Thibaud Eliroff est notre invité

Thibaud Eliroff est notre invité du 18 au 20 avril.

Modérateurs : Travis, Charlotte, marie.m, Eric, jerome

Avatar du membre
Thibaud E.
Messages : 265
Enregistré le : lun. mai 26, 2008 3:04 pm
Localisation : Paris

Message par Thibaud E. » lun. avr. 18, 2011 12:02 pm

justi a écrit :Est-ce qu'on peut espérer que cette collection grand format se tourne aussi vers les anthologies de nouvelles, notamment celles d'auteurs américains récents et impossibles à lire en français ?
Dans l'absolu, oui. Concrètement, pas tout de suite. Je ne vous apprends rien en vous disant que les nouvelles sont très difficiles à vendre. Déjà quand il n'y a qu'un seul auteur, ce n'est pas gagné, mais quand il s'agit d'une antho avec plusieurs plumes, c'est encore plus ardu de trouver un public. C'est le genre de livres qu'on édite pour la gloire, pour l'image, pour planter les graines de succès à venir en faisant découvrir de nouveaux auteurs, mais c'est un gouffre financier.
On attendra donc que la collection ait fait ses preuves et soit bien implantée dans les librairies avant de prendre ce genre de risques.

Avatar du membre
Thibaud E.
Messages : 265
Enregistré le : lun. mai 26, 2008 3:04 pm
Localisation : Paris

Message par Thibaud E. » lun. avr. 18, 2011 12:13 pm

gilbord a écrit :Bonjour, au sujet de la nouvelle collection Nouveaux Millénaires, j'aimerais savoir les raison pour laquelle le roman de Pierre Bordage, Résonances, n'est pus d'actualité????
Merci d'avance pour votre répons, cordialement, Gilles...!!! :?:
Résonances était un très beau projet, mais qui s'est essoufflé de lui-même au fil de l'écriture. Et en même temps qu'il perdait son élan, Pierre s'est découvert des envies de SF épique à la Wang que ne permettait pas le carcan que nous nous étions imposé avec Résonances. D'un commun accord, nous avons donc décidé de mettre en sommeil Résonances pour que Pierre puisse se consacrer à un roman dont les prémisses s'annoncent prometteuses et très motivantes. Je ne peux pas vous donner de date de parution précise, mais on évoque le premier semestre 2012.

Avatar du membre
Thibaud E.
Messages : 265
Enregistré le : lun. mai 26, 2008 3:04 pm
Localisation : Paris

Message par Thibaud E. » lun. avr. 18, 2011 12:27 pm

Herbefol a écrit :
Thibaud E. a écrit :(Palimpseste, de Charles Stross, à paraître en juin)
Il s'agit de quel roman ? (en vo) :)
Il ne s'agit pas d'un roman mais d'une novella (terme désignant un court roman ou une très longue nouvelle), initialement publiée dans le recueil Wireless et couronnée par le prix Hugo en 2010. J'anticipe la question suivante : pourquoi ne pas avoir publié le recueil en entier ? Encore une fois pour des raisons de risque financier. Comme je le disais un peu plus haut, les nouvelles sont très difficiles à vendre, et Charles Stross ne connaît pas encore le succès qu'il mérite en France, malgré ses excellents romans publiés chez Mnémos et chez Ailleurs et Demain. Nous avons donc fait le choix de proposer un texte court à petit prix (de surcroît lauréat d'un prestigieux prix), afin de contribuer à faire découvrir l'auteur en France. Cela me semble en tout cas moins hasardeux que de publier un recueil de nouvelles forcément cher (du fait des investissements de traduction), et donc réservé à un public plus pointu.

nooKeff
Messages : 24
Enregistré le : mar. sept. 04, 2007 9:27 am
Localisation : Rennes
Contact :

Message par nooKeff » lun. avr. 18, 2011 1:11 pm

Salut Thibaud

On peut se tutoyer ?
D'après ce que j'ai lu plus haut, ça parle de rééditer un fond, de la difficulté de publier des nouvelles etc.

Mais là tu parles de l'édition papier, qui comme tu le sais devient complètement obsolète et vouée à la mort rapide. Encore plus quand on parle du poche.

Cette nouvelle collection sortira-t'elle en numérique à bas prix, sans protection ?
Vu que ressortir un vieux fond des tiroirs, sans avoir à bien payer les auteurs vous permettrait de mettre à disposition pas mal de titres en numérique, ceci à moindre frais.
Et le numérique est pratique pour vendre des nouvelles, au titre ou en paquet de 12.

Que peux-tu nous dire à ce sujet ?

Keff.

Avatar du membre
Thibaud E.
Messages : 265
Enregistré le : lun. mai 26, 2008 3:04 pm
Localisation : Paris

Message par Thibaud E. » lun. avr. 18, 2011 1:24 pm

nooKeff a écrit :Salut Thibaud
On peut se tutoyer ?
Les autres, oui. Pour toi ce sera Monsieur :lol:
nooKeff a écrit :Mais là tu parles de l'édition papier, qui comme tu le sais devient complètement obsolète et vouée à la mort rapide. Encore plus quand on parle du poche.
bla bla bla.
nooKeff a écrit :Vu que ressortir un vieux fond des tiroirs, sans avoir à bien payer les auteurs vous permettrait de mettre à disposition pas mal de titres en numérique, ceci à moindre frais. Et le numérique est pratique pour vendre des nouvelles, au titre ou en paquet de 12.
Où as-tu vu que ça ne coûtait pas cher de publier des livres numériques ? :shock:
nooKeff a écrit :Que peux-tu nous dire à ce sujet ?
Que je ne partage pas du tout ton analyse sur la mort du livre papier (5000 ans de codex balayés par la dernière liseuse de Sony ? Soyons sérieux.) Qu'une exploitation numérique est bien sûr au programme pour les Nouveaux Millénaires, dans le cadre de la plate-forme Eden développée par Flammarion, Gallimard et La Martinière. Mais nous devons d'abord lever pas mal de questions contractuelles avant de pouvoir les proposer au public.

nooKeff
Messages : 24
Enregistré le : mar. sept. 04, 2007 9:27 am
Localisation : Rennes
Contact :

Message par nooKeff » lun. avr. 18, 2011 1:49 pm

Thibaud E. a écrit :
nooKeff a écrit :Vu que ressortir un vieux fond des tiroirs, sans avoir à bien payer les auteurs vous permettrait de mettre à disposition pas mal de titres en numérique, ceci à moindre frais. Et le numérique est pratique pour vendre des nouvelles, au titre ou en paquet de 12.
Où as-tu vu que ça ne coûtait pas cher de publier des livres numériques ? :shock:
Arrêtez de troller à votre tour, Monsieur.
Chaque titre que vous allez publier devra passer à le re-compo.
De ce fait, la production d'un fichier destiné à la lecture numérique se fait maintenant facilement. Donc la capitalisation sur le travail effectué pour la réédition papier rend la production numérique moins coûteuse. Après, comme ça passe par Eden, donc, deux ou trois méta-données par-ci par là et le tour est joué.
J'ai faux ?
Thibaud E. a écrit : Qu'une exploitation numérique est bien sûr au programme pour les Nouveaux Millénaires, dans le cadre de la plate-forme Eden développée par Flammarion, Gallimard et La Martinière. Mais nous devons d'abord lever pas mal de questions contractuelles avant de pouvoir les proposer au public.
Ok, je comprends l'argument des questions contractuelles.
Mais comme je te le disais en privé, magnez-vous de mettre à disposition ce fond de manière légale, parce que les pirates, eux, ont un train d'avance et mettent à dispo à vitesse grand V ... Et le boulot réalisé est de très bonne facture.

Keff.

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » lun. avr. 18, 2011 1:55 pm

nooKeff a écrit :
Thibaud E. a écrit :
nooKeff a écrit :Vu que ressortir un vieux fond des tiroirs, sans avoir à bien payer les auteurs vous permettrait de mettre à disposition pas mal de titres en numérique, ceci à moindre frais. Et le numérique est pratique pour vendre des nouvelles, au titre ou en paquet de 12.
Où as-tu vu que ça ne coûtait pas cher de publier des livres numériques ? :shock:
Arrêtez de troller à votre tour, Monsieur.
Chaque titre que vous allez publier devra passer à le re-compo.
De ce fait, la production d'un fichier destiné à la lecture numérique se fait maintenant facilement. Donc la capitalisation sur le travail effectué pour la réédition papier rend la production numérique moins coûteuse. Après, comme ça passe par Eden, donc, deux ou trois méta-données par-ci par là et le tour est joué.
J'ai faux ?
Oui. Parce que la "capitalisation" sur le travail pour une édition papier ne concerne pas la mise en forme, qui est différente. La seule économie est sur l'absence de stock à imprimer. Qu'un éditeur honnête partage avec des droits d'auteur plus élevé.

(Désolé, Thibaut, de t'avoir court-circuité sur ce point précis.)
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
Mélanie
Messages : 1224
Enregistré le : lun. avr. 03, 2006 9:32 am
Localisation : Paris
Contact :

Message par Mélanie » lun. avr. 18, 2011 1:58 pm

Bonjour Thibaud,

Le lancement de Nouveaux Millénaires est-il une expérience très différente de la collection de fantasy en grand format que tu avais lancée chez J'ai Lu il y a quelques années ? Et si oui, en quoi ? As-tu tiré de cette première expérience des enseignements que tu as mis en pratique dans le cadre de Nouveaux Millénaires ?

Avatar du membre
Roland C. Wagner
Messages : 3588
Enregistré le : jeu. mars 23, 2006 11:47 am

Message par Roland C. Wagner » lun. avr. 18, 2011 2:04 pm

Eons a écrit :Qu'un éditeur honnête partage avec des droits d'auteur plus élevé.
Pour info, au Bélial, c'est 30 %.
« Regarde vers Lorient / Là tu trouveras la sagesse. » (Les Cravates à Pois)

الكاتب يكتب

nooKeff
Messages : 24
Enregistré le : mar. sept. 04, 2007 9:27 am
Localisation : Rennes
Contact :

Message par nooKeff » lun. avr. 18, 2011 2:12 pm

Eons a écrit :Oui. Parce que la "capitalisation" sur le travail pour une édition papier ne concerne pas la mise en forme, qui est différente. La seule économie est sur l'absence de stock à imprimer.
C'est complètement faux. Mais ce n'est pas le sujet du fil donc je ne m'étendrais pas.

Keff.

Avatar du membre
Clément
Messages : 387
Enregistré le : jeu. mars 09, 2006 10:13 pm

Message par Clément » lun. avr. 18, 2011 2:19 pm

Roland C. Wagner a écrit :Pour info, au Bélial, c'est 30 %.
... dans les cadres des ventes directement sur notre plateforme maison, mais 15% pour les ventes via la distribution EDEN.

Et pour en revenir à Nouveaux Millénaires : Thibaud, sais-tu déjà comment seront découpés les volumes de l'intégrale Vorkosigan et à quel rythme seront publiés les volumes suivants ?
Are you my mummy ?

Avatar du membre
Roland C. Wagner
Messages : 3588
Enregistré le : jeu. mars 23, 2006 11:47 am

Message par Roland C. Wagner » lun. avr. 18, 2011 2:22 pm

Clément a écrit :
Roland C. Wagner a écrit :Pour info, au Bélial, c'est 30 %.
... dans les cadres des ventes directement sur notre plateforme maison, mais 15% pour les ventes via la distribution EDEN.
Ah oui, c'est vrai, j'avais oublié… L.G.M. n'est pas distribué sur EDEN, paske 15 % c'est vraiment minable comme pourcentage.
« Regarde vers Lorient / Là tu trouveras la sagesse. » (Les Cravates à Pois)

الكاتب يكتب

caliban
Messages : 226
Enregistré le : mer. mai 10, 2006 12:02 am

Message par caliban » lun. avr. 18, 2011 2:37 pm

Thibaud E. a écrit :J'ai beau moi-même adorer ce genre, la SF trop scientifique ou trop technique
m'a souvent laissé froid.

Je réagis au "souvent". La loi de Sturgeon s'applique de toute évidence : 90% de la
hard SF ne vaut rien, et a donc des chances de te laisser froid. Mais tu pourrais
sans doute en dire autant du "near future thriller" ou des essais autobiographiques.

On peut aussi faire de l'excellente SF, accessible à tous, en parlant des techniques
de terraformation de Mars — je pense par exemple à La Planète rouge de Heinlein,
qui n'a pas laissé froides des générations de gamins US. C'est juste un peu plus
compliqué, dans la mesure où, à qualité littéraire égale, on impose des contraintes
supplémentaires, aussi bien à l'auteur qu'au traducteur (pour rester avec Heinlein,
le désintérêt pour la science des premiers traducteurs de ses juvenile suffit à
mon sens à expliquer qu'ils aient été des best-sellers partout sauf en France).

J'en arrive donc à ma question : pour toi, rendre possible l'émergence de niches
commerciale pour des auteurs et des traducteurs d'une SF ambitieuse, s'imposant
ce type de contraintes (scientifiques si l'on parle de hard SF, mais aussi bien
stylistiques etc. sur d'autres fronts) est-il l'un des rôles de l'éditeur de SF ?
Et si, dans le contexte actuel, ce dernier doit plutôt se concentrer sur la survie
des collections existantes, à qui ce travail d'avant-garde revient-il ?
A la microédition amateur ?

Avatar du membre
Thibaud E.
Messages : 265
Enregistré le : lun. mai 26, 2008 3:04 pm
Localisation : Paris

Message par Thibaud E. » lun. avr. 18, 2011 3:01 pm

Désolé de ne pas m'étendre sur le numérique. D'abord parce que cela sort de mon domaine de compétences, ensuite parce que je ne suis pas sûr que ce soit l'objet du fil.
Mélanie a écrit :Bonjour Thibaud,
Le lancement de Nouveaux Millénaires est-il une expérience très différente de la collection de fantasy en grand format que tu avais lancée chez J'ai Lu il y a quelques années ? Et si oui, en quoi ? As-tu tiré de cette première expérience des enseignements que tu as mis en pratique dans le cadre de Nouveaux Millénaires ?
Et comment ! Les premiers livres de cette défunte collection ont souffert d'une fabrication calamiteuse : papier pourri, carte de couverture cassante, absence de pelliculage. Ce qui, pour le prix où ils étaient vendus (élevé, de surcroît), était inadmissible. Les couvertures étaient... ce qu'elles étaient. Belles ou pas belles, peu importe : elles n'ont pas plu au public visé. Pour ne rien arranger, la communication autour du lancement de la collection avait été inexistante. Et il a suffi de six mois à la direction pour couper les vivres.

Cette fois, les livres sont de beaux objets, bien finis et bien présentés. Les premiers retours sont très positifs. La politique de prix est elle aussi plus modérée (rétrospectivement, Idlewild aurait pu être un ou deux euros moins cher... mea culpa, nous nous rattraperons sur les suites). Question communication, de grands progrès ont été faits (entre autres réjouissances, la collection est partenaire de l'exposition Science et Fiction à La Villette) et j'ai toutes les raisons de penser que ma direction, qui n'est plus la même qu'à l'époque, est motivée par le projet et laissera davantage de temps à la collection pour se développer.

Au-delà de ces raisons plus ou moins quantifiables, c'est la démarche qui n'est pas tout à fait la même. La collection fantasy répondait à une logique marché : j'aime cette littérature et en particulier les textes qui avaient alors été publiés (la preuve, c'est que la plupart ont été repris par Pygmalion), mais on ne peut pas nier qu'il y avait une volonté de suivre la tendance et de creuser un filon existant -- et c'était déjà trop tard pour ça. Là, c'est différent : la SF n'est pas une littérature à la mode. Il serait prétentieux de dire que lancer une collection de SF s'apparente aujourd'hui à une profession de foi ou à un acte de militantisme, mais ce n'est pas totalement faux non plus. Et c'est en affirmant cela que nous porterons les livres…

Avatar du membre
Thibaud E.
Messages : 265
Enregistré le : lun. mai 26, 2008 3:04 pm
Localisation : Paris

Message par Thibaud E. » lun. avr. 18, 2011 3:08 pm

Clément a écrit :Et pour en revenir à Nouveaux Millénaires : Thibaud, sais-tu déjà comment seront découpés les volumes de l'intégrale Vorkosigan et à quel rythme seront publiés les volumes suivants ?
Il y aura plus ou moins 3 romans par volume. Je dis plus ou moins car les trois novellas de Borders of Infinity seront éclatées dans des volumes différents. Le sommaire suivra l'histoire, chronologiquement parlant. On commencera par la genèse de la saga, puis viendra l'enfance de Miles, etc. J'aimerais que l'on arrive à publier un recueil tous les 6 mois, mais je ne suis pas sûr qu'on y parviendra. Toutes les traductions sont revues et harmonisées, complétées au besoin... ce qui prend pas mal de temps.

Verrouillé

Retourner vers « Thibaud Eliroff  »