Women in Chains - Thomas Day

Les éditions Actusf, ce sont aussi des livres et des auteurs. Présentations.

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Nathalie

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6857
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » lun. mai 14, 2012 9:54 am

L'avis de PhenixWeb :
Thomas Day s’attaque à un thème rude, sans faux-fuyant et moralisme déplacé, avec une écriture de qualité, dont l’efficacité est entière malgré sa rudesse, ce qui donne un très bon recueil.
Et celui de Cédric Jeanneret :
Au final une réussite, même si certaines nouvelles sont plus fortes que d'autres.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6857
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mar. mai 15, 2012 7:53 am

Women in chains dans l'émission Livrés à domicile de la RTBF. (A partir de la 33e minute).
Thomas Day c'est déjà un auteur qui ne donne pas dans la dentelle puisque il part du principe qu'il faut choquer et avoir une écriture très agressive pour que le lecteur réfléchisse. Donc quand il se penche sur la maltraitance des femmes, autant vous dire que ce n'est pas à mettre entre toutes les mains. Par contre, on réfléchit bien.

akhenatonej
Messages : 161
Enregistré le : lun. août 18, 2008 6:48 am

Message par akhenatonej » dim. mai 20, 2012 2:12 pm

Gromovar

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6857
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » ven. mai 25, 2012 7:50 am

L'avis de Nick :
(ça arrache le slip et c'est pas plus mal)

Thomas Day est un de mes auteurs français préférés, je ne m'en cache pas. Ce que j'aime chez lui : l'action, la violence et le sexe, le tout très cru, sans fard. Un style bref et concis, des univers variés.

Cette fois, je n'ai pas été surpris, j'avais déjà lu la nouvelle sortie dans le Bifrost (Nous sommes les violeurs) et celle concernant le Mexique (La Ville féminicide). Je savais que les sujets seraient trash. A part la dernière nouvelle du recueil un poil en dessous des autres, j'ai aimé les 4 autres nouvelles.

La Ville féminicide mélange mafia russe, ambiance de ville frontière et culte aztèque (ou maya). C'est violent et c'est cynique.

Eros-Center, ou l'histoire de traite d'africaines et une histoire d'amour à l'eau de rose. Le héros atteint le bonheur mais pas celui qu'il espérait (petit pied de nez que j'apprécie). L'histoire est complètement déstructurée ce qui lui donne un aspect moins lisse. Très sympa.

Tu ne laisseras point vivre... Une jeune femme isolée dans le Groënland qui essaye d'échapper à ses visions (ou son destin, voire sa malédiction ?). Une femme qui a des envies sexuelles débridées (c'est brut de béton sur ce plan là)(on dirait un mauvais porno). C'est classique comme final mais pour une fois c'est une femme qui est la plus délurée. (mention spéciale pour Cachou)

Nous sommes les violeurs : le viol comme arme de guerre avec l'accord des nations, comme arme contre la drogue et surtout les trafiquants. Les auteurs et les rescapées de ces viols racontent... C'est brut mais cela fait réfléchir sur jusqu'où irons-nous pour arrêter un fléau ? En utiliser un autre pire ? Et les conséquences dans tout ça ?

Poings de suture : la nouvelle qui m'a laissé le moins de souvenir. Une histoire de femme battue. Bof, bof.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6857
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mer. juin 06, 2012 8:08 am

L'avis de BlackWolf de Blog-o-livre :
Voilà un recueil de nouvelles vraiment choc qui traite des différentes violences faites aux femmes. L'auteur le fait de façon vraiment percutante où se mélange sexe, violence, sang et souffrance mais aussi d'autres émotions. Ces textes ne sont pas tous au même niveau mais nous offrent vraiment de quoi réfléchir et m'a surtout vraiment laissé démuni devant le côté réaliste et plausible de certaines horreurs. Des nouvelles coup de poing qu'il ne dépendra qu'à vous de voir si vous voulez vous laisser tenter. Mais je vous aurai prévenu ce recueil ne vous laissera vraiment pas indifférent et risque d'en frapper plus d'un.

Avatar du membre
kibu
Messages : 2901
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 3:54 pm

Message par kibu » ven. juin 08, 2012 4:21 pm

A l'envers, à l'endroit

Ô Dingos, ô châteaux

Avatar du membre
PRZYB
Messages : 18
Enregistré le : sam. juin 09, 2012 11:31 am
Localisation : METZ

Message par PRZYB » sam. juin 09, 2012 12:26 pm

Très chouette couverture!

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » mar. juin 19, 2012 8:04 am

Un article dans l'Ecran Fantastique pour du Sel sous les Paupîères et Women in chains.

Image
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6857
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » lun. juin 25, 2012 8:45 am

L'avis de Boudicca sur Babelio :
Une lecture difficile donc mais nécessaire, le sujet de la violence faite aux femmes étant trop souvent passé sous silence. « Women in chains » a le mérite d'en parler, de façon originale certes mais non pas moins sérieuse. Un recueil poignant après la lecture duquel on ressort groggy et pas totalement indemne.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6857
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mar. juil. 03, 2012 11:02 am

L'avis de Nébal :
La plume de Thomas Day, impeccable, fait des miracles dans chacun de ces cinq textes ; malgré la thématique aisément porno-trash, l'auteur stupéfie par son sens de la mesure ; les textes sont justes, sans jamais sombrer sur les écueils de la complaisance comme de la dénonciation qui ne coûte rien. L'auteur manie ainsi son sujet avec une adresse digne des plus grands, pour un résultat qui ne saurait laisser indifférent.

Au risque de me répéter, c'est là peut-être ce que j'ai lu de mieux de la part de Thomas Day ; un recueil à ne pas mettre entre toutes les mains, probablement ; un recueil ardu, difficile, sans doute ; mais une franche réussite, qui coupe le souffle et laisse le lecteur K.O.
Modifié en dernier par marie.m le mar. juil. 03, 2012 11:17 am, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Nébal
Messages : 4266
Enregistré le : ven. mai 04, 2007 5:45 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nébal » mar. juil. 03, 2012 11:12 am

*"stupéfie", of course.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6857
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mer. juil. 11, 2012 10:17 am

Women in chains est coup de coeur de la Fnac Boulogne :
Ce nouveau recueil de nouvelles que nous propose Actusf est un indispensable s'il on aime ce format d'écriture et la science-fiction. Thomas Day, monument du genre construit cinq nouvelles sur la thématique des femmes et de la violence. Crue, efficace, parfois même enrichissant, une vraie réussite du genre.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6857
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » lun. août 13, 2012 11:12 am

Une interview de Thomas Day où il revient longuement sur son recueil, Women in chains. C'est à lire sur le blog d'Unwalkers.

Extrait :
4 Je ne vais pas revenir sur chaque nouvelles, vous êtes assez explicites en fin de livres, juste un petit truc, pourquoi une telle délocalisation de la violence. Avec des nouvelles, pourquoi pas tout concentrer dans un seul roman ?

Ecrire un roman sur le sujet ne m’intéressait pas.

Me cantonner à la France ou un autre pays ne m’intéressait pas non plus.

Je voulais que ça crépite ; pas un truc long, localisé, profond, comme une chute libre dans un puits.

Je pourrais presque faire un director’s cut du recueil avec un texte supplémentaire sur les femmes chinoises qu’on avorte de force dans les 7,8 et 9e de grossesse et qui se font prendre en photo avec leurs fœtus mort. Le sujet des violences faites aux femmes est sans fonds, mais de là à y revenir tout de suite, je crois pas.

(Ce bouquin m’a épuisé, je n’ai toujours pas réécrit depuis que j’ai mis un point final à « Poings de suture » il y a un an).

Par contre, le sujet que je m’étais toujours interdit d’aborder, la pédophilie, parce qu’il me semblait tellement délicat et déjà traité à toutes les sauces, est au centre d’un de mes prochains textes (sans doute un court roman).

Je ne sors pas de la violence, ça m’est impossible.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6857
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mer. oct. 03, 2012 9:37 am

Un nouvel avis signé Vinze :
Mais des textes dont la force est d'être aussi ancrés (et encrés) dans le réel. Qu'elles soient fantastiques ou SF, les nouvelles parlent de l'actualité (et y font référence). Cette force est de pousser le lecteur à se dire que ça pourrait se passer en ce moment, au coin de la rue ou au coin du Monde (car comme le prouve la quatrième de couverture on y voyage).
(...)
Difficile finalement de parler de ce recueil. On peut se contenter de dire qu'il est déconseillé à toutes les personnes sensibles ; et conseillé à toutes les autres.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6857
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » jeu. janv. 03, 2013 10:58 am

L'avis du Dragon Galactique :
Après lecture, je crois que je peux dire que les textes que j'avais lu précédemment ["Nous sommes les violeurs" et "La Ville féminicide"] restent les plus marquants : ils sont fort proches d'une réalité, d'une actualité dont on parle et que je connais (un peu du moins). De ce fait ils me paraissent les plus réalistes et du coup les plus poignants. Rajoutons à cela que l'on est loin de la happy end.

Répondre

Retourner vers « Les éditions Actusf »