Le space opéra militariste

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mer. nov. 16, 2011 8:32 pm

jul.jules.dada a écrit : Dans ce contexte je ne peux m’empêcher de penser que cette mouvance du space opera militaire cautionne une certaine idéologie militariste américaine, ne serait ce qu'en banalisant le propos.
"Cautionner" n'est peut-être pas le terme: le militarisme américain n'a pas besoin d'être "cautionné", il l'est déjà, il existe solidement, et est parfaitement admis par une grande partie de la population.
En France, comme je l'ai un peu exposé, la situation est très différente, le militarisme est associé aux guerres mondiales qui n'apparaissent guère, chez nous, comme de "beaux" souvenirs héroïques (si j'ose écrire).
Après, si ça se remet à "marcher" chez nous auprès du jeune public (je ne parle pas des vieux briscards qui ont répondu sur ce forum, dont les plus jeunes ont l'âge de... hum... une bonne partie ont des gosses...), ce n'est peut-être pas un très bon signe. Peut-être...
Cela dit, j'ai mal compris où tu voulais en venir. J'ai compris que tu n'aimais pas ce type de roman, ce qui est bien compréhensible. Mais ensuite? Les jeunes lisent ce qu'ils ont envie de lire, c'est leur problème, et on ne risque pas de les décourager en leur disant que ce n'est pas bien: ça va plutôt les faire rigoler...
En revanche, on peut leur conseiller des trucs sympas. Mais surtout pas en commençant par leur dire qu'ils lisent des trucs qui véhiculent le mal... on est déjà des vieux cons, inutile d'y rajouter le ridicule...

Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mer. nov. 16, 2011 8:53 pm

JulJul, ce qui rend ton propos trollesque et faux, c'est le fait que tu prétendes énoncer des lois générales qui s'appliqueraient à toute une branche de la SF. Il y a sans aucun doute des oeuvres qui correspondent à ton rejet, comme il y a des oeuvres qui traitent le thème militaire de façons différentes. A commencer, pour citer un exemple, par la série des "Guerres des Compagnies" de Carolyn J. Cherryh, où des civils pris entre deux armées doivent créer leur propore nation et leur armée pour se défendre. Même s'ils doivent se comporter de façon militaire, les marchands de l'Alliance ne sont pas des soldats...
Sinon, pour ce qui est du caractère américain de ce genre de SF... il est clair qu'on ne trouve pas en France les sagas militaristes turques ou syriennes qui représentent une part non négligeable de la SF de ces pays, à ce que j'ai cru comprendre...
Modifié en dernier par bormandg le mer. nov. 16, 2011 9:31 pm, modifié 1 fois.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » mer. nov. 16, 2011 9:25 pm

Lensman a écrit :Je me passionne pour les cuirassés géants japonais, mais en aucun cas, je ne souhaite de la moindre manière que ce soit, me retrouver à Leyte en 1944...
Curieusement, moi non plus. Et pourtant, j'adore la guerre dans le Pacifique.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Omale de Genefort, L'arbre des pendus d'Aaronovitch, Le crépuscule des dieux de Przybylski, La patrouille du temps d'Anderson & L'héritier de Novron de Sullivan.

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mer. nov. 16, 2011 9:37 pm

La stratégie Ender, c'est un spac'op militariste ?

Et sinon, est-ce que ça l'est en vision inversée ?
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mer. nov. 16, 2011 10:30 pm

Et comment on classe la série de Dorsai? Quid des militaires qui nous défendent contre les Bersekers?
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Pontiac
Messages : 1693
Enregistré le : jeu. avr. 02, 2009 8:41 am
Localisation : Lyon

Message par Pontiac » mer. nov. 16, 2011 10:40 pm

bormandg a écrit :Et comment on classe la série de Dorsai? Quid des militaires qui nous défendent contre les Bersekers?
Comme dirait Ellen Ripley : "Ils sont tous morts !"

AdHoc
Messages : 126
Enregistré le : ven. nov. 09, 2007 1:17 pm
Localisation : Entre le tunnel de Fourvière (Lyon) et le tunnel d’Ambanidia (Tana)

Message par AdHoc » ven. nov. 18, 2011 2:17 pm

Ce qui est marrant dans le cas des Harrington, c'est que les originaux de C.S. Forester (Hornblower) sont beaucoup moins conservateurs et plus "critiques" envers l'institution militaire et la société élisabéthaine, alors que je rappelle que le premier date de 1937 (enfin, ce ne sont pas des brulots anti-militaristes quand même).
Weber est représentatif de cette droite extrême américaine, pour qui les impots, surtout progressifs et directs sont mauvais, l'état ne doit s'occuper que de ces prérogatives régaliennes (et encore, en confiant la majeur partie au privé, cf. la guerre en Irak). Programme dont notre président s'est inspiré pour se faire élire.
Bref, le coté "l'armée c'est bien ça fera de toi un homme (ou une femme) bien" n'est pas le plus puant de cette série.
Et le pire, vous savez quoi, je les ai TOUS lu.:oops:

:arrow: Bon, je vais relire "Hommage à la catalogne" d'Orwel pour me désintoxiquer.

Fabien Lyraud
Messages : 2238
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » ven. nov. 18, 2011 3:25 pm

Weber est Canadien et non Américain.
Et il y a bien pire dans ce domaine.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Avatar du membre
jul.jules.dada
Messages : 5
Enregistré le : jeu. févr. 10, 2011 4:35 pm

Message par jul.jules.dada » ven. nov. 18, 2011 6:10 pm

Cela dit, j'ai mal compris où tu voulais en venir. J'ai compris que tu n'aimais pas ce type de roman, ce qui est bien compréhensible. Mais ensuite? Les jeunes lisent ce qu'ils ont envie de lire, c'est leur problème, et on ne risque pas de les décourager en leur disant que ce n'est pas bien: ça va plutôt les faire rigoler...
En revanche, on peut leur conseiller des trucs sympas. Mais surtout pas en commençant par leur dire qu'ils lisent des trucs qui véhiculent le mal... on est déjà des vieux cons, inutile d'y rajouter le ridicule...


C'est bien vrai, je suis un vieux con radotant !
Un idéaliste ridicule !
Un donneur de leçon détestable.
Mais bon pourquoi se résigner et se taire ?
L'indignation est à la mode il paraît.

Et puis ce post ne visait pas principalement les jeunes lecteurs mais plutôt ceux qui orientent les lectures.
Quand j'ai lu le fil récent "Envie d'un bon Space Opera", il est vrai que d'excellents bouquins étaient cités.
Mais aussi quelques nanars militaristes et c'est bien dommage.
Vous me direz c'est une question de point de vue.
Et vous n'aurez pas tord.

Vous me direz qu'en dénigrant le genre je parle de lui et lui procure une certaine publicité.
Vous n'aurez pas tord.

Cependant en tant que lecteur de SF, y compris de space opéras, je pense être en droit de revendiquer une certaine qualité des textes, une réflexion dans le propos.
Cette revendication passe aussi par une satire de certains sous produits que les éditeurs nous servent.
Et finalement le constat que j'effectue est assez amère : j'ai l'impression qu'il y a peu de publications nouvelles de qualité dans le domaine du space opera et que le genre militaire est envahissant.
Mais peut être suis je en train de ma laisser envahir par le pessimisme ambiant.

Avatar du membre
kibu
Messages : 2901
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 3:54 pm

Message par kibu » ven. nov. 18, 2011 6:18 pm

et que le genre militaire est envahissant.
Joli !
A l'envers, à l'endroit

Ô Dingos, ô châteaux

Fabien Lyraud
Messages : 2238
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » ven. nov. 18, 2011 6:35 pm

@ Ad-hoc : Ce n'est pas forcément vrai de toute la SF militaire. Dans la série des Herris Seranno de Elizabeth Moon, il y a des civils qui ont des rôles positifs notamment des médecins. Et en plus il y a une critique d'une certaine société élitiste avec des élites eugénistes et sclérosée qui sont incapables d'idées nouvelles.
Donc ce n'est pas parce que c'est un roman militaire que c'est forcément de la littérature d'extrême droite.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. nov. 18, 2011 8:09 pm

Fabien Lyraud a écrit : il y a des civils qui ont des rôles positifs notamment des médecins.
Il est vrai que c'est le genre de civils que les militaires aiment bien...

Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » ven. nov. 18, 2011 8:13 pm

Faut quand même s'entendre sur les limites qu'on donne au space-opéra d'une part, à la SF militariste de l'autre. On peut, si on ne fait pas attention, décréter que toute histoire d'empires spatiaux, avec une ou plusieurs armées, est de la SF militariste; dans ce cas, il ne restera pas beaucoup de space-opéras non militaristes. Ou on peut limiter la qualificatif SF militariste aux seules oeuvres qui traitent exclusivement des exploits de tel ou tel groupe de héros militaires, qui ridiculisent systématiquement les civils. Et même dans ce sous-groupe on trouvera des oeuvres qui ne sont pas de la propagande pour une dictature militaire.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » ven. nov. 18, 2011 8:13 pm

Lensman a écrit :
Fabien Lyraud a écrit : il y a des civils qui ont des rôles positifs notamment des médecins.
Il est vrai que c'est le genre de civils que les militaires aiment bien...

Oncle Joe
A condition qu'ils aient le grade de major dans l'armée. :twisted:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. nov. 18, 2011 8:17 pm

bormandg a écrit : qui ridiculisent systématiquement les civils. Et même dans ce sous-groupe on trouvera des oeuvres qui ne sont pas de la propagande pour une dictature militaire.
Là, je voudrais bien connaître des exemples. A part, évidemment, si les militaires sont AUSSI ridiculisés, ça ressemblerait quand même à de l'idéologie fort louche.

Oncle Joe

Répondre

Retourner vers « Quels sont vos incontournables ? »