Gene Wolfe

Modérateurs : Estelle Hamelin, Travis, Charlotte, marie.m, Eric, jerome

Répondre
jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Gene Wolfe

Message par jerome » lun. juil. 28, 2014 11:21 am

Le site MIT Technology Review vient de mettre en ligne une très longue interview de Gene Wolfe. Il revient sur son enfance, sur son admiration pour Jack Vance, sur l’édition, sur l’anthropologie... C’est assez complet. Parmi ses influences, outre Vance, il évoque Chesterton, Kipling, Dickens, les pulps et L’ile du Docteur Moreau.

Par contre, il avoue ne plus pouvoir lire qu’une quinzaine de minutes par jour (il est née en 1931).

Tout est ici en anglais.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » mar. avr. 04, 2017 8:49 am

Voici un article qui se demande si le manteau “Blacker Than Black” imaginé poar Gene Wolfe pourrait exister...

C'est ici
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » mer. oct. 18, 2017 9:37 pm

Approaching Gene Wolfe with Awe and Trepidation
Two feelings predominated my first reading of Gene Wolfe: awe and trepidation. The awe was for Wolfe’s mastery of prose, tone, setting, voice, mood, and incident: I had not realized that science fiction could be so fraught with meaning, so numinous and so horrifying, or that any writer could so successfully marry apocalyptic drama, baroque landscapes, and violent action with pensive introspection and rueful reflection. The trepidation? I didn’t know that anyone could sustain this level of accomplishment for four volumes and a thousand pages. Could he really be this good? As it turns out, he really was.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » jeu. nov. 09, 2017 6:27 pm

How Gene Wolfe Starts a Story (and Where to Start Reading His Work), un article de Gene Wolfe
The King of Hearts, not the wisest of monarchs, gives this advice on reading in Alice’s Adventures in Wonderland: “Begin at the beginning […] and go on till you come to the end: then stop.” That advice has never served Lewis Carroll’s readers, who delight in re-reading the Alice books and solving their puzzles, and it serves just as poorly for Gene Wolfe’s readers, many of whom don’t count a Wolfe book as read until it’s been re-read.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Répondre

Retourner vers « Les infos sur vos auteurs »