Aurélien Police

Modérateurs : Estelle Hamelin, Travis, Charlotte, marie.m, Eric, jerome

Répondre
jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Aurélien Police

Message par jerome » lun. sept. 04, 2017 9:36 am

Je signale cette interview d’Aurélien Police.
Qu’est-ce qui vous a amené à illustrer essentiellement des œuvres de science-fiction ?

Les images qui me plaisaient à l’époque, celles qui techniquement se rapprochaient de ce que je voulais faire, à savoir ce mélange de photos et de dessin, étaient celles que l’on trouvait sur les couvertures de certains comics ou de romans relevant des genres de l’imaginaire. Moi-même lecteur de la plupart de ces livres, c’est tout naturellement que le rapprochement s’est réalisé. De plus, en dehors de la sphère SF/imaginaire, il est plutôt rare de trouver de véritables illustrations en couverture. Le polar a recours le plus souvent à la photographie et la littérature blanche, lorsqu’elle n’est pas totalement dépouillée, est également photographique ou très graphique.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14605
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » dim. nov. 12, 2017 9:44 pm

Une nouvelle interview
Mes influences initiales c’était Dave McKean pour son mix media, c’est à dire cette technique de mélange de différentes sources qu’elles soient photographiques ou picturales ou crayonnées. Ce sont des choses qui m’intéressaient véritablement surtout qu’à l’époque il utilisait beaucoup le Mac pour ses réalisations, beaucoup moins maintenant même si je continue de vraiment apprécier son travail. Ça c’était vraiment l’envie initiale en voyant son oeuvre. Ce sont des choses qui me plaisent, qui me parlent particulièrement.
Après, dans mon parcours personnel, j’ai beaucoup aimé les travaux des surréalistes mais c’est pareil, ces idées de collage, de détournements même si là pour le coup c’était vraiment manuel. C’est peut-être une parenté lointaine.
J’essaie au maximum d’avoir quand même une patte plus ou moins personnelle même s’il y a toujours une parenté avec le mix media. Les influences c’est clairement du côté du cinéma que je vais les chercher maintenant pour mes illustrations de couvertures. A savoir quelque chose de très graphique, très direct, beaucoup moins illustratif dans le sens scène entière représentée avec mise en scène, personnages, décors et compagnie. J’essaie d’aller au plus direct, ce que l’on trouve beaucoup dans les affiches de cinéma actuellement. Pas les films mainstream mais les films plus indépendants où l’on retrouve comme ça une volonté de résumer l’essence du film à travers une image, ce que j’essaye de faire justement avec un roman.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Répondre

Retourner vers « Les infos sur vos auteurs »