Ad Astra

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Répondre
Ender
Messages : 13
Enregistré le : dim. mai 26, 2013 10:31 am

Ad Astra

Message par Ender » lun. sept. 23, 2019 12:33 pm

Bon, ben apparemment le film divise, ma chronique pour actu sf n'est pas unanimement partagée, certains-es voyant une invitation au voyage dans l'espace, à la magie des étoiles, et d'autres crachent sur le film arguant que rien ne se tient scientifiquement, que le film manque de rigueur scientifique, que ce n'est pas crédible, par exemple, de traverser un champ d'astéroïdes avec une plaque de tôle, et qu'en plus le film est lent, ambiguë quant à savoir si c'est un film d'auteur, catastrophe ou d'aventure, et qu'en cherchant à être les trois il rate tout du long.

Dans ma chronique, j'ai été positif sur le film, et je suis sincère, j'ai toutefois noté un bémol sur la rigueur scientifique, en émettant des doutes, notamment sur le fait de survivre autant de temps sans ravitaillement dans l'espace près de Neptune, et l'intrigue qui fait monter à bord d'une navette spatiale Roy McBride alors que le compte à rebours est enclenché. J'ai donc émis une réserve, je n'ai pas été enthousiaste à 100 %, mais globalement je suis séduit et je ne regrette pas ma place de cinéma.

Pour répondre aux détracteurs du film : la lenteur n'est pas gênante, on a des rebondissements réguliers, des révélations, on ne s'ennuie pas et on n'est pas obligé d'avoir des scènes ultra speedées type publicité pour être saisi ; là, c'est surtout une ambiance, celle de l'espace et du vide qui nous entoure. Ensuite, la critique qui fait état qu'on n'arrive pas à étiqueter le film : d'auteur, d'aventure ou catastrophe. Et pourquoi faudrait-il faire rentrer à tout prix le film dans une case ? Il a le droit d'être un peu hybride, au contraire, il gagne en charme. Mais clairement, ça ne relève pas du film catastrophe pour moi ; c'est le combat d'un homme qui veut renouer avec son père, et qui devra affronter beaucoup de péripéties spatiales, en passer par diverses émotions ; le jeu de Brad Pitt est subtil, car je ne sais pas si vous vous rendez compte de la difficulté d'interpréter un tel personnage : on loue son sang froid, sa maîtrise en tant qu'astronaute, et dans la seconde qui suit, on lui annonce que son père est peut-être encore en vie. Il s'agit de jouer un personnage solide, mais en même temps blessé par le passé avec son père disparu. Et Brad Pitt s'en sort à merveille, ne tombe ni dans l'excès de l'un (rien ne le touche), ni dans l'excès de l'autre (dans le pathos mélodramatique) ; notamment la scène où les forces armées américaines lui annonce que son père est peut-être toujours là.

et vous, sur Actu SF, rejoignez-vous mon avis ?

Répondre

Retourner vers « Cinéma et séries »