Gilles Dumay online

Gilles Dumay sera l'invité du forum Actusf lundi, mardi et mercredi 19, 20 et 21 octobre

Modérateurs : Charlotte, tom, Eric, jerome

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » mar. oct. 20, 2009 9:37 am

Lensman a écrit :
Eons a écrit :
GillesDumay a écrit :Un des effets pervers du livre électronique c'est le risque que les lecteurs se mettent massivement à l'anglais (ce qui est inévitable, je crois)
Je ne suis pas de cet avis. Une bien trop grande proportion de Français ne lisent pas ou très mal les langues étrangères, anglais inclus.
Moi-même, alors que la lecture d'articles en anglais, techniques et autres, ne me pose aucun problème, je n'éprouve pas le même plaisir de la lecture avec un bouquin en anglais, que j'ai beaucoup plus tendance à lire en diagonale). Je préfère encore payer la VF (si le prix reste raisonnable) qu'avoir la VO gratuite.
Il me semble que GD a parlé de "risque", simplement, il n'a pas dit que ça allait arriver. Mais tu as oublié de poser ta question, qui est..?
Oncle Joe
Eh bien, moi je ne crois pas à ce risque, c'est tout.
Et pourquoi serait-on obligé de poser une question ? Un simple commentaire peut parfois susciter une réponse.

Ou alors, si, tiens : en 2005, Eons a eu le razzie de la pire couverture, mais Bifrost n'est pas allé jusqu'à oser dire pour quel titre. Gilles, te souviens-tu duquel il s'agissait ? :lol:
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
Travis
Messages : 1841
Enregistré le : mar. déc. 16, 2008 9:11 am
Contact :

Message par Travis » mar. oct. 20, 2009 9:45 am

Bonjour Gilles,
Publier un francophone coûte moins cher qu'une traduction, évidemment, mais au jour d'aujourd'hui j'ai bien plus de mal à rentabiliser un texte de langue française qu'une traduction (je généralise). Les habitudes des lecteurs ne semblent pas avoir beaucoup changé ; ils préfèrent toujours les auteurs anglo-saxons. C'est l'impression que donnent les chiffres de vente.
Certains éditeurs anglicise le nom des auteurs français (je crois avoir lu ça dans un Bifrost) A ton avis cette pratique (assez grossière) fonctionne t-elle vraiment.?


Par ailleurs je viens de feuilleter Le Haut-Lieu et Autres Espaces Inhabitables et en haut de chaque page il est écrit Le Haut-Lieu et Autres histoires Inhabitables, est ce normal ou bien ai je une version collector?

Excellent début de journée à tous.

GillesDumay
Messages : 654
Enregistré le : sam. oct. 03, 2009 8:30 pm

Message par GillesDumay » mar. oct. 20, 2009 11:22 am

Soslan a écrit :
GillesDumay a écrit :
Soslan a écrit :Je rebondis sur la question de Kemar :

Votre première réponse semble suggérer qu'il existe une certaine mode de couverture.
Serait-elle selon vous en relation avec l'évolution du lectorat ?
Désolé, je ne comprends pas la question...
Pouvez-vous être plus clair ?

GD
Je me demandais si vous aviez constatée une évolution des goûts en matière de couverture qui correspondrait à celle des goûts en matière de lecture.
En espérant avoir été plus clair :? .
Non.
Dans le cas contraire, les gens se rueraient sur les couvertures de Lasth, Benjamin Carré, Daylon.
J'attends la ruée... J'attends... Ca fait combien d'années que j'attends maintenant ?
En comparant les chiffres de ventes de Vance illustré par Manchu (ou au Bélial') et de Vance illustré par Sparth on a une bonne idée de ce que veut le public (pris en bloc). Evidemment il y a des gens qui ne veulent plus de couv' de Manchu ou autres couv' 100% SF, mais ils sont encore minoritaires.
La couv' de La Horde du contrevent à La Volte me laisse supposer toutefois qu'il y a un espoir pour ceux qui aiment l'abstrait (c'est mon cas, mon peintre préféré c'est Pollock).

Je me souviendrai toujours du commentaire d'un éditeur de Denoël sur les couvs de Sparth : "Ils sont trop beaux, tu ne vas pas les vendre".

Je me méfie de ce que j'aime en couvertures (et, plus encore, je me méfie de ce Patrick Imbert aime ; lui il a carrément bon goût).

GD

eleanore-clo
Messages : 53
Enregistré le : mar. janv. 09, 2007 10:22 pm
Localisation : paris

River of Gods

Message par eleanore-clo » mar. oct. 20, 2009 11:24 am

Bonjour

La date de publication est t elle toujours 2010 ? Début 2010 ? Mi 2010 ? Fin 2010 ?

Cordialement
Eléanore-clo

GillesDumay
Messages : 654
Enregistré le : sam. oct. 03, 2009 8:30 pm

Message par GillesDumay » mar. oct. 20, 2009 11:27 am

Tiens une petite anecdote.

J'arrive un jour dans le bureau de mon patron avec la couv' des Loups des étoiles, et les projets de couv' pour Benford.

"Quelle horreur !
- T'es sérieux ? C'est ce que les gens veulent...
- Non, mais la on peut pas, c'est pas possible.
- Ecoute, essayons... fais-moi confiance sur ces titres-là, et si ça ne marche pas, on arrêtera."

Dix ans plus tard :

"J'ai vu la couv' d'Axis ; elle est magnifique.
- Merci Olivier, je la trouve très réussie moi aussi."

GD

GillesDumay
Messages : 654
Enregistré le : sam. oct. 03, 2009 8:30 pm

Re: River of Gods

Message par GillesDumay » mar. oct. 20, 2009 11:29 am

eleanore-clo a écrit :Bonjour

La date de publication est t elle toujours 2010 ? Début 2010 ? Mi 2010 ? Fin 2010 ?

Cordialement
Eléanore-clo
Bonjour Eléanore,

Pour la parution du Fleuve des dieux.
Réponse après les Utopiales.
Il faut que j'en discute d'abord avec Ian.
(Mais j'ai la trad', enfin !, et le traducteur est toujours parmi nous).

GD

GillesDumay
Messages : 654
Enregistré le : sam. oct. 03, 2009 8:30 pm

Message par GillesDumay » mar. oct. 20, 2009 11:33 am

Aldaran a écrit :
GillesDumay a écrit :Faire moche ne coûterait pas moins cher... En tout cas ce n'est pas en faisant des économies sur la fabrication du livre (ou les corrections) qu'on fait vraiment des économies (si c'est moche, si c'est truffé de coquilles, ça se vend pas).
J'avoue ne pas trop comprendre la question.
La suite pour demain alors :
Je ne pensais pas aux corrections auxquelles il ne faut évidemment pas toucher.
Mais... Couvertures avec rabats, pelliculées, épaisses, qualité du papier, illustrateurs de renom... Sans tomber dans le moche, certains éditeurs (là, je pense au Diable mais il y en a d'autres) dont les bouquins sont souvent très bons mais qui ont une allure beaucoup moins classe - toutes affaires de goût mises à part, hein - et n'atteignent pas les tarifs de Lunes d'Encre.
Bonne nuit et merci pour le temps que tu nous consacre.
La fabrication n'influe pas sur le prix : c'est géré par Gallimard dans des volumes d'impression qui se compte en millions d'exemplaires.
Faire des bouquins comme le Diable Vauvert ne ferait pas baisser le prix d'un cent ; j'en suis convaincu. Ma fabrication a un poids qu'Au Diable Vauvert n'a pas.
Les Lunes d'encre sont chers, car je paye correctement tous les gens qui bossent avec moi, de l'illustrateur au correcteur en passant par l'auteur et le cas échéant son traducteur. C'est un choix. C'est comme ça que JE veux bosser.

GD

rmd
Messages : 2248
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 1:44 pm

Message par rmd » mar. oct. 20, 2009 11:33 am

Salut Gilles,

en l'espace de 10-15 ans, il y a eu un renouvellement (quasiment) complet des éditeurs et un changement de génération, avec le remplacement de sadoul, goimard et quelques autres. Ca a conduit à une grosse évolution des collections. Penses tu que ce changement a fait évoluer l'édition de SF en france et est-ce que ca n'a pas troublé le lectorat qui a peut-etre perdu ses repères avec des collections moins facilement etiquetables ?
Après des années de cérémonie du Thé, il n’y a rien de meilleur que de vomir de la Bière.

GillesDumay
Messages : 654
Enregistré le : sam. oct. 03, 2009 8:30 pm

Message par GillesDumay » mar. oct. 20, 2009 11:42 am

Eons a écrit :
Lensman a écrit :
Eons a écrit :
GillesDumay a écrit :Un des effets pervers du livre électronique c'est le risque que les lecteurs se mettent massivement à l'anglais (ce qui est inévitable, je crois)
Je ne suis pas de cet avis. Une bien trop grande proportion de Français ne lisent pas ou très mal les langues étrangères, anglais inclus.
Moi-même, alors que la lecture d'articles en anglais, techniques et autres, ne me pose aucun problème, je n'éprouve pas le même plaisir de la lecture avec un bouquin en anglais, que j'ai beaucoup plus tendance à lire en diagonale). Je préfère encore payer la VF (si le prix reste raisonnable) qu'avoir la VO gratuite.
Il me semble que GD a parlé de "risque", simplement, il n'a pas dit que ça allait arriver. Mais tu as oublié de poser ta question, qui est..?
Oncle Joe
Eh bien, moi je ne crois pas à ce risque, c'est tout.
Et pourquoi serait-on obligé de poser une question ? Un simple commentaire peut parfois susciter une réponse.

Ou alors, si, tiens : en 2005, Eons a eu le razzie de la pire couverture, mais Bifrost n'est pas allé jusqu'à oser dire pour quel titre. Gilles, te souviens-tu duquel il s'agissait ? :lol:
Le risque j'y crois (en plus c'est pas un "danger" ; au contraire, c'est une mutation en marche).
Mon fils aîné a trois ans, il aura quatre ans le 24 décembre.
Depuis 4 mois il a une DS qu'il sait utiliser très bien pour jouer à Mario Kart (et Lego Starwars) et il apprend l'anglais sur internet avec un site conçu pour les tous petits.
Il fait des pieds et des mains pour apprendre l'anglais et si on le laissait faire avec ma femme il ferait ça toute la journée.
Inutile de dire qu'il sait se mettre en DVD, mettre la télé sur la bonne chaîne, etc.

Il baigne dans la technologie ; on pourrait essayer de "freiner". Mais j'en vois pas l'intérêt.
Donc la génération qui vient, elle sera mûre pour le livre électronique à un niveau qu'on refuse d'imaginer aujourd'hui.

GD

(Quand à ta question, Eons... Désolé, mais la réponse doit être "Toutes")

Avatar du membre
Travis
Messages : 1841
Enregistré le : mar. déc. 16, 2008 9:11 am
Contact :

Message par Travis » mar. oct. 20, 2009 11:46 am

il apprend l'anglais sur internet avec un site conçu pour les tous petits.
HS: c'est quoi le site en question? Merci

GillesDumay
Messages : 654
Enregistré le : sam. oct. 03, 2009 8:30 pm

Message par GillesDumay » mar. oct. 20, 2009 11:47 am

Travis a écrit :Par ailleurs je viens de feuilleter Le Haut-Lieu et Autres Espaces Inhabitables et en haut de chaque page il est écrit Le Haut-Lieu et Autres histoires Inhabitables, est ce normal ou bien ai je une version collector?
Cette connerie apparaît sur tous les exemplaires.
Comme il se doit.
Lehman n'a pas de chance chez moi il y a toujours un pain dans ses bouquins.
Je crois qu'il commence à y voir un signe.

GD

GillesDumay
Messages : 654
Enregistré le : sam. oct. 03, 2009 8:30 pm

Message par GillesDumay » mar. oct. 20, 2009 11:48 am

Travis a écrit :
il apprend l'anglais sur internet avec un site conçu pour les tous petits.
HS: c'est quoi le site en question? Merci
Désolé, il faut que je demande à ma femme... C'est sur son portable...

GD

Avatar du membre
Thomas Geha
Messages : 692
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 10:15 am
Localisation : Rennes
Contact :

Message par Thomas Geha » mar. oct. 20, 2009 11:49 am

Bonjour Gilles,

Après le succès de Spin (et maintenant d'Axis), n'es-tu pas tenté de remettre à l'office, un par un, les titres de ton catalogue signés R.C.Wilson, avec une nouvelle couv' de Manchu, comme s'il s'agissait de réelles nouveautés ?

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mar. oct. 20, 2009 12:24 pm

GillesDumay a écrit : Donc la génération qui vient, elle sera mûre pour le livre électronique à un niveau qu'on refuse d'imaginer aujourd'hui.

GD
J'ai vu hier une "liseuse" amenée par 42 et en vente. Pour moi, ce n'est plus de l'imagination: le livre papier ne va pas disparaître, mais il sera à 99% remplacé par ça dans les quelques années qui viennent, tout simplement. C'est une évidence quand on voit l'objet.... ça ne fait plus aucun doute: même moi, je trouve que c'est très confortable pour la lecture, léger, toout ce qu'on veut (et ça va très fortement limiter l'augmentation des tonnes de papier chez moi). Et pourtant, j'étais pour le moins sceptique, jusqu'il y a quelques mois à peine.
Il restera toujours des "beaux livres objets", mais comme il y en a toujours eu.
Oncle Joe

GillesDumay
Messages : 654
Enregistré le : sam. oct. 03, 2009 8:30 pm

Message par GillesDumay » mar. oct. 20, 2009 12:34 pm

Lensman a écrit :Bonjour Gilles, et à tous les travailleurs du matin!

La taille d'un livre n'a pas d'importance en soi, qu'il soit court ou long, ce qui compte, c'est qu'il soit réussi. Tout le monde, je pense, est d'accord là-dessus.
Cependant j'ai l'impression (je peux me tromper) qu'il y a multiplication des "gros" livres", et de ce que je (je dois être presque le seul, je suppose..) considère globalement comme une plaie: les trilogie en cinq volumes (je ne parle pas que de la fantasy). Tout de même, il me semble souvent que l'édition (ie intervention de le l'éditeur) pour couper et obliger l'auteur à concentrer pour éviter la dilution des idées fortes (s'il y en a), améliorerait l'impact de bien des textes. On peut certes (et j'ai peur pour moi que ce soit le cas de la majorité du public et de la critique et des éditeurs, ça fait beaucoup...) considérer que mes remarques, là, n'ont pas spécialement de valeur, et qu'il n'y a pas à se préoccuper de la longueur.Mais de là (je deviens un peu parano) à encourager la longueur en "éditant" moins...
Donc, je crois détecter un tendance au gros, comme si on mettait de l'eau dans du bon vin (beurk!)
As-tu une explication? Un avis personnel?
Joseph
PS: je ne fais pas exprès de poser la question à cause du "Vaisseau ardent" et de ses 2000 feuillets qui, visiblement, à été édité, lui, au vrai sens du terme (intervention tatillonne du directeur de collection).
En tant que lecteur, je n'aime pas les gros livres (en tant qu'auteur aussi, d'ailleurs), ou alors faut que ce soit génial (ce qui est rarement le cas) ; mais bon, mon job c'est de faire tourner une collec', et quand je vois les chiffres de ventes : en dessous de 500 pages, point de salut.
J'ai commencé à lire de la SF a une époque où les livres faisaient 250 pages et étaient pleins d'idées, pleins d'images.
Il faut croire que les idées et les images se font de plus en plus rares.
Les gens râlent quand il y a des longueurs dans un livre et en même temps n'achètent pas si ça fait 250 pages.
Ce sont les nouvelles qui font la richesse de la science-fiction et les gens n'achètent pas (ou du moins très peu) de nouvelles, d'anthologies, de recueils, ou de revues consacrés aux nouvelles.
Ils veulent du roman, du gros, du gras.
C'est la vie, dirait Vonnegut.

GD

PS : Quand je vois les chiffres de vente de Greg Egan au Bélial' qui sont corrects, je me dis : mais c'est pas possible il manque un zéro, tous les lecteurs de SF devraient lire Greg Egan (c'est le plus important de notre époque !). Egan ça devrait se vendre autant qu'Hypérion, plus que Spin.

Verrouillé

Retourner vers « Gilles Dumay répond à vos questions »