Les Vestiges de l'Automne de Robert Silverberg

Les éditions Actusf, ce sont aussi des livres et des auteurs. Présentations.

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Nathalie

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mar. juil. 27, 2010 8:18 pm

Soleil vert a écrit :"[...]quand il montre qu'on peut construire un récit basé sur une vision du monde..."... j''espère bien.
Pour etre un peu plus précis il y a dans ce roman, une vision ethnologique et une vision historique.
Le fond historique est dans la continuité des deux romans du cycle : créations et disparitions successives des espèces et des civilisations, confrontation du temps des personnages et celui du cosmos. Par contre la veine ethnologique me semble inhabituellement pessimiste chez cet auteur.
Ce que je conteste, c'est de présenter cette vision comme un acquis et de prétendre que ça se passerait nécessairement ainsi dans le monde non fictif. C'est ce que semblent affirmer non seulement Silverberg,, mais aussi GK.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mar. juil. 27, 2010 8:21 pm

bormandg a écrit :
Lensman a écrit :
bormandg a écrit : Moi, y'a d'autres remarques de GK qui ont justifié ma remarque sur le fait que Silverberg croit démontrer des choses quand il montre qu'on peut construire un récit basé sur une vision du monde...
Ta phrase me semble un peu obscure... Silverberg "croit démontrer", ou "montre"?
Oncle Joe
Elle est incomplète: Silverberg croit démontrer la validité des hypothèses une fois qu'il a réalisé une construction de fiction sur la base de ces théories.
Je conteste la démonstration, pas la construction d'un récit.
OK !
Remarquons que quand bien même il ne serait pas parvenu à construire une fiction sur ses hypothèses, ça ne prouverait pas non plus qu'elles sont mauvaises...
Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mar. juil. 27, 2010 8:34 pm

Lensman a écrit :
bormandg a écrit :
Lensman a écrit :
bormandg a écrit : Moi, y'a d'autres remarques de GK qui ont justifié ma remarque sur le fait que Silverberg croit démontrer des choses quand il montre qu'on peut construire un récit basé sur une vision du monde...
Ta phrase me semble un peu obscure... Silverberg "croit démontrer", ou "montre"?
Oncle Joe
Elle est incomplète: Silverberg croit démontrer la validité des hypothèses une fois qu'il a réalisé une construction de fiction sur la base de ces théories.
Je conteste la démonstration, pas la construction d'un récit.
OK !
Remarquons que quand bien même il ne serait pas parvenu à construire une fiction sur ses hypothèses, ça ne prouverait pas non plus qu'elles sont mauvaises...
Oncle Joe
Effectivement. Mais nous n'aurions pas l'occasion d'en discuter parce que la fiction non écrite serait conséquemment non parue. :wink:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » sam. sept. 04, 2010 6:22 pm

Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » mar. sept. 07, 2010 3:46 pm

"Robert Silverberg est un écrivain précieux. Quasi rien de ce qu'il écrit n'est indifférent. Et quand on peut mettre la main sur un inédit, c'est un bonheur. Ce qu'a fait Actusf, petite mais intelligente maison d'édition. (...).
Cette nouvelle est très belle."


Jean-Claude Vantroyen dans Le Soir
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
marypop
Messages : 1180
Enregistré le : jeu. nov. 06, 2008 9:07 pm
Localisation : Burdigala

Message par marypop » mar. sept. 07, 2010 4:07 pm

jerome a écrit :"Robert Silverberg est un écrivain précieux. Quasi rien de ce qu'il écrit n'est indifférent. Et quand on peut mettre la main sur un inédit, c'est un bonheur. Ce qu'a fait Actusf, petite mais intelligente maison d'édition. (...).
Cette nouvelle est très belle."


Jean-Claude Vantroyen dans Le Soir
whaouh ! C'est quand même la classe :)
si on commence à mélanger sf archaïque et proto-sf, personne ne s'y retrouvera plus.
Dieu.

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » lun. oct. 18, 2010 3:15 pm

Et hop, une critique de maestro :
Sous cette intrigue déjà prenante en elle-même, se dessine une réflexion globale sur la dimension cyclique de l’histoire, le caractère éphémère de toute civilisation et toute espèce, un pessimisme corrigé par l’optimisme de cet éternel retour, aucune catastrophe n’engendrant d’éradication définitive ; sous réserve de stimuli divers, peuple, civilisation, espèce possèdent le potentiel de se transcender vers un progrès réaffirmé. Belle conclusion pour un humaniste envers et contre tout.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » mer. nov. 17, 2010 1:39 pm

"On regrettera donc que Silverberg n’ait pu achever sa trilogie, tout en remerciant les éditions ActuSF d’avoir compilé ce livre fort intéressant. Au passage, le synopsis permet de découvrir également le travail d’imagination de Silverberg avant l’étape d’écriture de ses romans"

Guillaume sur le Traqueur Stellaire
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » lun. déc. 06, 2010 10:30 am

Une chronique dans Galaxies NS n°10 (de Pierre Gévart) :
C'est une réussite. Il résulte de cette maturation un texte épuré, très évocateur du meilleur de Jack Vance, posant sans s'y appesantir les profils de ce monde qui n'est plus expressément assimilé à notre planète, des peuples qui y vivent ou s'y éteignent, avec une légèreté, une économie de moyens, mais pourtant une véracité mélancolique qui font paradoxalement se féliciter, en lisant à la fin de l'ouvrage, le synopsis touffus du roman qui était projeté de la radinerie de l'éditeur. Un grand texte, en petit format, un texte précieux, à lire absolument.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Jacques Ah !
Messages : 911
Enregistré le : mar. mars 23, 2010 10:42 am
Localisation : Choisy-le-Roi
Contact :

Message par Jacques Ah ! » dim. déc. 12, 2010 8:58 pm

Silverberg est un très bon auteur, je le mets dans un peloton de tête avec Poul Anderson en ce qui concerne l'âge d'or de la SF américaine ades alentours de 1960. Avec Jack Vance et Arthur C. Clarke, par contre j'élimine Asimov qui me gonfle... énormément.

Je pense que les années 1990 ont vu un autre âge d'or semblable, mais on n'a pas encore tout digéré et la SF des années 2000-2010 me semble intéressante. L'erreur principale est de ne se tourner que vers les Américains, ce qui est une vision plutôt bornée des univers de la SF... Allemands, Russes, Scandinaves, Anglais, Espagnol et Italiens ont fait eux aussi des chsoes intéressantes. Mais les USA sont la première superpuissance mondiale et ont inventé le mot science-fiction et, c'est bien connu, l'Histoire est souvent écrite par les vainquers. Qu'en disent donc nos amis Chinois et Indous en ce moment même d'ailleurs.

Des américains qui ont imposé leurs codes et leurs critères, leurs visions et leurs objectifs. Je rappelle que la science-fiction française des années 1970-80 n'était pas du tout à la dérive... mais qui donc en parle encore ?

Quant au livre d'aujourd'hui, j'en ai entendu dire beaucoup de bien, même si je ne l'ai pas lu. Actuellement je lis du théatre et la Bible plus des magazines et le Monde Diplomatique, et je peux vous dire comme Lacan "on ne doit pas dire que tout est possible, on doit dire que l'impossible s'est produit"... en effet, notre planète Terre vit des situations nouvelles et absolument surréalistes à chaque minutes qui passe. Et c'est peut-être bien ça la science-fiction et la plus belle des sources pour nos imaginations.

Bonne nuit. A+. Jake. :roll:
Artiste polymorphe, écrivain et président d'un Groupe d'Entraide Mutuel : le Social Art Postal Club de Choisy-le-Roi. Site : http://jacquesabeasis.e-monsite.com ;

Avatar du membre
Chaos Prayer
Messages : 178
Enregistré le : lun. juin 15, 2009 1:30 pm

Message par Chaos Prayer » lun. déc. 27, 2010 6:29 pm

jerome a écrit :"On regrettera donc que Silverberg n’ait pu achever sa trilogie, tout en remerciant les éditions ActuSF d’avoir compilé ce livre fort intéressant. Au passage, le synopsis permet de découvrir également le travail d’imagination de Silverberg avant l’étape d’écriture de ses romans"

Guillaume sur le Traqueur Stellaire
Merci d'avoir relayé ma chronique :wink:

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » dim. avr. 17, 2011 11:49 am

Un avis sur le blog de BlackWolf
Une novella qui offre un moment de lecture vraiment sympathique et qui m'a donné envie de découvrir plus en avant les autres écrits de l'auteur. Une intrigue vraiment bien construite, peut être juste un peu trop linéaire, avec des personnages attachants et captivants et une plume efficace.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

youku

Message par youku » ven. avr. 22, 2011 9:43 am

commde aussi !

Avatar du membre
thomasday
Messages : 486
Enregistré le : mar. févr. 24, 2009 1:44 pm
Localisation : Extrême-sud de la Picardie (près de la crème)

Message par thomasday » sam. sept. 17, 2011 12:27 pm


Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » lun. déc. 31, 2012 7:28 pm

Salut,

Hop!

A+

Patrice

Répondre

Retourner vers « Les éditions Actusf »