costaud !
Image

Avatar du membre
McCorjeag
Messages : 173
Enregistré le : ven. juin 15, 2007 4:49 pm
Localisation : Sur ma chaise en Haute-Savoie

Message par McCorjeag » mar. nov. 10, 2009 9:05 pm

crazy guide a écrit :
Julien d'Hem a écrit :Je veux le voir, ne serait-ce que pour la coupe de cheveux de son clone...
Ce n'est pas la première fois que B. Willis a cette coupe blonde ridicule mais je n'arrive pas à me souvenir dans quel autre film il a déjà fait ce gag.
Quelqu'un ?
L'armée des 12 singes (pas au début mais lorsqu'il s'engage dans le terminal pour prendre l'avion finalement à moins qu'à l'époque ce n'eussent été ses vrais cheveux....)
Fantôme : Signe extérieur évident d'une frayeur interne.
Ambrose Bierce

Avatar du membre
neocobalt
Messages : 127
Enregistré le : dim. mai 10, 2009 11:00 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par neocobalt » mer. nov. 11, 2009 2:47 am

McCorjeag a écrit :
crazy guide a écrit :
Julien d'Hem a écrit :Je veux le voir, ne serait-ce que pour la coupe de cheveux de son clone...
Ce n'est pas la première fois que B. Willis a cette coupe blonde ridicule mais je n'arrive pas à me souvenir dans quel autre film il a déjà fait ce gag.
Quelqu'un ?
L'armée des 12 singes (pas au début mais lorsqu'il s'engage dans le terminal pour prendre l'avion finalement à moins qu'à l'époque ce n'eussent été ses vrais cheveux....)
Une perruque blonde en effet, châtain clair on dira, sans oublier une moustache grimante du même ton, d'une discrétion presque gauloise.
Pour le reste, la brune Madeleine Stowe y est ravissante.

PS : Il ne prendra pas l'avion. Quoique...

Avatar du membre
Stéphane
Administrateur - Site Admin
Messages : 1889
Enregistré le : lun. déc. 17, 2007 1:58 pm
Contact :

Message par Stéphane » sam. nov. 14, 2009 2:53 pm

Je l'ai vu et j'y trouve pas mal de défauts. Mais ça reste divertissant. (Attention, je spoile un poil dans ma critique)

Répondre

Retourner vers « Cinéma et séries »