La Volte débarque sur le Forum Actusf !

Du 24 au 26 mars, Actusf invite La Volte sur le forum pour répondre à toutes vos questions.

Modérateurs : Charlotte, Eric, jerome

Verrouillé
Tatayet
Messages : 5
Enregistré le : lun. déc. 31, 2007 2:28 pm

Message par Tatayet » jeu. mars 25, 2010 5:31 pm

Mais la vérité, c'est que l'idée a mûri autour d'hectolitres de bières belges en bonne et voltée compagnie (un tatayet, un flibustier, et même un métaphysicien Very Happy
Logique, Transhu. Les plus atteints sont les premiers. (citation tirée du film "la Patate a des yeux)

:wink:

sTeF

Message par sTeF » jeu. mars 25, 2010 5:36 pm

Thomas Geha a écrit :
gutboy a écrit :
Nometon a écrit : Hélas, nous n'avons pas mis de mouches intelligentes et rapporteuses à l'intérieur des galettes. Ce serait intéressant d'avoir des retours à ce sujet, sur le fil.
Le CD de Hint dans La Cité Nymphale m'a mis une claque monumentale.
Presque pareil, sauf que j'avais rencontré Stéphane à Rennes pour la sortie de Chromozone et qu'il m'avait parlé de Hint. A l'époque 100% White Puzzle était introuvable, mais avec de l'acharnement, je l'ai trouvé :-) et j'adore aussi. J'ai acheté récemment leur collaboration avec Ez3kiel, excellente.

Sinon, tant que je suis là, bravo aux Voltés, continuez à sortir de bons livres :-)
Merci m'sieur :-)

A propos de Hint, je rappelle qu'ils tournent actuellement en France dans le cadre de la seconde édition du Collision tour avec Ez3kiel sur scène, et qu'ils seront à Paris le 2 avril prochain \o/

Nometon
Messages : 48
Enregistré le : mer. nov. 12, 2008 9:58 am
Localisation : Nantes
Contact :

Message par Nometon » jeu. mars 25, 2010 6:07 pm

marypop a écrit :[Le livrel (quelle horreur ce mot) accompagne fort bien la déstructuration des critiques de bouquins, et en particuliers dans le livre dit de genre.
Je ne sous-estime pas la part apportée par les libraires dans les succès de La Volte, mais une grande partie vient du bouche à oreille, ou du clavier à écran.
Cette part là de renommée et de ventes est à mon sens l'avenir de la vente électronique, mais je peux me tromper aussi.
Je ne suis pas du sérail, donc mon avis est celui d'une relativement brève expérience. Mais le bouche à oreille ne peut exister sans un premier élan. Cet élan, les libraires peuvent l'impulser. Le conseil d'un libraire reste un élément précieux et l'impact n'est pas neutre. Certaines librairies, très attachées aux livres de La Volte, provoquent des ventes sans commune mesure avec la moyenne du marché.
Quel que soit le canal ou le support, la chose essentielle à mes yeux, c'est de multiplier les possibilités de rencontres, de découvertes. D'augmenter la part d'improbable. Les libraires, par leur personnalité, leur sensibilité, leurs goûts, sont un moteur d'improbable. A condition qu'ils restent suffisamment nombreux.
S'il ne reste, un jour, que quelques officines et quelques grands sites pour vendre des livres, je ne suis pas certain qu'un éditeur comme La Volte puisse encore exister.
Mais bon, vaste sujet... Mathias en parlerait beaucoup mieux que moi.
marypop a écrit : Ta réponse est intéressante, je voulais plus particulièrement savoir si vous envisagiez des produits hybrides, type texte + son, puisque c'est carrément dans vos tendances et votre créativité.
Mais peut-être en effet les technologies ne sont-elles pas au point.
Cette part-là nous intéresse, bien sûr. Peut-être faut-il aussi laisser un peu de temps aux auteurs hybrides, musiciens, peintres, dessinateurs, photographes, etc. pour s'emparer des technologies qui sont en voie de maturation. Il y a les technologies de lecture et de support (affichage, objet nomade...) et les technologies de production (texte enrichi, animations, univers graphiques...).

A titre personnel, j'ai l'idée que l'emploi d'une liseuse pourrait relancer le feuilleton. Par un abonnement modique, on recevrait à période régulière la suite d'une série. Cela pourrait concerner les publications à étage, de type manga (15, 20, 30 numéros en format papier) ou des récits graphiques (plus que de simples illustrés) ou même de purs feuilletons à l'ancienne... Mais c'est là une idée toute perso, pas du tout un projet de La Volte.
Norbert M.

Virgy
Messages : 1
Enregistré le : jeu. oct. 08, 2009 9:00 am

Message par Virgy » jeu. mars 25, 2010 7:02 pm

Bonsoir
Deux petites questions aux Voltés (survoltés ?)

Vous parlez du lien indispensable avec les libraires, par quel diffuseur passez-vous ?

J'ai lu je ne sais plus où que La Horde avait "largement dépassé le lectorat traditionnel de la SF", qu'en pensez-vous ?

Et merci pour avoir offert au monde La Horde, je ne m'en suis toujours pas remise ! :D Si vous avez déjà proposé les droits à l'étranger, bon courage au traducteur ! :wink:

Avatar du membre
Transhumain
Messages : 1246
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 11:23 am
Contact :

Message par Transhumain » jeu. mars 25, 2010 7:28 pm

Virgy a écrit :J'ai lu je ne sais plus où que La Horde avait "largement dépassé le lectorat traditionnel de la SF", qu'en pensez-vous ?
J'ai personnellement croisé plusieurs personnes, ne lisant pas de SF ou de fantasy, ou seulement quelques grands classiques (Dune, le SdA, et basta), qui ont lu La Horde. J'ai interrogé ces personnes, et il ressort que pour une partie, on le leur a offert, et pour les autres, un libraire le leur a conseillé.

oman
Messages : 25
Enregistré le : ven. mars 17, 2006 10:07 am

Message par oman » jeu. mars 25, 2010 7:36 pm

Nometon a écrit :A titre personnel, j'ai l'idée que l'emploi d'une liseuse pourrait relancer le feuilleton. Par un abonnement modique, on recevrait à période régulière la suite d'une série.
Tu parles du livre audio ?
Pourquoi pas, vu que personne n'en a fait (à ce que j'en sais) en SF en France, alors que pour la littérature anglo-saxonne, ça fait des années.

ça ne serait pas intéressant d'écouter la douce voix de Katiouchka pour la lecture des noctivores ? Ou celle d'Eric ?

Pascal
Messages : 739
Enregistré le : lun. oct. 16, 2006 9:54 am

Message par Pascal » jeu. mars 25, 2010 8:03 pm

Virgy a écrit :Si vous avez déjà proposé les droits à l'étranger, bon courage au traducteur ! :wink:
Ça fait deux fois que la "question" revient, et je ne voudrais pas répondre à la place des Voltés, mais il existe une édition italienne de La Horde du Contrevent. Elle a épuisé 4 (5 ? 6 ?) traducteurs. Mathias confirmera ou infirmera. Ou pas.

Le Fan
Messages : 12
Enregistré le : sam. mai 31, 2008 11:15 pm
Localisation : au milieu du Furvent

Message par Le Fan » jeu. mars 25, 2010 11:40 pm

Vous parlez du lien indispensable avec les libraires, par quel diffuseur passez-vous ?
la diffusion est réalisée par SEUIL-VOLUMEN
Angle Mort 8 est arrivé

stephanie Apa
Messages : 5
Enregistré le : jeu. mars 25, 2010 12:41 am

Message par stephanie Apa » jeu. mars 25, 2010 11:57 pm

- Y-a-t'il un vraie volonté de fabriquer des bouquins particulièrement soignés, et comment fonctionne cette partie là du boulot de l'éditeur?

- Comment est motivé le choix du format que vous donnerez à un livre? Et pourquoi plusieurs formats?


Il existe deux formats seulement. On choisit le format plus petit quand le nombre de pages n'est pas suffisant. C'est assez ridicule d'avoir un grand format qui ferait trois millimètres d'épaisseur. Et plutôt que de grossir le corps du texte pour faire du "remplissage", nous avons pris le parti de changer de format.
J'aime assez ce petit format, d'ailleurs

En ce qui concerne le rendu mat des couverture, je trouve ça plus classe que le brillant (mais c'est tout à fait personnel). J'aimerai me lâcher avec des papiers différents, des couvertures cartonnées mais le coût de fabrication exploserait.
Autant Mathias (et son goût relatif et variable) participe au choix de l'illustration des couvertures, autant pour la fabrication, il me laisse faire.


On essaie aussi, depuis le début, d'imprimer sur du papier recyclé et avec des imprimeur "imprim'vert", mais ce n'est pas toujours évident.

Flaoua
Messages : 1
Enregistré le : ven. mars 26, 2010 1:28 am
Contact :

Message par Flaoua » ven. mars 26, 2010 1:37 am

Bonsoir tout le monde,

Une voltée de plus dans ce fil, même si je m'y glisse en catimini histoire de pas me faire trop crier dessus.
Moi c'est Fleur, et je suis en grande partie responsable de la lenteur de l'évolution du site web de La Volte.
Comme le disait Stéphanie, nous sommes 3 à l'œuvre sur le site : Norbert écrit les textes, Stéphanie réalise les maquettes graphiques et c'est moi qui monte le tout. Ayant tous d'autres activités dans la "vraie" vie histoire de manger, c'est souvent dur de faire coïncider nos agendas. Et, je l'avoue sans peine, c'est très souvent le mien qui est le plus rempli.
La première mouture du site dans son design actuel avait été réalisée en urgence pour les Utopiales 2008 et c'est vrai que depuis il avance à tout petits pas.

Le plus important à nos yeux est de tenir à jour les parutions avec les fiches des livres et des auteurs qui les accompagnent. Pour que la Volte puisse communiquer avec ses lecteurs (et avec la presse) de façon plus fluide, je suis entrain de bosser sur le blog (que j'avais tenté de terminer pour cet évènement sur ActuSF mais c'est un peu raté).

Bref, mea culpa pour le site, mais promis on fait ce qu'on peut.

math
Messages : 22
Enregistré le : mer. mars 24, 2010 12:09 pm
Localisation : la Volte

C'est l'heure ?

Message par math » ven. mars 26, 2010 2:05 am

Bonsoir Fleur, je sais que c'est le milieu de ta journée mais tu vois les gens sont allés se coucher. Je suis très déçu. :shock:

math
Messages : 22
Enregistré le : mer. mars 24, 2010 12:09 pm
Localisation : la Volte

trad

Message par math » ven. mars 26, 2010 2:08 am

Pascal a écrit :
Virgy a écrit :Si vous avez déjà proposé les droits à l'étranger, bon courage au traducteur ! :wink:
Ça fait deux fois que la "question" revient, et je ne voudrais pas répondre à la place des Voltés, mais il existe une édition italienne de La Horde du Contrevent. Elle a épuisé 4 (5 ? 6 ?) traducteurs. Mathias confirmera ou infirmera. Ou pas.
Oui une seule traduction, en italien, un bel objet, mais peut-être que j'ai la chance de ne pas lire l'italien, le 3ème je crois traducteur n'a pas eu de contact avec l'auteur. Traduire un chapitre de palindrome, cela exige un travail de haute voltée!

Avatar du membre
Jacques Ah !
Messages : 911
Enregistré le : mar. mars 23, 2010 10:42 am
Localisation : Choisy-le-Roi
Contact :

Chouette !...

Message par Jacques Ah ! » ven. mars 26, 2010 9:27 am

C'est vrai qu'elle sont chouettes, les couves de La Volte,
et c'est sympa
de venir dans la fosse aux lions
répondre aux questions des internautes d'ActuSF.
Bravo, du courage !!!

C'est vrai aussi que La Horde du Contrevent a fait tache d'huile,
et que c'est bien comme ça... même si j'ai eu du mal
à lire l'extrait auquel j'ai eu droit :
trop de (innovations)
nouveautés (je parle du texte bien entendu, qu'on peut considérer
comme un véritable poème ou alors comme une oeuvre d'art moderne
absolument illisible, en vérité).

Comme quoi, c'est bien beau d'inventer de nouvelles règles,
mais ce n'est pas toujours très efficace,
enfin, merci à Alain Damasio.

Stéphane Beauverger est une des coqueluches
des derniers mois, malgré un titre pas vraiment original, si j'ose dire !

Enfin, Barberi est une valeur sûre depuis des années : le Suisse
atypique n'en est pas à son coup d'essai et je suppose
qu'il est toujours aussi allergique aux araignées...

Pas de question
pour l'instant,
mes amitiés à tout ce beau monde.

Bonne continuation.
Amicalement.
:oops:
Artiste polymorphe, écrivain et président d'un Groupe d'Entraide Mutuel : le Social Art Postal Club de Choisy-le-Roi. Site : http://jacquesabeasis.e-monsite.com ;

systar
Messages : 1991
Enregistré le : sam. févr. 03, 2007 11:20 pm
Localisation : perdu dans la métaphysique
Contact :

Message par systar » ven. mars 26, 2010 10:05 am

Comme vous avez promis qu'Alain allait passer sur le fil, je lui laisse quelques questions:

Alain, tu es un des rares auteurs d' "Imaginaire" que je connaisse qui, quand il prépare sa documentation en vue d'un roman, d'une nouvelle, voire d'une intervention, va puiser des infos et de l'inspiration dans les philosophes.
Bien sûr, il y a Deleuze, comme monument incontournable, qui pourrait expliquer que, comme tous les deleuziens qui se respectent, tu prennes ensuite en affection tous les auteurs que Deleuze lui-même aimait (Nietzsche, Bergson, Spinoza (?)...)
Mais ça va plus loin, je crois.
Simondon, Sloterdijk, Foucault, et même Heidegger (que je t'ai entendu citer rapidement en conférence sur les nouvelles technologies, je crois...)... apparaissent dans tes références.

Ma question, donc: comment expliques-tu que ce soit dans cette sécheresse, dans cette aridité du concept et de la raison, que tu tires une partie de ton matériau d'écriture et de pensée? La démarche allant du concept philosophique rigoureusement construit à l'image ou au récit, ou au poème, est-elle si répandue, si évidente que cela?

Certes, tous ces auteurs étaient aussi de bons écrivains, voire très bons écrivains. Mais tout de même: en philosophie (la vraie, pas la médiatique qui agite des formules), on subit toujours beaucoup de précautions de méthode, beaucoup de détours argumentatifs, de difficultés, d'apories, pour accoucher en général d'une souris, ou d'une thèse finalement moins spectaculaire qu'on ne l'aurait escompté. Comment composes-tu, dans tes lectures, avec ces auteurs, avec leur aridité, avec leur méticulosité, celle-là même qui nous fait entendre dans les classes: "la philo, ça prend la tête"? :wink:

Autre question, que je ne pouvais pas ne pas te poser:
une critique récente de La Zone du Dehors a estimé que le contenu politique de ce que tu y défends finit par ressembler à du "catho de gauche". J'imagine qu'on ne te l'avait encore jamais faite, celle-là... ça te fait quoi, de découvrir que tu coïncides avec la pensée catho de gauche? :wink:
(du reste, ce n'est pas forcément absurde: le besoin d'insularité, d'individualité, de rythmes non calqués sur ceux des réseaux technologiques mondiaux, le besoin aussi de "faire corps" avec autrui, la définition de l'être de l'homme comme relation-à , tout cela est bel et bien dans la pensée chrétienne...!)

Et enfin, sur les Furtifs: que peux-tu en dire pour l'instant? Sur le projet esthétique, intellectuel, que tu vas tenter d'y mener à bien...?

Alain Damasio
Messages : 82
Enregistré le : ven. mars 26, 2010 12:48 am

Message par Alain Damasio » ven. mars 26, 2010 10:49 am

Salut à tous,

Comme promis, me voici à mon poste pour tenter de vous répondre !!

Je suis donc Alain Damasio, enfin je crois, et vous pouvez me harceler toute cette journée pluvieuse à Marseille !

Verrouillé

Retourner vers « La Volte »