Les Questions dangereuses de Lionel Davoust

Les éditions Actusf, ce sont aussi des livres et des auteurs. Présentations.

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean, Nathalie

Répondre
Avatar du membre
marie.m
Messages : 6884
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Les Questions dangereuses de Lionel Davoust

Message par marie.m » jeu. janv. 03, 2019 6:59 pm

Après l'avoir proposé en numérique, nous sommes heureux de publier en janvier Les Questions dangereuses, une novella jubilatoire de Lionel Davoust, qui ne vous fera plus jamais voir de la même manière les romans de cape et d'épée. Pour l'occasion, le livre contient également une longue interview fleuve de l'auteur, réalisée par Nicolas Barret.

La fiche sur notre site

ISBN : 978-2-36629-979-3
Prix : 4.90 €
Nombre de pages : 128

Image
(Illustration : Ammo)

1637 : Qui a assassiné le docteur Lacanne, en plein château de Déversailles ? Pour connaître la réponse à cette question, le mancequetaire Thésard de la Meulière, son libram à la main, est prêt à résoudre les énigmes les plus perfides... jusqu’aux confins de l’indicible.

Romancier émérite, Lionel Davoust navigue aussi bien dans les eaux du polar (pour la série Léviathan) que celles de l’imaginaire et notamment de la fantasy (La Messagère du Ciel, prix Elbakin.net, ou bien encore Port d’âmes). Avec Les Questions dangereuses, dans une édition complétée d’une longue interview, il nous offre un récit haut en couleur dans lequel la moindre énigme peut vous coûter la vie...

"Messieurs, si c’est un mancequetaire que vous cherchez, vous l’avez trouvé ! Allez-vous maintenant sortir de l’ombre ou faut-il que j’y aille vous quérir ?"



Les premières chroniques sont déjà tombées.

Sur le blog de Lilitherature :
Les Questions dangereuses est une novella de fantasy totalement réjouissante à la prémisse originale et à la richesse inattendue, qui se lit vite malgré son style précieux. Qui plus est, Lionel Davoust parvient, malgré le nombre de pages limités, à dépeindre des personnages et un univers suffisamment complexes que le lecteur n’est pas laissé sur sa faim, ce qui est souvent le reproche fait au texte court.
Sur le blog d'Ombrebones :
J’ai lu ce texte court d’une traite, embarquée dans le style littéraire de l’auteur. (...) J’ai passé un excellent moment et je ne peux que vous recommander chaudement cette lecture.

Répondre

Retourner vers « Les éditions Actusf »