Des acides aminés découverts dans des échantillons de comète

Discussions autour des sciences

Modérateurs : Travis, Charlotte, marie.m, Eric, jerome, Magda Dorner, Bull

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Des acides aminés découverts dans des échantillons de comète

Message par jerome » mer. août 26, 2009 8:46 am

C'est une dépêche Reuters :

Des traces d'un acide aminé, la glycine, ont été découvertes pour la première fois sur une comète, ont annoncé lundi des scientifiques, selon lesquels cette découverte renforce l'hypothèse selon laquelle la vie pourrait être d'origine extra-terrestre. Lire la suite l'article

Les acides aminés sont les éléments constitutifs des protéines, et la glycine et le plus courant des vingt différents qui existent.

Ces traces de glycine ont été retrouvées dans les échantillons prélevés en janvier 2004 dans la queue de la comète Wild 2 par la sonde Stardust de la Nasa, à 390 millions de km de la Terre. Les échantillons étaient revenus sur Terre deux ans après à bord d'un caisson automatisé.

La présence de glycine avait été signalée dès l'an dernier, mais il a fallu longtemps aux chercheurs pour s'assurer qu'elle ne provenait pas d'une contamination et qu'elle était bien d'origine extraterrestre.

"Nous n'étions pas certains qu'elle ne venait pas de la fabrication ou de la manipulation de la sonde", a expliqué Jamie Elsila, astrobiologiste au Centre spatial Goddard de la Nasa, dans le Maryland.

Les travaux qu'elle a dirigés sont présentés dans la revue "Meteoritics and Planetary Science".

"Nous avions déjà trouvé des acides aminés dans des météorites, mais c'est la première fois qu'il en est détecté dans une comète", a-t-elle déclaré.

Les protéines, qui forment l'intégralité des organes, cellules et enzymes des organismes vivants, sont formées de chaînes d'acides aminés.

De nombreux scientifiques pensent que les premiers acides aminés auraient pu arriver sur Terre à bord de météorites ou de comètes, et que d'autres planètes dans l'univers auraient pu être "ensemencées" de la même manière.

"La découverte de glycine dans une comète renforce l'idée selon laquelle les briques fondamentales de la vie sont répandues dans l'espace, et étaie l'argument selon lequel la vie pourrait être bien plus répandue dans l'univers qu'on ne le pense", a estimé Carl Pilcher, directeur de l'Institut d'astrobiologie de la Nasa en Californie.

Version française Gregory Schwartz
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Bull
Messages : 1604
Enregistré le : mar. juil. 18, 2006 6:02 pm

Message par Bull » mer. août 26, 2009 2:48 pm

Intéressant +++
Mais je ne retrouve pas le papier original pour l'instant.

Et vu l'importance du truc, je ne comprends pas pourquoi c'est publié dans un "petit" journal de spécialité (IF auour de 2).

Présence de biais ?

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mer. août 26, 2009 3:09 pm

Oui, et d'ailleurs, ça commence à bien faire: à quand la vraie découverte d'un extraterrestre congelé dans une comète? Ces amuse gueule donnent faim, à la fin...
Oncle Joe

Avatar du membre
Tétard
Messages : 541
Enregistré le : dim. mai 25, 2008 4:28 pm

Message par Tétard » mer. août 26, 2009 3:29 pm

Quelques questions à Bull (s'il veut bien prendre le temps d'y répondre)
Cela fait des années que j'entends parler de cette possible importation des germes de la vie par les comètes.
Cette hypothèse est-elle complémentaire / concurrentielle / exclusive de celle d'une apparition originale de la vie sur notre planète (et sur d'autres) ?

Qu'est-ce qui amène des scientifiques à privilégier cette hypothèse plutôt que celle d'une émergence endogène ?

Dans la phrase "les briques fondamentales de la vie sont répandues dans l'espace" que faut-il entendre par espace ? Comètes ou exoplanètes ? Est-il sous-entendu que ces éléments apparaissent sur les comètes, et/ou lors de la formation des systèmes stellaires, des étoiles etc. plutôt que sur les planètes déjà formées ?

Merci.
On offre de face la vérité à son égal : on la laisse entrevoir de profil à son maître.
(Chamfort, Eloge de La Fontaine)

Avatar du membre
Tétard
Messages : 541
Enregistré le : dim. mai 25, 2008 4:28 pm

Message par Tétard » mer. août 26, 2009 3:30 pm

Lensman a écrit :Oui, et d'ailleurs, ça commence à bien faire: à quand la vraie découverte d'un extraterrestre congelé dans une comète? Ces amuse gueule donnent faim, à la fin...
Oncle Joe
C'est vrai, ça. Après avoir découvert des fans d'A.E.V.V. au XXIè siècle, plus rien ne saurait nous surprendre...
On offre de face la vérité à son égal : on la laisse entrevoir de profil à son maître.
(Chamfort, Eloge de La Fontaine)

Avatar du membre
Bull
Messages : 1604
Enregistré le : mar. juil. 18, 2006 6:02 pm

Message par Bull » mer. août 26, 2009 3:49 pm

Ci-dessous les abstracts de deux papiers très récents de très bons journaux : un travail original et une revue de la littérature.

Si besoin j'essayerai de développer plus tard.
Si tu veux les papiers en PDF---> MP

Proc Natl Acad Sci U S A. 2009 Jun 9;106(23):9144-6.

On the origin of terrestrial homochirality for nucleosides and amino acids.

Breslow R, Cheng ZL.
Department of Chemistry, Columbia University, New York, NY 10027, USA. rb33@columbia.edu

Before life could start on earth, it was important that the amino acid building blocks be present in a predominant handedness called the L configuration and that the ribose of RNA be predominantly in the D configuration. Because ordinary chemical processes would produce them in equal L and D amounts, it has long been a puzzle how the needed selectivities could have arisen. Carbonaceous chondrites such as the Murchison meteorite, which landed in Australia in 1969, brought some unusual amino acids with a methyl group replacing their alpha hydrogen. They cannot racemize and have a small but real excess of those with the L configuration. We have shown that they can partake in a synthesis of normal L amino acids under credible prebiotic conditions. We and others showed that small preferences can be amplified into solutions with very high dominance of the L amino acids because of the higher solubility of the pure L form than of the more stable DL racemic compound crystal. Here, we show that such solubility-based amplification of small excesses of three D nucleosides, uridine, adenosine, and cytidine, can also occur to form solutions with very high D dominance under credible prebiotic conditions. Guanosine crystallizes as a conglomerate and does not amplify in this way. However, under prebiotic conditions it could have been formed from homochiral D ribose from the hydrolysis of amplified adenosine or cytidine
Trends Microbiol. 2009 Jun;17(6):243-50.

Ancient micronauts: interplanetary transport of microbes by cosmic impacts.
Nicholson WL.

Department of Microbiology and Cell Science, University of Florida, Space Life Sciences Laboratory, Building M6-1025, Room 201-B, Kennedy Space Center, FL 32899, USA. WLN@ufl.edu

Recent developments in microbiology, geophysics and planetary sciences raise the possibility that the planets in our solar system might not be biologically isolated. Hence, the possibility of lithopanspermia (the interplanetary transport of microbial passengers inside rocks) is presently being re-evaluated, with implications for the origin and evolution of life on Earth and within our solar system. Here, I summarize our current understanding of the physics of impacts, space transport of meteorites, and the potentiality of microorganisms to undergo and survive interplanetary transfer.
Modifié en dernier par Bull le mer. août 26, 2009 7:44 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
orcusnf
Messages : 2406
Enregistré le : mer. mai 24, 2006 8:55 pm
Localisation : Stuttgart
Contact :

Message par orcusnf » mer. août 26, 2009 7:09 pm

Tétard a écrit :
Lensman a écrit :Oui, et d'ailleurs, ça commence à bien faire: à quand la vraie découverte d'un extraterrestre congelé dans une comète? Ces amuse gueule donnent faim, à la fin...
Oncle Joe
C'est vrai, ça. Après avoir découvert des fans d'A.E.V.V. au XXIè siècle, plus rien ne saurait nous surprendre...
j'ai des chances d'atteindre le 22e.
http://www.fantastinet.com l'actualité de la littérature de l'imaginaire

Avatar du membre
Tétard
Messages : 541
Enregistré le : dim. mai 25, 2008 4:28 pm

Message par Tétard » mer. août 26, 2009 7:24 pm

Uh uh, ce serait de la science-fiction... :lol:
On offre de face la vérité à son égal : on la laisse entrevoir de profil à son maître.
(Chamfort, Eloge de La Fontaine)

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mer. août 26, 2009 11:15 pm

N'empêche que, pour le moment, on ne voit pas encore se réaliser le genre de belle scène qu'on trouvait dans la vieille SF, où un bon chimiste fou mélangeait deux trois bricoles, faisait un peu chauffer et hop! on avait de vie qui apparaissait... Je dirais même que tous les prétextes sont bons, aujourd'hui, pour évacuer la question... Triste époque...
Oncle Joe
PS: plus sérieusement, est-ce que, à la lumière de nos connaissances actuelles, l'idée de créer de la vie artificiellement a-t-elle un sens?

Avatar du membre
Bull
Messages : 1604
Enregistré le : mar. juil. 18, 2006 6:02 pm

Message par Bull » mer. août 26, 2009 11:37 pm

Lensman a écrit : Oncle Joe
PS: plus sérieusement, est-ce que, à la lumière de nos connaissances actuelles, l'idée de créer de la vie artificiellement a-t-elle un sens?
Question con : qu'appelles-tu la vie ?

Quelques acides aminés
Proteine
Prion
Virus
Mimivirus
Bacteries
Parasites
Etc...

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. août 27, 2009 7:27 am

On va dire bactérie.
Oncle Joe

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » jeu. août 27, 2009 7:59 am

Un virus (si possible suffisamment exotique pour n'être pas pathogène) serait déjà un premier pas. :wink:
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
Tétard
Messages : 541
Enregistré le : dim. mai 25, 2008 4:28 pm

Message par Tétard » jeu. août 27, 2009 8:12 am

@ Bull : merci pour les références. J'avoue ne rien comprendre au premier résumé, mais si cela est possible, j'aimerais recevoir le second article en pdf.
On offre de face la vérité à son égal : on la laisse entrevoir de profil à son maître.
(Chamfort, Eloge de La Fontaine)

Avatar du membre
Tétard
Messages : 541
Enregistré le : dim. mai 25, 2008 4:28 pm

Message par Tétard » jeu. août 27, 2009 10:32 am

J'ai transmis le premier résumé par mail à mon frère astrophysicien, pour qu'il me le traduise; voici sa réponse :
L'autre message est du meme genre, pour dire que des particules de meteorites ont ete decouvertes avec certaines proprietes qui pourraient expliquer pourquoi les amino-acides des cellules vivantes sur Terre ont tous la meme parite L.

C'est pas la peine de rentrer plus dans le detail...

De toute facon je n'y crois pas et je trouve ca fumeux..
Je ne crois pas obtenir mieux de sa part.
On offre de face la vérité à son égal : on la laisse entrevoir de profil à son maître.
(Chamfort, Eloge de La Fontaine)

Avatar du membre
Bull
Messages : 1604
Enregistré le : mar. juil. 18, 2006 6:02 pm

Message par Bull » jeu. août 27, 2009 1:50 pm

Lensman a écrit :On va dire bactérie.
Oncle Joe
On avance.
A grand pas.
Les deux principaux résultats (par la même équipe d'ailleurs) ci-dessous.
Dont un...publié cette semaine dans Science...
Science 3 August 2007: Vol. 317. no. 5838, pp. 632 - 638



Genome Transplantation in Bacteria: Changing One Species to Another

Carole Lartigue, John I. Glass,* Nina Alperovich, Rembert Pieper, Prashanth P. Parmar, Clyde A. Hutchison, III, Hamilton O. Smith, J. Craig Venter

As a step toward propagation of synthetic genomes, we completely replaced the genome of a bacterial cell with one from another species by transplanting a whole genome as naked DNA. Intact genomic DNA from Mycoplasma mycoides large colony (LC), virtually free of protein, was transplanted into Mycoplasma capricolum cells by polyethylene glycol–mediated transformation. Cells selected for tetracycline resistance, carried by the M. mycoides LC chromosome, contain the complete donor genome and are free of detectable recipient genomic sequences. These cells that result from genome transplantation are phenotypically identical to the M. mycoides LC donor strain as judged by several criteria.
Published Online August 20, 2009


Creating Bacterial Strains from Genomes That Have Been Cloned and Engineered in Yeast

Carole Lartigue 1, Sanjay Vashee 1*, Mikkel A. Algire 1, Ray-Yuan Chuang 1, Gwynedd A. Benders 2, Li Ma 1, Vladimir N. Noskov 1, Evgeniya A. Denisova 1, Daniel G. Gibson 1, Nacyra Assad-Garcia 1, Nina Alperovich 1, David W. Thomas 3, Chuck Merryman 1, Clyde A. Hutchison III2, Hamilton O. Smith 2, J. Craig Venter 4, John I. Glass 1
1 The J. Craig Venter Institute, 9704 Medical Center Drive, Rockville, MD 20850, USA.
2 The J. Craig Venter Institute, 10355 Science Center Drive, San Diego, CA 92121, USA.
3 The J. Craig Venter Institute, 9704 Medical Center Drive, Rockville, MD 20850, USA.; Present address: Biotechnology Industry Organization (BIO), 1201 Maryland Avenue SW, Washington, DC 20024, USA.
4 The J. Craig Venter Institute, 9704 Medical Center Drive, Rockville, MD 20850, USA.; The J. Craig Venter Institute, 10355 Science Center Drive, San Diego, CA 92121, USA.


We recently reported the chemical synthesis, assembly, and cloning of a bacterial genome in yeast. To produce a synthetic cell, the genome must be transferred from yeast to a receptive cytoplasm. Here, we describe methods to accomplish this. We cloned a Mycoplasma mycoides genome as a yeast centromeric plasmid, and then transplanted it into Mycoplama capricolum to produce a viable M. mycoides cell. While in yeast, the genome was altered using yeast genetic systems, and then transplanted to produce a new strain of M. mycoides. These methods allow the construction of strains that could not be produced with genetic tools available for this bacterium.
Tetard : OK pour le PDF, mais il me faut une adresse mail. MP ?

Répondre

Retourner vers « Section 2 : Discussions »