Gilles Dumay online

Gilles Dumay sera l'invité du forum Actusf lundi, mardi et mercredi 19, 20 et 21 octobre

Modérateurs : Charlotte, tom, Eric, jerome

Avatar du membre
Soslan
Messages : 3051
Enregistré le : sam. juin 13, 2009 1:22 pm
Localisation : Lille (ou presque)
Contact :

Message par Soslan » lun. oct. 19, 2009 4:20 pm

Bonjour Gilles,

Puisqu'on évoquait Présence du futur en début de fil...Lunes d'encre a repris un peu leur fonds, je pense notamment à La Fille du Roi des elfes de Dunsany et à Ptah Hotep de Charles Duits.

Est- ce qu'une partie de ce fonds Denoël est amené à ressurgir chez LE dans les années à venir ?
"La Lune commence où avec le citron finit la cerise" (André Breton)

http://karelia.over-blog.com/
Et pour ne pas faire que ma propre promo :
http://musardises.moonfruit.fr/

Avatar du membre
Lhisbei
Messages : 1118
Enregistré le : jeu. avr. 16, 2009 7:38 am
Localisation : Nord
Contact :

Message par Lhisbei » lun. oct. 19, 2009 4:26 pm

pss Soslan Ptah Hotep est ressorti cette année chez LE
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein

Sanahu
Messages : 197
Enregistré le : sam. mars 11, 2006 12:55 pm
Localisation : Reims !
Contact :

Message par Sanahu » lun. oct. 19, 2009 4:29 pm

Salut Gilles,

Est-ce que Lunes d'Encre n'est pas finalement plus perçue comme une collection de SF que de Fantasy ?

Je pose cette question par rapport aux trois volumes de Karl E. Wagner, remarquables selon moi, dont j'ai lu je ne sais plus où qu'ils n'avaient pas vraiment marché, comme s'ils n'avaient pas réussi à trouver leur public.

A moins qu'il existe une autre explication ?

GillesDumay
Messages : 654
Enregistré le : sam. oct. 03, 2009 8:30 pm

Message par GillesDumay » lun. oct. 19, 2009 4:40 pm

systar a écrit :Bonjour Gilles,

Velum a été vendu à 3700 exemplaires; on doit pouvoir s'en féliciter.
Pour info, et à titre de comparaison, sais-tu à combien le livre s'est écoulé en VO?

Velum, Encre (que je lis en ce moment, et qui est encore plus fort que Velum), me semblent, comme Pynchon dont tu voulais reprendre l'Arc-en-ciel de la gravité, des livres où il faut accepter de se laisser emporter, de se perdre soi-même, de ne pas tout comprendre (au moins au début). Se laisser submerger, en somme (un peu comme l'expérience que Serge Lehman cite parfois en présentation des nouvelles de Retour sur l'horizon).

Est-ce que le public, et le grand public, en France, a envie de cela, de perdre pied, de se laisser éblouir par des séries de petites épiphanies permanentes dont on ne saisit pas le sens? Quel est ton ressenti sur cet aspect de la lecture, et des goûts du public?


Est-ce que le public SF français n'est pas plutôt un public qui veut se laisser amener au "vertige", à la merveille SF pure, sans perdre les pédales, sans perdre le fil rationnel du récit? (et qui fait qu'on trouve souvent des remarques agacées, ici ou là, sur le côté "foutraque" du roman postmoderne à la Pynchon)
Bonjour Bruno,

(Je déteste Noirez quand il écrit et Bruno Gaultier quand il pose des questions.)

Alors sur les ventes VO de Vélum, je ne sais pas, mais je vais demander à Hal.
On va vendre le tirage (5000 moins les SP et les pilons) de Vélum ; je suis déçu, je ne vais pas mentir. Après, est-ce que je pouvais sincèrement espérer mieux... même en réfléchissant posément au problème, je ne sais pas.

(En même temps, quand je vois que je vends trois fois plus de Vélum que de Kane, je ne sais ce que je dois en penser...)

Encre c'est mieux que Vélum, on est bien d'accord, mais il faut avoir lu Vélum pour lire Encre, donc on fera encore moins que le premier. Peu importe ; c'est publié, c'est fini, il y aura quelques corrections (très peu) sur l'édition Folio-SF dans trois ans et voilà. Hal a déjà un autre livre à paraître en France...
Le boulot de mise à disposition du texte a été fait.

Ca c'était pour la partie facile de ta question.

Pour les livres dans lesquels on se perd, rayons SF pas rayons SF, lectorat SF pas Lectorat SF, disons que quand t'es l'éditeur c'est évidemment un choix difficile. Quand t'es lecteur, tu trouves assez rapidement ce que tu veux lire, du moment que tu es motivé... Et puis les bons livres ont une durée de vie immense, ils peuvent être publiés, une fois, deux fois, trois fois, avant de trouver leur public ; ils peuvent être publiés des tas de fois sans jamais trouver leur public en neuf, et devenir mythiques en occaz'.

Jusqu'ici tout va bien.

Puis il y a la dernière partie de ta question, qui est plus philosophique qu'autre chose.
On part souvent du principe que le lectorat de SF est le plus ouvert aux expériences nouvelles (qui ne font mal que la première fois, c'est bien connu) et par conséquent c'est souvent à destination de ce public que sont publiés les trucs qu'on ne sait pas mettre ailleurs : les livres-mondes, les livres-labyrinthe, Edward Whittemore, John Crowley. Pourquoi pas, mais on perd des lecteurs ailleurs et on ne touche pas la tranche la plus conservatrice du lectorat SF (qui ne comprend pas ce que ces trucs viennent faire dans SON rayon)...
Publier en Littérature générale ce genre de textes c'est changer le problème de place (on gagne des lecteurs, yes !, mais on perd ceux du milieu SF) ; il n'y a probablement pas grand chose à y gagner dans un premier temps.

La logique, le sens du courant, c'est qu'un livre publié en SF se fasse une telle réputation qu'il finit, vingt ans plus tard, par être publié en littérature. Dans cette optique, souvent les membres de notre club ont vingt ans d'avance, voire davantage. Et c'est bon.

GD

Jeffx
Messages : 49
Enregistré le : ven. sept. 11, 2009 12:36 pm

Message par Jeffx » lun. oct. 19, 2009 4:53 pm

GillesDumay a écrit :Les gens sont fans des auteurs et pas des éditeurs (ce qui est normal).
Bonjour Gilles, ça doit être dur de suivre tous ces posts qui te posent tant de questions...

Je souhaitais dire que je ne suis pas vraiment d'accord sur le point ci-dessus (je te soupconne même de l'avoir mis par provocation pure, tellement je suis surpris de l'avoir lu...O_o)
Par exemple, plus le temps passe et plus je me rend compte que j'ai tendance à bien aimer les livres de la collection Lunes d'Encre.
En fait j'ai regardé sur les 2 années passées et j'ai du lire pas moins de 20 tomes de cette collection (certains en poche je l'avoue (zodiac par exemple) d'autres en bibliotheque, et je compte 6 tomes pour les Gentle) et en tout, plus encore.
Et je pense que je suis attiré par cette collection pour 2 raisons, une toute bete qui est la qualité des couvertures (oui je suis un bete consommateur) et une autre qui est que je sais que la plupart du temps je vais aimer ce que je trouve.
Je ne dis pas que tout est bien, avant de lire j'aime bien voir ce que l'on écrit sur ces romans sur les sites internet disponibles, mais je sais que les choix éditoriaux vont dans un sens que j'apprécie (sauf la jeune détective, que je n'ai pas pu finir).
Et je vais aller plus facilement regarder la 4eme de couv d'un Lunes d'Encre dans les rayonnages, que celle d'un roman d'une autre collection, par exemple très argentée, parce que j'ai été très décu par ses dernières paruutions.

Et je suis persuadé de ne pas être le seul lecteur à apprecier aussi l'éditeur, en plus des auteurs.
ll suffit de voir comment l'éditeur de Millenium surfe sur son succès et attire les clients avec ses couvertures particulières et par un bouche à oreille sur la qualité de son roman à gros succès, Millenium.
Je pense que c'est un point "marketing" vraiment important et qu'il ne faut pas le négliger.
Cela doit apporter une base de lecteurs qui peut servir à avoir un minimum de ventes (mais qui ne suffit sans doute pas, si j'ai bien compris).

Et surtout, une remarque finale, pour faire passer un message, il ne faut vraiment pas changer de dessinateur, non, faut pas !
Modifié en dernier par Jeffx le lun. oct. 19, 2009 4:58 pm, modifié 2 fois.

GillesDumay
Messages : 654
Enregistré le : sam. oct. 03, 2009 8:30 pm

Message par GillesDumay » lun. oct. 19, 2009 4:54 pm

PierreM a écrit :Bonjour Gilles,

J'aurais voulu savoir de quel œil tu vois l'arrivée d'Orbit via Hachette et son organe Calmann Levy sur le marché ces jours-ci. Olivier Girard, dans Bifrost n°55, fait une analyse très pertinente de la balle dans le pied que Bragelonne s'est tirée en lançant Milady, une camarade de ma promotion (je suis en licence pro métiers de l'édition à Aix-en-Provence) qui a fait son stage de DUT chez eux me dit que cette surproduction annuelle est la stratégie adoptée par A. Névant et S. Marsan pour contrer le manque qu'Orbit va logiquement créer dans les futures parutions Bragelonne. Quelle est ton analyse sur ce point?
Dernière chose : je pense postuler pour un stage chez Denoël en 2010, et Lunes d'encre m'attire tout particulièrement, donc autant demander directement à l'intéressé pour savoir si les stagiaires sont acceptés avant de prendre mon téléphone.
Bonjour PierreM,

Je me demandais, quand cette question allait tomber...

2010, en ce qui me concerne c'est budgété, tous les livres sont traduits ou financés (et je n'ai pas prévu de fantasy l'année prochaine ; même Laurent Kloetzer me fait un livre de SF). Donc, j'ai fait ma provision de cahouètes, j'ai mis quelques packs de bière de côté et je vais regarder tout ce petit monde d'entretuer à coups d'archères hyperventilées et de barbares musculeux.
Comme je disais il y a peu à Clément Bourgoin qui m'a interviewé pour le Blog Bifrost, Lunes d'encre vend 25 000 volumes dans une année (environ) ;, Bragelonne a des titres qui vendent le double sur une année (un livre ; 50 000 volumes après retours). On ne joue pas dans la même catégorie. Moi poids morpion, eux superlourds.
Quant à Orbit, je ne vois pas pourquoi Brandon Sanderson n'arriverait pas à se tailler rapidement une belle part de marché ; mais une fois de plus c'est une PdM qui m'est inaccessible, donc ça ne me concerne pas. A mon avis, ceux qui risquent d'avoir le plus mal aux fesses c'est Pygmalion, l'Atalante et Mnémos, car on peut plus dire qu'il y a beaucoup de monde sur le créneau, c'est pire, c'est Tous à Zanzibar (excellent livre, d'ailleurs, et ce n'est pas Gérard Klein qui me contredira).

GD

PS : pour le stage, appelle-moi au bureau demain.

Avatar du membre
Soslan
Messages : 3051
Enregistré le : sam. juin 13, 2009 1:22 pm
Localisation : Lille (ou presque)
Contact :

Message par Soslan » lun. oct. 19, 2009 5:03 pm

Lhisbei a écrit :pss Soslan Ptah Hotep est ressorti cette année chez LE
Je faisais justement allusion aux parutions LE :wink:
"La Lune commence où avec le citron finit la cerise" (André Breton)

http://karelia.over-blog.com/
Et pour ne pas faire que ma propre promo :
http://musardises.moonfruit.fr/

GillesDumay
Messages : 654
Enregistré le : sam. oct. 03, 2009 8:30 pm

Message par GillesDumay » lun. oct. 19, 2009 5:07 pm

Pascal a écrit :Salut Gilles,

Après 10 ans de Lunes d'encre, tu peux être fier de ce que tu as fait, je crois. Mais est-ce que, des fois, tu te dis pas : "à quoi bon, tout ça ?" C'est vrai, tu lances la plupart des bouquins à la face d'un monde qui n'en veut (à de rares exceptions près) pas, tu fais quasiment tout tout seul, ça te prend un temps et une énergie folle (et tu aimes ça, d'accord), mais... "À quoi bon ?" Jamais ?
Bonjour Pascal,

Répondons par des moyens détournés.
En juin ou en juillet (je sais plus) ; j'en pouvais plus d'attendre de savoir si oui ou non les choses allaient bouger chez Denoël ; j'ai donc commencé à surfer sur internet pour m'enquérir de choses aussi passionnantes que le prix des billets d'avion Paris-Miami, le prix d'un mobilehome d'occaz', etc. Je me voyais bien prendre une année sabbatique pour sillonner les USA, faire des repérages pour mon thriller américain que j'ai commencé d'écrire à une époque où les hommes chassaient le mammouth et les femmes ignoraient tout de Gucci et de l'IVG...
Bon ma chère épouse était moyennement chaude sur le coup du mobilehome mais à force d'argument du genre "la vie est courte, les USA sont grands" j'ai réussi à la convaincre que ce serait super pour les enfants et la marque Budweiser.
Et puis, c'est le drame : le truc que j'avais proposé avec un certain Pascal Godbillon (Tu connais ?) a été refusé, mais on m'a proposé autre chose à la place. J'ai pas hésité une seconde, je vais pas mentir.
Evidemment, plus le temps passe, plus le mobilehome s'éloigne.

GD

Pascal
Messages : 739
Enregistré le : lun. oct. 16, 2006 9:54 am

Message par Pascal » lun. oct. 19, 2009 5:08 pm

Très détournés, indeed...

Avatar du membre
Aldaran
Messages : 1900
Enregistré le : dim. sept. 23, 2007 10:25 am

Message par Aldaran » lun. oct. 19, 2009 5:18 pm

Sanahu a écrit :Je pose cette question par rapport aux trois volumes de Karl E. Wagner, remarquables selon moi, dont j'ai lu je ne sais plus où qu'ils n'avaient pas vraiment marché, comme s'ils n'avaient pas réussi à trouver leur public.
A moins qu'il existe une autre explication ?
GillesDumay a écrit :(En même temps, quand je vois que je vends trois fois plus de Vélum que de Kane, je ne sais ce que je dois en penser...)
Un micro élément de réponse : Kane vaut trois fois plus cher. Ils me font saliver, ces trois tomes. Mais à chaque fois que j'en vois un je me dis "fait chier, y'en a trois !" et j'en choisi un pas triple. C'est idiot, hein ?
Modifié en dernier par Aldaran le lun. oct. 19, 2009 7:36 pm, modifié 2 fois.

systar
Messages : 1991
Enregistré le : sam. févr. 03, 2007 11:20 pm
Localisation : perdu dans la métaphysique
Contact :

Message par systar » lun. oct. 19, 2009 5:20 pm

Aldaran a écrit :
Sanahu a écrit :Je pose cette question par rapport aux trois volumes de Karl E. Wagner, remarquables selon moi, dont j'ai lu je ne sais plus où qu'ils n'avaient pas vraiment marché, comme s'ils n'avaient pas réussi à trouver leur public.
A moins qu'il existe une autre explication ?
(En même temps, quand je vois que je vends trois fois plus de Vélum que de Kane, je ne sais ce que je dois en penser...)
Un micro élément de réponse : Kane vaut trois fois plus cher. Ils me font saliver, ces trois tomes. Mais à chaque fois que j'en vois une je me dis "fait chier, y'en a trois !" et j'en choisi un pas triple. C'est idiot, hein ?
Le livre de toutes les heures, complet, ça revient à 57 euros...

Sanahu
Messages : 197
Enregistré le : sam. mars 11, 2006 12:55 pm
Localisation : Reims !
Contact :

Message par Sanahu » lun. oct. 19, 2009 5:25 pm

Aldaran a écrit :
Sanahu a écrit :Je pose cette question par rapport aux trois volumes de Karl E. Wagner, remarquables selon moi, dont j'ai lu je ne sais plus où qu'ils n'avaient pas vraiment marché, comme s'ils n'avaient pas réussi à trouver leur public.
A moins qu'il existe une autre explication ?
GillesDumay a écrit :(En même temps, quand je vois que je vends trois fois plus de Vélum que de Kane, je ne sais ce que je dois en penser...)
Un micro élément de réponse : Kane vaut trois fois plus cher. Ils me font saliver, ces trois tomes. Mais à chaque fois que j'en vois une je me dis "fait chier, y'en a trois !" et j'en choisi un pas triple. C'est idiot, hein ?
Ils sont indépendants, donc tu peux t'en payer juste un pour le plaisir, pour te donner une idée, le second par exemple qui allie un roman et des nouvelles...

Avatar du membre
Aldaran
Messages : 1900
Enregistré le : dim. sept. 23, 2007 10:25 am

Message par Aldaran » lun. oct. 19, 2009 5:29 pm

systar a écrit :
Aldaran a écrit :Un micro élément de réponse : Kane vaut trois fois plus cher. Ils me font saliver, ces trois tomes. Mais à chaque fois que j'en vois un je me dis "fait chier, y'en a trois !" et j'en choisi un pas triple. C'est idiot, hein ?
Le livre de toutes les heures, complet, ça revient à 57 euros...
Pardon, j'ai oublié "ou un pas double" à la fin de ma phrase.
EDIT : des indépendants estampillés 1/3, 2/3 et 3/3 c'est des faux indépendants. On va pas s'étendre sur ce détail, le nerf de la guerre est le même pour Gilles que pour moi, ça se passe de dessin...
Modifié en dernier par Aldaran le lun. oct. 19, 2009 7:36 pm, modifié 1 fois.

PierreM
Messages : 2
Enregistré le : lun. oct. 19, 2009 3:34 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Message par PierreM » lun. oct. 19, 2009 5:35 pm

GillesDumay a écrit :PS : pour le stage, appelle-moi au bureau demain.
c'est noté

Priscille
Messages : 122
Enregistré le : dim. janv. 11, 2009 4:48 pm

Message par Priscille » lun. oct. 19, 2009 5:41 pm

GillesDumay a écrit :
Travis a écrit :Je me posais la question aujourd'hui du pourquoi dans le domaine du livre n'y a t il pas de baisse des prix sur le grand format?
Les grands formats ne sont pas assez chers en France, un livre qu'on devrait mettre à 42 euros on le met à 29 et ainsi de suite.

Un livre qu'on "devrait mettre à 42 euros" ?
Pour en vendre une bonne douzaine, ou iriez-vous jusqu'à cinq cent ?

Y a-t-il des études économiques sérieuses qui suggèrent que la rentabilité maximale est obtenue en vendant peu de livres très chers (29 €, pour la plupart des clients, c'est très cher ; 42 €, c'est un ouvrage de luxe) ? Et en ce cas, qu'est-ce qui expliquerait, selon vous, que le volume des ventes dépende aussi peu du prix unitaire ?

Verrouillé

Retourner vers « Gilles Dumay répond à vos questions »