Le forum d'ActuSF.com Index du forum Le forum d'ActuSF.com

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour voir ses messages privésSe connecter pour voir ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ayerdhal répond à vos questions
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
 
Ce forum est verrouillé: vous ne pouvez pas poster un nouveau sujet, répondre ou éditer des messages.   Ce sujet est verrouillé: vous ne pouvez pas éditer vos messages, ni poster des réponses.    Le forum d'ActuSF.com Index du forum -> Ayerdhal sur le forum d'Actusf
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Ayerdhal



Enregistré le: 15 Déc 2009
Messages: 48

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 1:47 pm    Poster un sujet: Répondre en citant

Eguillot a écrit:
Est-ce que la réflexion de Norman Spinrad sur le groupe Facebook Science Fiction and Fantasy Writer of America intitulée : "A viable and just business model for the ebook age" a pu être une source d'inspiration dans les modalités de création de cette nouvelle maison d'édition numérique ?

En matière de numérique, nous suivons de très près ce qui se passe aux États Unis (et ailleurs, mais c'est aux States que l'édition numérique est aujourd'hui la plus avancée, en termes de commercialisation, en tout cas). Norman, comme beaucoup d'auteurs, ont conduit et continuent à conduire des réflexions qui sont nécessairement très proches des nôtres. Ce n'est pas tout à fait un hasard si nous en arrivons sensiblement aux mêmes conclusions car, même si les données ne sont pas tout à fait les mêmes au départ, l'économie du livre numérique offre sur celle du livre papier l'avantage de simplifier la chaîne du livre, donc des intervenants, donc des calculs.
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site Web du posteur
Ayerdhal



Enregistré le: 15 Déc 2009
Messages: 48

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 2:02 pm    Poster un sujet: Répondre en citant

bormandg a écrit:
Ayerdhal a écrit:
Luigi Brosse a écrit:
Ayerdhal a écrit:
55% du prix d'un livre papier vont à la chaîne de diffusion/distribution, qui inclut le stockage et le transport.

Est-ce que tu inclus le libraire / vendeur / grande surface... dans ces 55% ?

C'est compliqué, car il y a de grosses différences de traitement en ce qui concerne les libraires et les chaînes, mais la réponse est oui.

Et à combien évalues-tu la part du libraire, qui AMA serait la plus incompressible?

Aujourd'hui, pour la librairie papier, la part du libraire fluctue énormément (entre 25 et 40% suivant sa capacité de négo - donc la taille de son CA - avec le diffuseur).
En ce qui concerne le livre numérique, la bonne question, donc la plus gênante, serait quelle est la place du libraire ? Car on ne peut pas considérer une plateforme commerciale comme une librairie, c'est au mieux un diffuseur direct, sans vertu de conseil, de connaissance du client, etc. Pour répondre à ta question, j'estime sa valeur à 15% du prix du livre, mais elle avoisine aujourd'hui les 30%. Il y a du bras de fer dans l'air... et certains gros bras du Net ont déjà revu leur prétention, pardon prestation à la baisse.
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site Web du posteur
bormandg



Enregistré le: 12 Fév 2007
Messages: 11901
Localisation: Vanves (300 m de Paris)

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 2:06 pm    Poster un sujet: Répondre en citant

Ayerdhal a écrit:
et certains gros bras du Net ont déjà revu leur prétention, pardon prestation à la baisse.

La prestation, certainement: moins ils en font, plus ils demandent.... Pour gagner plus, il faut travailler moins et consacrer tout son temps à la réclamation...
_________________
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site Web du posteur
Ayerdhal



Enregistré le: 15 Déc 2009
Messages: 48

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 2:07 pm    Poster un sujet: Répondre en citant

bormandg a écrit:
Ayerdhal a écrit:
Sand a écrit:
non, la diffusion et la distribution sont distinctes de la vente directe au client final.

Tu as raison de le rappeler mais, quelle que soit la répartition entre la diffusion et la distribution (différences de traitement entre petites librairies et chaînes), le résultat final avoisine toujours les 55%... et parfois plus.

Tu connais beaucoup de produits pour lesquels ce serait moins?

Il ne faut pas confondre les produits matériels et les produits virtuels, ce que sont ceux dits numériques.
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site Web du posteur
Ayerdhal



Enregistré le: 15 Déc 2009
Messages: 48

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 2:10 pm    Poster un sujet: Répondre en citant

kibu a écrit:
J'ai lu en 1999 Parleur lorsque le bouquin est paru chez J'ai Lu (ça ne me rajeunit pas). Peut-on y voir à la fois un hommage à la Commune de Paris (ou de Lyon peut-être) et un roman sur l'utopie et sa faisabilité ?

Oh que oui !
kibu a écrit:
Par ailleurs, avez-vous lu Colère du présent de Jean-Bernard Pouy ? Je pose la question car ce court livre traite aussi de l'insurrection et du désir d'utopie.

Pas encore eu le temps, mais j'ai hâte.
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site Web du posteur
bormandg



Enregistré le: 12 Fév 2007
Messages: 11901
Localisation: Vanves (300 m de Paris)

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 2:18 pm    Poster un sujet: Répondre en citant

Ayerdhal a écrit:
bormandg a écrit:
Ayerdhal a écrit:
Sand a écrit:
non, la diffusion et la distribution sont distinctes de la vente directe au client final.

Tu as raison de le rappeler mais, quelle que soit la répartition entre la diffusion et la distribution (différences de traitement entre petites librairies et chaînes), le résultat final avoisine toujours les 55%... et parfois plus.

Tu connais beaucoup de produits pour lesquels ce serait moins?

Il ne faut pas confondre les produits matériels et les produits virtuels, ce que sont ceux dits numériques.

Exact, mais là on se réfère bien aux livres matériels, non? ou alors j'ai manqué des étapes...
Ceci étant le problème est bien de savoir comment adapter la répartition de la valeur ajoutée à la distribution de produits virtuels, et dans quelle mesure (limitée, normalement) la répartition dans les produits matériels peut servir de base de réflexion. J'avoue que perso je m'intéresse aux réponses, mais je n'ai pas d'idée ni a priori ni au vu du peu que je sais donc je pose les questions pour m'informer, pas pour défendre une position.
_________________
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site Web du posteur
Fall-E



Enregistré le: 06 Mai 2011
Messages: 56

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 2:23 pm    Poster un sujet: Répondre en citant

Roland C. Wagner a écrit:
Salut Yal, je parasite un instant ton fil paske, bon, y a des limites.


Fall-E a écrit:
richard wagner


Putain de bordel de dieu de merde de con de chiottes bouchées, ça t'écorcherait le clavier d'écrire correctement le nom des gens ?

je suis pardon je voulais pas te faire des nervures c'est juste que je trouve pas la touche fichtre sur mon clavier alors j'ai pas mis les juscules
sinon aussi tu pouvais dire s'ile te plait à la fin ça m'aurait fait du plaisir et aussi moins battre mon coeur tout fort et vite comme ça
_________________
ouais d'accord doc mais c'est quoi un gigowatt ?
le blog de fall-e avec une croute au genou
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Roland C. Wagner



Enregistré le: 23 Mar 2006
Messages: 3588

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 2:28 pm    Poster un sujet: Répondre en citant

Fall-E a écrit:
Roland C. Wagner a écrit:
Salut Yal, je parasite un instant ton fil paske, bon, y a des limites.


Fall-E a écrit:
richard wagner


Putain de bordel de dieu de merde de con de chiottes bouchées, ça t'écorcherait le clavier d'écrire correctement le nom des gens ?

je suis pardon je voulais pas te faire des nervures c'est juste que je trouve pas la touche fichtre sur mon clavier alors j'ai pas mis les juscules
sinon aussi tu pouvais dire s'ile te plait à la fin ça m'aurait fait du plaisir et aussi moins battre mon coeur tout fort et vite comme ça


S'il te plaît, pourrais-tu éviter de me confondre avec un certain compositeur germanique ?
_________________
« Regarde vers Lorient / Là tu trouveras la sagesse. » (Les Cravates à Pois)

الكاتب يكتب
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dracosolis



Enregistré le: 07 Fév 2006
Messages: 7417

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 3:13 pm    Poster un sujet: Répondre en citant

Very Happy Salut dear, des bises zau passage
_________________
Antéchrist N°4
Idéologue Relativiste à mi-temps
Antéchrist N°4 :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site Web du posteur
ansset



Enregistré le: 31 Mai 2010
Messages: 44
Localisation: 49.5161022 4.3645362

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 3:25 pm    Poster un sujet: Le prix du livre Répondre en citant

Bonjour,

la création de ta coop va permettre une autre redistribution des gains, juste au sein de ta coop. Espères-tu un effet boule de neige ?

Est-ce que le prix de l'ouvrage numérique va être pour autant significativement réduit par rapport à un équivalent papier ?
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bormandg



Enregistré le: 12 Fév 2007
Messages: 11901
Localisation: Vanves (300 m de Paris)

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 3:34 pm    Poster un sujet: Re: Le prix du livre Répondre en citant

ansset a écrit:
Bonjour,

la création de ta coop va permettre une autre redistribution des gains, juste au sein de ta coop. Espères-tu un effet boule de neige ?

Est-ce que le prix de l'ouvrage numérique va être pour autant significativement réduit par rapport à un équivalent papier ?

Ou pour poser autrement la question: est-il POSSIBLE de payer correctement auteurs et contributeurs de la chaine dans les conditions actuelles de prétendue baisse des prix, ou cette baisse est-elle automatiquement basée sur l'exploitation des créateurs? Auquel cas la création de la coop est indispensable pour la survie des auteurs...
_________________
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site Web du posteur
Jean-Claude Dunyach



Enregistré le: 24 Juin 2008
Messages: 639

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 3:51 pm    Poster un sujet: Re: Le prix du livre Répondre en citant

bormandg a écrit:
ansset a écrit:
Bonjour,

la création de ta coop va permettre une autre redistribution des gains, juste au sein de ta coop. Espères-tu un effet boule de neige ?

Est-ce que le prix de l'ouvrage numérique va être pour autant significativement réduit par rapport à un équivalent papier ?

Ou pour poser autrement la question: est-il POSSIBLE de payer correctement auteurs et contributeurs de la chaine dans les conditions actuelles de prétendue baisse des prix, ou cette baisse est-elle automatiquement basée sur l'exploitation des créateurs? Auquel cas la création de la coop est indispensable pour la survie des auteurs...


Toutes ces questions sont au coeur de notre projet... Elles sont à l'origine de nos réflexions, elles nous motivent pour définir ce que nous allons réaliser. Pour l'instant, comme l'a dit Ayerdhal, nous sommes en train de rédiger notre business plan - une étape indispensable pour rendre viable notre projet - et nous voulons être le plus précis et argumenté possible, sur ce qui nous semble possible et sur ce que nous souhaitons faire.
Nous avons deux principes clairs:

- Le passage au livre numérique est une chance pour le lecteur, car il doit lui permettre d'accéder facilement à beaucoup plus d'oeuvres que par le passé. Ces oeuvres doivent être le moins cher possible - beaucoup moins que la version papier - et facilement accessibles (pas de DRM, ça c'est évident, mais aussi une offre discriminée, enrichie de métadonnées, pour orienter de notre mieux chaque livre vers ses lecteurs potentiels)
- Le passage au livre numérique est une chance pour le(s) créateur(s) car la chaîne du livre numérique se rajoute à la chaîne du livre papier, tout en étant totalement différente de par ses acteurs et ses répartitions financières. C'est l'occasion d'ouvrir un vaste chantier sur le fonctionnement même des métiers du livre.
Les auteurs et les lecteurs, qui sont chacun à un bout de la chaîne, ne changent pas. Tout le reste peut (et va) bouger.Certains intervenants disparaissent, d'autres changent complètement de rôle. Nous n'avons pas la prétention de tout casser, nous voulons offrir une alternative viable à l'existant, pour permettre aux auteurs, mais aussi aux lecteurs, de choisir ce qui leur conviendra le mieux.

Je vous poutoune, (et j'en profite pour faire un coucou à Yal... On s'est encore lancé dans un machin excitant et infaisable, hein ? On ne changera décidément jamais...)
_________________
Je compte pour 1. Comme chacun de vous...
http://www.dunyach.fr/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ayerdhal



Enregistré le: 15 Déc 2009
Messages: 48

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 4:28 pm    Poster un sujet: Répondre en citant

dracosolis a écrit:
Very Happy Salut dear, des bises zau passage

Bisous, Dame Jeanne (d'Armagnac, hein, c'est un minimum).
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site Web du posteur
fboutet



Enregistré le: 02 Nov 2009
Messages: 5
Localisation: civray

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 4:35 pm    Poster un sujet: Répondre en citant

Citation:

Aujourd'hui, pour la librairie papier, la part du libraire fluctue énormément (entre 25 et 40% suivant sa capacité de négo - donc la taille de son CA - avec le diffuseur).
En ce qui concerne le livre numérique, la bonne question, donc la plus gênante, serait quelle est la place du libraire ? Car on ne peut pas considérer une plateforme commerciale comme une librairie, c'est au mieux un diffuseur direct, sans vertu de conseil, de connaissance du client, etc. Pour répondre à ta question, j'estime sa valeur à 15% du prix du livre, mais elle avoisine aujourd'hui les 30%. Il y a du bras de fer dans l'air... et certains gros bras du Net ont déjà revu leur prétention, pardon prestation à la baisse.


Pour avoir été libraire pendant près de 20 ans, permettez-moi d'apporter quelques précisions car, non, les (petits) libraires, malgré leur gros pourcentage, ne gagnent souvent pas grand chose :
- la marge moyenne d'une "petite" librairie est de 20-30 % suivant l'éditeur/diffuseur
- sur cette marge, il faut déduire les frais de port, parfois plus importants que la marge en cas de petite commande chez un petit éditeur
- les libraires servent de banquiers à leurs fournisseurs, car avec le système des offices, ils doivent accepter de recevoir des tonnes de livres en stock (qu'ils payent) pour avoir ces fameuses marges. Et avancer 30.000 euros en moyenne si ce n'est plus (pour souvent des livres invendables) est très dur financièrement .

Le problème ne se poserait plus avec l'édition numérique : plus de matières premières ni de stock immobilisé, puisque tout est dématérialisé; les seuls frais seront la rémunération des auteurs et des "petites mains" qui feront de leurs oeuvres de beaux fichiers prêts à lire.

Par contre, comme dit plus haut, un nouveau métier sera à inventer, celui de libraire numérique. Mais dans ce cas, comment sera-t-il rémunéré ?
Directement par son site/les éditeurs/des commissions sur les ventes(difficile!) ?

Je crois plus quant à moi à l'émergence de sites/newsletters informant les lecteurs des sorties éditoriales.
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Luigi Brosse



Enregistré le: 05 Fév 2010
Messages: 7

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2011 4:37 pm    Poster un sujet: Re: Le prix du livre Répondre en citant

Jean-Claude Dunyach a écrit:
Le passage au livre numérique est une chance pour le lecteur, car il doit lui permettre d'accéder facilement à beaucoup plus d'oeuvres que par le passé. Ces oeuvres doivent être le moins cher possible - beaucoup moins que la version papier - et facilement accessibles (pas de DRM, ça c'est évident, mais aussi une offre discriminée, enrichie de métadonnées, pour orienter de notre mieux chaque livre vers ses lecteurs potentiels)


Cela sera-t-il suffisant pour que le lecteur lise / achète plus ? Est-ce vraiment le prix du livre (numérique ou physique) qui freine les ventes ? Ne serait-ce pas plutôt une question de temps disponible pour la lecture ? (Lecture VS jeux-vidéos, internet, sport, ce que vous voulez en gros).

Comme je vois les choses, la lecture reste un loisir qui coute peu cher (comparativement à la musique ou au cinéma - je ne mentionne pas le piratage). Avec de nombreux moyens pour que cela coute encore moins cher (bibliothèques, échanges, occaz...). Une offre numérique agressive va-t-elle vraiment doper les ventes globales (physiques + numériques) ?

C'était un premier axe. Le second c'est la répartition des revenus dans la chaine du livre.

Je suis d'accord pour dire qu'il y a sans doute moyen de faire autrement avec le numérique (tout simplement car le libraire disparait ou devient assimilé à celui qui vend / distribue) ce qui devrait permettre de réduire la marge de certains pour augmenter celles des autres (auteurs par exemple) ou de réduire le prix total. Tout dépend du business plan évoqué. Et j'attends sa présentation avec grand intérêt.

Par contre je lisais je sais plus où dernièrement que la majeure partie des ebooks achetés l'étaient directement depuis le terminal (kindle ou ipad en résumé), ce qui veut donc dire passer par le ''store'' des géants. Qui ne prendront sans doute pas 15%
Comment comptez-vous les faire plier ?
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Afficher les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé: vous ne pouvez pas poster un nouveau sujet, répondre ou éditer des messages.   Ce sujet est verrouillé: vous ne pouvez pas éditer vos messages, ni poster des réponses.    Le forum d'ActuSF.com Index du forum -> Ayerdhal sur le forum d'Actusf Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 4 de 9

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster des nouveaux sujets sur ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos posts dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos posts sur ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

?
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par Support-phpBB2.com