Michelson-Morley teste a une precision record

Insolites, drôles ou étonnantes, voici les news scientifiques sélectionnées régulièrement par l'ami Bull. Mais vous pouvez vous aussi y poster vos infos. (attention à la rigueur scientifique)

Modérateurs : Travis, Charlotte, marie.m, Eric, jerome, Magda Dorner, Bull

Avatar du membre
jp the z
Messages : 166
Enregistré le : mar. oct. 07, 2008 6:16 am
Localisation : Dans une galaxie pres de chez vous

Message par jp the z » mer. déc. 02, 2009 5:49 am

@MF : intermede tres interessant et instructif. Merci d avoir ramene un peu plus de rigueur dans l emploi de certains termes, je reconnais pour ma part m etre un peu laisse aller. Cela manquerait de justesse que moins de precision dans la formulation induise une incertitude dans l esprit du lecteur.

@At'v : la periode est l inverse de la frequence qui est elle meme reliee a la vitesse de propagation (ou celerite) par la relation c= λν ou ν est la frequence et λ la longueur d onde.
Donc la periode T depende de la vitesse de propagation suivant la relation T= λ/c (a noter aussi que T depends de la longueur d onde, donc suivant la "couleur"de la radiation emise la valeur de T variera, ce qui explique que l on doive specifier les niveaux de transition pour lever l ambiguite sur λ)

Ce qui m oblige a rectifier ma precedente affirmation. En effet si la definition elle meme ne fait pas intervenir le metre ni la vitesse de propagation d un signal puisque il suffit de compter des oscillations, en revanche, la valeur de la seconde pourrait changer si la vitesse de propagation des ondes electromagnetiques etaient differentes(en fait cela n aurait d importance que si, comme le croit Eons, la celerite de la lumiere etait variable). Mais la c est de la Science-Fiction :P
"On devrait jamais quitter Montauban"

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mer. déc. 02, 2009 11:46 am

jp the z a écrit :@At'v : la periode est l inverse de la frequence qui est elle meme reliee a la vitesse de propagation (ou celerite) par la relation c= λν ou ν est la frequence et λ la longueur d onde.
Donc la periode T depende de la vitesse de propagation suivant la relation T= λ/c (a noter aussi que T depends de la longueur d onde, donc suivant la "couleur"de la radiation emise la valeur de T variera, ce qui explique que l on doive specifier les niveaux de transition pour lever l ambiguite sur λ)

Ce qui m oblige a rectifier ma precedente affirmation. En effet si la definition elle meme ne fait pas intervenir le metre ni la vitesse de propagation d un signal puisque il suffit de compter des oscillations, en revanche, la valeur de la seconde pourrait changer si la vitesse de propagation des ondes electromagnetiques etaient differentes(en fait cela n aurait d importance que si, comme le croit Eons, la celerite de la lumiere etait variable). Mais la c est de la Science-Fiction :P
Un commentaire.

Le choix fait d'utiliser la période avait justement pour objet de ne pas avoir à tenir compte de c ou de λ.

Pour une particule de masse nulle (λ=hc/E) T=h/E, ne faisant intervenir que la constante de Planck et l'énergie. Ce qui implique, bien sûr, de choisir un niveau énergétique, ce que fait la définition.
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Atv'
Messages : 116
Enregistré le : ven. nov. 06, 2009 1:00 am
Localisation : Toulouse
Contact :

Message par Atv' » mer. déc. 02, 2009 12:05 pm

MF a écrit :Un commentaire.

Le choix fait d'utiliser la période avait justement pour objet de ne pas avoir à tenir compte de c ou de λ.

Pour une particule de masse nulle (λ=hc/E) T=h/E, ne faisant intervenir que la constante de Planck et l'énergie. Ce qui implique, bien sûr, de choisir un niveau énergétique, ce que fait la définition.
Voilà qui met les choses au clair. Merci ! :)

Avatar du membre
jp the z
Messages : 166
Enregistré le : mar. oct. 07, 2008 6:16 am
Localisation : Dans une galaxie pres de chez vous

Message par jp the z » mer. déc. 02, 2009 4:40 pm

MF a écrit :...Ce qui implique, bien sûr, de choisir un niveau énergétique, ce que fait la définition.
MF: juste pour etre sur que je suis, en choisissant un niveau energetique on tient implicitement compte de la longueur d onde (en fait de la frequence, et donc de c/λ), non ?
Dire que l on choisit E ou que c/λ est constant, sont deux formulations equivalentes dans ce cas, ou bien ?.
"On devrait jamais quitter Montauban"

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » jeu. déc. 03, 2009 8:26 pm

jp the z a écrit :
MF a écrit :...Ce qui implique, bien sûr, de choisir un niveau énergétique, ce que fait la définition.
MF: juste pour etre sur que je suis, en choisissant un niveau energetique on tient implicitement compte de la longueur d onde (en fait de la frequence, et donc de c/λ), non ?
Dire que l on choisit E ou que c/λ est constant, sont deux formulations equivalentes dans ce cas, ou bien ?.
Non, et tu peux l'examiner sous deux aspects.
1°) L'énergie de transition entre deux niveaux hyperfins est une caractéristique de l'atome concerné, indépendante du futur de la particule/onde émise à cette occasion.
2°) Tu es sensé mesurer la période d'une radiation (et pas d'une onde EM) et il n'y a donc pas de déplacement dans l'espace. Dans un idéal physique, tu déterminerais la période au moment de la radiation. Savoir à quelle vitesse le photon émis par la transition entre les deux niveaux hyperfins peut se déplacer n'a aucune incidence sur la période de la radiation.

Toutefois, dans la réalité, les étalons primaires sont des étalons de fréquence (fontaines à césium ou pompage optique). mais ça ne change rien à la définition et à son principe. Si ça t'intéresse, les CR du comité consultatif du temps et des fréquences.
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
jp the z
Messages : 166
Enregistré le : mar. oct. 07, 2008 6:16 am
Localisation : Dans une galaxie pres de chez vous

Message par jp the z » ven. déc. 04, 2009 8:10 am

@MF: la tu me rends perplexe...

je continue en MP, parceque ce serait indecent de faire 100 pages de messages sans parler une fois de metaphysique. :)
"On devrait jamais quitter Montauban"

Répondre

Retourner vers « Section 1 : Des nouvelles des sciences »