Hypérion de Dan Simmons

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome

Avatar du membre
Jacques Ah !
Messages : 911
Enregistré le : mar. mars 23, 2010 10:42 am
Localisation : Choisy-le-Roi
Contact :

Message par Jacques Ah ! » ven. avr. 26, 2013 8:32 am

J'aime bien aussi le calme poétique et la sérénité ; Rambo, je vous le laisse, mon cœur ; ludwing ; :wink:
Artiste polymorphe, écrivain et président d'un Groupe d'Entraide Mutuel : le Social Art Postal Club de Choisy-le-Roi. Site : http://jacquesabeasis.e-monsite.com ;

Avatar du membre
Pontiac
Messages : 1691
Enregistré le : jeu. avr. 02, 2009 8:41 am
Localisation : Lyon

Message par Pontiac » lun. sept. 26, 2016 12:22 pm

Lensman a écrit :
thibault.delavaud a écrit : Simmons est professeur de littérature anglaise et il a réussi à donner des lettres de noblesse à la science-fiction trop souvent critiquée pour sa pauvreté littéraire et stylistique.
Heu... je dirais plutôt qu'il a montré, de manière assez ironique d'ailleurs, que l'on peut adopter des styles différents selon ce que l'on raconte…

Oncle Joe
Oui, c'est l'histoire qui détermine le style.
~~~~~~~~~~~~~~~~

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » lun. mars 13, 2017 10:17 am

Je relance ce fil avec cet article sur Hypérion
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » mar. mai 30, 2017 5:25 pm

Un mot avec une =http://blog.leseditionsdunona.com/renc ... an Simmons.

Il y parle beaucoup d'Intelligence Artificielle et d'Hypérion.
Et toute la partie mystique du roman, l’importance de la religion ? Vous avez beaucoup lu pour nourrir ce côté de vos histoires ?

Oui, j’ai fait beaucoup de recherche pour nourrir ce côté de mes romans, notamment sur le Vatican. Mais toutes mes recherches naissaient toutes seules à partir du territoire de John Keats. C’est bien pourquoi l’écriture des quatre tomes d' »Hypérion » a été si agréable, j’inventais à partir d’un socle, sur au moins huit niveaux de réalité : sérieux ou blagueurs, avec des références, des clins d’oeil, des délires personnels, etc. J’ai appris par exemple que Keats avait été amoureux d’une femme qui se nommait Fanny Brown, qui l’a aidé à concevoir l’un de ses personnages, un monstre femelle du nom de Lamia. C’est ainsi que j’ai créé mon propre personnage, Brawne Lamia, en déviant, en extrapolant à partir de l’histoire véritable. Les lecteurs familiers de Keats auront peut-être saisi l’indice, et les autres non, ce qui n’est vraiment pas important, car il y a plusieurs lectures possible du livre…
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Répondre

Retourner vers « Quels sont vos incontournables ? »