Laurent Kloetzer online

Dialogue en ligne avec Laurent Kloetzer

Modérateur : jerome

nico
Messages : 56
Enregistré le : mar. avr. 11, 2006 2:00 pm

Message par nico » mer. sept. 27, 2006 9:04 pm

Bonjour,
Ce sera une question rhétorique pour moi: pourquoi y a pas moyen d'acheter Réminiscence 2012 en Belgique?
(bon allez je donne même la réponse: la maison d'édition n'est plus distribuée par ici )
Oups j'ai oublié de connecter, c'est de moi ;-)

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » jeu. sept. 28, 2006 7:53 am

Laurent Kloetzer a écrit : Et j'ai plusieurs autres projets dont je ne parlerai pas, parce que trop jeunes et pas encore assez précis ni assez avancés (dont un projet de "vraie" science-fiction, contrairement à Réminiscences 2012)
Et on aura le plaisir un jour de revoir Monsieur K et Alex ?
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Laurent Kloetzer
Messages : 49
Enregistré le : lun. sept. 18, 2006 3:54 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Laurent Kloetzer » jeu. sept. 28, 2006 9:22 am

Anonymous a écrit :Bonjour,
Ce sera une question rhétorique pour moi: pourquoi y a pas moyen d'acheter Réminiscence 2012 en Belgique?
(bon allez je donne même la réponse: la maison d'édition n'est plus distribuée par ici :cry:)
Je n'y peux pas grand chose, et je le regrette bien. Je ne peux que t'encourager à contacter directement Nesti pour leur commander le bouquin, il leur en restait quelques uns la dernière fois que je leur en ai parlé (pour en commander pour moi). Ils sont très gentils et ils ne mordent pas !

LK

Leur site (avec contact, et tout) : http://nesti.nerim.net/

Avatar du membre
Laurent Kloetzer
Messages : 49
Enregistré le : lun. sept. 18, 2006 3:54 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Laurent Kloetzer » jeu. sept. 28, 2006 10:09 am

fabrice a écrit :Hello Laurent,
- Je n'en suis plus totalement certain mais il me semble que Jacques Baudou évoquait à notre endroit - avec Gaborit et Calvo - une certaine "génération fantasy" (les quatre mousquetaires, ce genre) révélée par Mnemos et Stéphane Marsan. Avec le recul, quel regard portes-tu sur cette époque ?
Salut Fabrice,
ta question m'a fait un peu réfléchir (pas un mal).
Sans vouloir jouer l'air du bon vieux temps, je garde de cette époque, comme tu dis, un souvenir assez doux. D'abord, parce que pour moi c'était (et ça reste) un petit miracle d'être publié - je n'y croyais tellement pas que, sans des amis pour m'y pousser et un coup de chance qui m'a fait entrer, par hasard, chez Mnémos, je n'aurais jamais proposé de manuscrit à quiconque.
Ensuite, j'aimais bien l'ambiance chez Mnémos, les locaux un peu magiques de la rue du Clos Bruneau, la beauté de la maquette des premiers poches de la collection (je les trouve toujours superbes), je n'ai jamais rien vu qui me plaise autant depuis, etc. Je ne sais pas ce que ça valait d'un point de vue commercial, mais les lettrages fous des titres, l'intégration avec l'illustration, la texture des papiers... (un de mes préférés : Bohème, de Matthieu G.)
Pour moi, c'était assez intimidant et un peu magique. Sans doute lié à la connexion avec le jeu de rôle, avec l'univers de Nephilim (après tout, le Lion vert c'était les locaux de multisim, non?). J'aime le jeu de rôle, je joue toujours, c'est pour moi une activité aussi importante que d'écrire. Et je suis très heureux d'être entré dans le monde des écrivains publiés via le jdr.
Enfin, Stéphane était un éditeur débutant qui publiait des auteurs débutants, ça permettait donc sans doute d'oser pas mal de choses : foireuses ou pas, je ne sais pas, mais aussi audacieuses, amusantes, etc.
Finalement, je ne peux pas garder de mauvais souvenirs d'avoir vu un rêve se réaliser...
Dear Sir or Madam, will you read my book?
It took me years to write, will you take a look?

It's a thousand pages, give or take a few,
I'll be writing more in a week or two.
I can make it longer if you like the style,
I can change it round but I want to be a paperback writer,
Paperback writer.


Je suis très curieux de savoir ce que tu peux en dire toi aussi, sachant que tu as été impliqué beaucoup plus que moi dans tout ça.
- Les critiques du Royaume blessé sont plutôt dithyrambiques
- et à mon sens méritées. Il a pourtant été refusé par un éditeur avant Denoël. J'aimerais bien connaître ta version de l'histoire (tu n'es pas obligé de donner de noms) : comment tu as réagi, comment tu as rebondi et ce que tu en as retenu.
Ce n'est pas une histoire très saignante, hein, désolé...
Le RB a été refusé par la maison d'édition Zanzarella, parce que Zanzarella trouvait (à juste titre, peut-être, il faudra voir les ventes) que le roman ne correspondait pas au type de romans de fantasy qu'il voulait publier. Nous en avons pas mal discuté et nous sommes arrivés à la conclusion que nous n'étions pas d'accord sur la conception de base du roman.
Pour faire bref, le RB raconte deux histoires : celle d'Eylir, et celle du narrateur (plus d'autres petites histoires). Zanzarella aurait préféré un récit plus direct, plus simple, avec un seul arc narratif. Ce n'était pas ce que je voulais écrire. Nous nous sommes donc quittés bons amis, parce que, au fond, nous n'avions pas la même conception de ce qui fait un bon livre (je dis ça sans prétendre que la mienne vaut mieux que la sienne, soyons clairs)
Si Zanzarella lit ceci, il voudra peut-être exprimer sa version des faits, que j'espère ne pas avoir trop abimés (les faits).

Personnellement, j'ai trouvé ce refus très constructif. Il m'a permis de mieux cerner ce que je voulais et ce que je ne voulais pas (en gros: comme je ne vis pas de l'écriture, je veux faire des livres qui me plaisent et tant pis s'ils tardent à être publiés). Ensuite, Zanzarella m'a fait d'autres remarques qui m'ont permis de retravailler le roman, notamment son style.

- Bon, euh, Gilles Dumay t'a-t-il déjà parlé d'une éventuelle reprise en poche pour ce roman (question légèrement intéressée) ?
Pas encore :). Mais rien ne t'interdit de le contacter.

Amitiés,

LK

Avatar du membre
Laurent Kloetzer
Messages : 49
Enregistré le : lun. sept. 18, 2006 3:54 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Laurent Kloetzer » jeu. sept. 28, 2006 10:11 am

jerome a écrit : Et on aura le plaisir un jour de revoir Monsieur K et Alex ?
C'est dans l'idée, mais ils auront un peu changé...

LK

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » jeu. sept. 28, 2006 10:47 am

Laurent Kloetzer a écrit : Sans vouloir jouer l'air du bon vieux temps, je garde de cette époque, comme tu dis, un souvenir assez doux. D'abord, parce que pour moi c'était (et ça reste) un petit miracle d'être publié - je n'y croyais tellement pas que, sans des amis pour m'y pousser et un coup de chance qui m'a fait entrer, par hasard, chez Mnémos, je n'aurais jamais proposé de manuscrit à quiconque.
Va y raconte nous comment ça s'est passé ! :-)

Laurent Kloetzer a écrit :
Ensuite, j'aimais bien l'ambiance chez Mnémos, les locaux un peu magiques de la rue du Clos Bruneau, la beauté de la maquette des premiers poches de la collection (je les trouve toujours superbes), je n'ai jamais rien vu qui me plaise autant depuis, etc. Je ne sais pas ce que ça valait d'un point de vue commercial, mais les lettrages fous des titres, l'intégration avec l'illustration, la texture des papiers... (un de mes préférés : Bohème, de Matthieu G.)
Pour moi, c'était assez intimidant et un peu magique. Sans doute lié à la connexion avec le jeu de rôle, avec l'univers de Nephilim (après tout, le Lion vert c'était les locaux de multisim, non?). J'aime le jeu de rôle, je joue toujours, c'est pour moi une activité aussi importante que d'écrire. Et je suis très heureux d'être entré dans le monde des écrivains publiés via le jdr.
Enfin, Stéphane était un éditeur débutant qui publiait des auteurs débutants, ça permettait donc sans doute d'oser pas mal de choses : foireuses ou pas, je ne sais pas, mais aussi audacieuses, amusantes, etc.
Finalement, je ne peux pas garder de mauvais souvenirs d'avoir vu un rêve se réaliser...

Et ce côté "social" de l'édition ne t'a pas manqué depuis 5 ans ? Les relations avec les éditeurs, les salons, les dédicaces ? Est-ce que c'est quelque chose qui "manque" quand on se replonge ensuite dans son prochain roman ?

Et quel regard portes-tu sur le monde de la SF et de la fantasy aujourd'hui ? Qu'est-ce qui pour toi à changé ?

D'ailleurs, pour revenir sur cette époque, tu avais reçu le prix julia Verlanger (je me souviens d'une superbe photo de toi avec une chemise à jabot recevant le prix). Ca t'avais fait quoi à l'époque ? Qu'est-ce que ça avait changé si ça a changé quelque chose ?


Ah, je savais bien que je l'avais la photo... Bon elle est un peu petite mais les numériques n'étaient pas ce qu'ils sont aujourd'hui :
Image
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Laurent Kloetzer
Messages : 49
Enregistré le : lun. sept. 18, 2006 3:54 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Laurent Kloetzer » jeu. sept. 28, 2006 11:56 am

Va y raconte nous comment ça s'est passé ! :-)
Les détails ne sont pas très intéressants. Il s'avère que je suis rentré dans les locaux de Mnémos par un enchainement de hasards, le jour même où je venais de faire photocopier mes exemplaires de Mémoire Vagabonde. Un evènement suffisamment improbable pour perdre toute crédibilité si quelqu'un le mettait dans une histoire.
Et ce côté "social" de l'édition ne t'a pas manqué depuis 5 ans ? Les relations avec les éditeurs, les salons, les dédicaces ? Est-ce que c'est quelque chose qui "manque" quand on se replonge ensuite dans son prochain roman ?
Ce serait grave, si quelque chose de cela manquait, pour l'écriture. C'est une chose très agréable de discuter avec des lecteurs, un éditeur, de signer des livres, tout ça... Mais ça n'aide pas (en tout cas pour moi) à écrire. L'important me paraît être d'écrire des livres.
Et quel regard portes-tu sur le monde de la SF et de la fantasy aujourd'hui ? Qu'est-ce qui pour toi à changé ?
Je ne sais pas... Je ne suis pas assez savant pour parler des aspects commerciaux de l'édition (quelles maisons, quelles politiques, tout ça, je ne sais pas trop quoi en dire). Quant aux livres... Y a-t-il eu de bons livres publiés? Personnellement, je lis assez peu de SF ou de FantaSerpesy. Mes dernières lectures dans le domaine sont (ordre anté-chronologique):
  • Serpentine, de Mélanie Fazy
    Minuscules flocons de neige depuis dix minutes, de David Calvo
    Le goût de l'immortalité, de Catherine Dufour
    Congo Pantin, de Philippe Curval
    20th century boys, de Naoki Urosawa
    Pattern recognition, de Gibson
Concernant les livres récents (- de 3 ans) de cette série, j'ai trouvé le Gibson assez décevant. Le livre de Catherine Dufour a plein de défauts mais aussi plein de passages brillants. Le Calvo est très intéressant, parce que je trouve que David s'est trouvé une voix très forte. Et le recueil de Mélanie Fazi est aussi une découverte intéressante.
Mais je ne saurais pas dire si la période est plus propice qu'il y a cinq ou dix ans...
Ca t'avais fait quoi à l'époque ? Qu'est-ce que ça avait changé si ça a changé quelque chose ?
Ca m'avait permis de rencontrer nombre de Hautes Personnalités (Yves Frémion, Roland Wagner, Roland Wagner, RCW, etc.). J'ai soudain compris que je devenais quelqu'un de vraiment important, que maintenant le monde allait changer pour moi, que je deviendrai vite un auteur mondialement célèbre, et tout ça (avec toutes les conséquences induites : gloire, femmes qui se jettent à vos pieds, etc.).
En plus, ça a rajouté 10000 balles sur mon compte en banque.

Avatar du membre
Nick_Holmes
Messages : 352
Enregistré le : mar. juin 13, 2006 11:53 am
Localisation : Paradise Lost
Contact :

Message par Nick_Holmes » jeu. sept. 28, 2006 1:17 pm

Bonjour à tous,
Merci à Laurent d'être parmi nous de nous révéler tous ces aspects cachés de l'édition et du jdr. :)
Maintenant quelque questions que je n'ai pas pu poser lors de la dédicace à Scylla :

1. On sent vraiment que tu as un talent de conteur. Est-il inné ? Vient-il uniquement du jdr, es-tu inspiré par les contes de ton enfance ? Ou bien est-ce de la fascination que tu as pour les troubadours ?

2. Ton roman est un récit hommage aux grands anciens de la fantasy, tu réussis néanmoins à t'en démarquer par une structure non linéaire. Mais au niveau des personnages de ton roman, ne trouves tu pas que le personnage picte descendant de Bran Mak Morn est dispensable ? Son apport au récit et à l'intrigue me semble un peu léger par rapport aux autres. Pourquoi avoir repris une référence si claire au personnage de R. E. Howard alors que d'autres sont plus subtiles (je pense en particulier au personnage intervenant dans l'histoire annexe) ?

3. Quels sont les retours de ton public habituel ? As-tu conquis un nouveau public avec le Royaume Blessé ? Peut-être est-il trop tôt pour le dire ?

@+,
NicK.
My Paradise Lost
Last Books :
- Windhaven
- Légendes de la Fantasy
- Histoires écologiques

Last Chronicles :
D. Gemmell - Troie vol. 1
C. Barker - ColdHeart Canyon
M. Fazi - Notre Dame-Aux-Ecailles

Avatar du membre
Laurent Kloetzer
Messages : 49
Enregistré le : lun. sept. 18, 2006 3:54 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Laurent Kloetzer » jeu. sept. 28, 2006 1:38 pm

1. On sent vraiment que tu as un talent de conteur. Est-il inné ? Vient-il uniquement du jdr, es-tu inspiré par les contes de ton enfance ? Ou bien est-ce de la fascination que tu as pour les troubadours ?
Merci pour ta gentille appréciation, mais, pour tout avouer, je n'ai pas spécialement de fascination pour les troubadours (je n'y connais rien). :? Ensuite, mon enfance n'a pas été spécialement bercée par des contes. Et le jdr ne consiste pas tellement, selon moi, à "raconter des histoires", puisqu'il s'agit plutôt de les faire ensemble (MJ+Joueurs). Si le MJ parle tout le temps (ce qu'il m'arrive de faire), il faut lui taper sur les doigts.

Mais au niveau des personnages de ton roman, ne trouves tu pas que le personnage picte descendant de Bran Mak Morn est dispensable ?
Non. J'admets que la référence est très évidente, mais Bran Mak Morn est un héros moins connu que Conan. Ensuite, j'adore les histoires de pictes, qui me semblent être une folie toute howardienne (je doute que les véritables pictes, dont on ne sait pas grand chose, aient eu quoi que ce soit à avoir avec le peuple que décrit REH... c'est là toute la beauté de l'imagination).
Enfin, dans le roman, Mak Morn est la référence d'Eylir. Comme lui, il a un sang de roi, qui remonte à loin. Comme lui, il se ballade dans l'autre monde. Mais il est plus sage, plus distancié, il ne passe pas son temps à s'agiter dans tous les sens...
3. Quels sont les retours de ton public habituel ? As-tu conquis un nouveau public avec le Royaume Blessé ? Peut-être est-il trop tôt pour le dire ?
Je pense que passer du public de la "fantasy-avec-des-chemises-à-jabot" [1] à celui de la "fantasy-avec-des-gros-barbare", c'est envahir un confetti à partir d'un autre confetti. Du moins en France. :)
Mais maintenant, j'espère que je me trompe !


LK



[1] dîte aussi Fantasy ouksanik. (private joke, Stéphane Marsan comprendra :D)

nico
Messages : 56
Enregistré le : mar. avr. 11, 2006 2:00 pm

Message par nico » jeu. sept. 28, 2006 5:44 pm

Je ne peux que t'encourager à contacter directement Nesti pour leur commander le bouquin
OK j'essayerai comme ça merci du conseil... ou au pire je le prendrai sur amazon.fr lors d'une commande en masse (ouaip parce qu'on paie des frais de port nous :wink:)

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » ven. sept. 29, 2006 6:46 am

Toujours dans la série "mais dévoilons les secrets des écrivains" :-), comment travailles-tu ? Tu es du genre à tout bien planifer à l'avance avant de te lancer ou à écrire des bouts de textes puis à les relier ensuite ? Dis Laurent, comment tu fais ? :-)

Il y a pas mal d'internautes sur ce forum qui écrivent un peu dans leur coin, quels conseils pourrais-tu leur donner et quels sont les pièges à éviter pour toi ?

On t'a retrouvé assez vite sur internet avec un site http://www.noosfere.com/heberg/kloetzer/default.html (ils n'étaient pas nombreux à l'époque les auteurs ayant un site...). Qu'est-ce que ça t'a apporté en tant qu'écrivain ? La possibilité de mettre des choses en ligne en plus de tes romans ? Ou un contact avec les lecteurs ? c'est important d'ailleurs pour toi ce contact ?

Voilà pour ce matin :-)

Jérôme
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

rmd
Messages : 2248
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 1:44 pm

Message par rmd » ven. sept. 29, 2006 8:53 am

jerome a écrit :On t'a retrouvé assez vite sur internet avec un site http://www.noosfere.com/heberg/kloetzer/default.html (ils n'étaient pas nombreux à l'époque les auteurs ayant un site...).
Et elle est pour quand la mise à jour ? ;)

Avatar du membre
Laurent Kloetzer
Messages : 49
Enregistré le : lun. sept. 18, 2006 3:54 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Laurent Kloetzer » ven. sept. 29, 2006 9:23 am

rmd a écrit :
jerome a écrit :On t'a retrouvé assez vite sur internet avec un site http://www.noosfere.com/heberg/kloetzer/default.html (ils n'étaient pas nombreux à l'époque les auteurs ayant un site...).
Et elle est pour quand la mise à jour ? ;)
J'y pense... j'y pense...
:|
J'aimerais bien refondre complètement le site, mais je manque de temps. D'autant que j'ai des choses à rajouter dessus, des textes à reprendre, des photos à mettre, tout ça...
Je voudrais garder le concept du site "jeu de l'oie", avec le même découpage des pages, mais il me faut une mise en page plus "moderne", plus jolie, plus graphique... En fait, je manque de temps et de compétence pour faire ça (je ne sais même pas quel outil de mise en page web utiliser... Est-ce que Dreamweaver vaut encore le coup?).
Bref, si tu as des idées... je suis preneur.
Idéalement, j'aimerais bien avoir de l'aide pour refaire la maquette du site, je saurai me charger des détails et des contenus...

Amicalement,

LK

Avatar du membre
Laurent Kloetzer
Messages : 49
Enregistré le : lun. sept. 18, 2006 3:54 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Laurent Kloetzer » ven. sept. 29, 2006 9:56 am

Dis Laurent, comment tu fais ? :-)
Comme chaque livre est différent, chaque procédé est différent. A chaque, j'essaie de trouver une méthode de travail qui me rendra le boulot plus facile et qui évitera les pièges de la méthode précédente.
Sur le RB j'avais une idée générale du roman, de sa fin, et je voulais une structure assez lâche, pour pouvoir inventer librement au cours de l'écriture. J'ai donc rédigé le texte au fur et à mesure (le début, avant le milieu, avant la fin), sauf certains passages auxquels je tenais beaucoup qui ont été écrits en premier (les récits de Kyle du 1er chapitre, le passage dans les terres intermédiaires à la fin du chapitre 4, l'histoire d'Anna et des enfants).
Le découpage du récit en nombreux "sous-récits" a pas mal permis de fragmenter l'écriture (comme je n'écris que durant les vacances ou les longs WE... ça vaut mieux).
Le coup de la structure "lâche" s'est finalement cassé la figure quand je me suis imposé le plan des 3 récits par chapitre, avec 3x3 chapitres. Ca m'a finalement bien cassé les pieds...
Il y a pas mal d'internautes sur ce forum qui écrivent un peu dans leur coin, quels conseils pourrais-tu leur donner et quels sont les pièges à éviter pour toi ?
Je ne pense pas que Roland me contredira, mais il n'y a pas beaucoup de "secrets de métier" ni de conseils universels dans l'écriture.
Jean-Claude Dunyach avait formalisé en son temps un recueil de petits trucs, qu'on trouvait sur Internet, et qui m'avaient semblé assez valides.
Mais j'ai surtout l'impression que plus on écrit, plus on apprend de petites choses et plus on apprend qu'on ne sait rien de certain sur la façon de faire un bon livre. C'est donc toujours intéressant d'échanger, sur des sujets concrets (comment tu construits tes scènes, quels modes de narration tu préfères, plan ou pas plan? synopsis? etc.)
Si quelqu'un veut m'écrire pour échanger à ce sujet, qu'il n'hésite pas!
On t'a retrouvé assez vite sur internet avec un site http://www.noosfere.com/heberg/kloetzer/default.html (ils n'étaient pas nombreux à l'époque les auteurs ayant un site...). Qu'est-ce que ça t'a apporté en tant qu'écrivain ? La possibilité de mettre des choses en ligne en plus de tes romans ? Ou un contact avec les lecteurs ? c'est important d'ailleurs pour toi ce contact ?
A la base, ça a surtout permis à des lecteurs de me contacter (ce qui est toujours très sympa). Ensuite, je trouve intéressant de pouvoir en donner un peu plus sur un livre (textes, explications, etc.). Et connaître un peu l'auteur. C'est en tout cas ce que je recherche moi sur les sites d'auteurs.

Bonne journée

LK

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » ven. sept. 29, 2006 6:00 pm

Bon eh bien, il me reste à te dire merci Laurent pour avoir jouer le jeu.

Je te laisse le mot de la fin avant de vérouiller le topic.

Merci à tous.

Jérôme
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Verrouillé

Retourner vers « Laurent Kloetzer répond à vos questions (27-28-29 septembre) »