Serge Lehman répond à vos questions

Serge Lehman répond à vos questions sur le forum de mardi 23 au jeudi soir 25 octobre 2007.

Modérateurs : Charlotte, Eric, jerome

Verrouillé
jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14615
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Serge Lehman répond à vos questions

Message par jerome » lun. oct. 22, 2007 8:47 pm

Né le 12 juillet 1964, Serge Lehman a publié son premier roman en 1990 sous le pseudonyme de Don Hérial : La loi majeure. En 1996, il entame la publication du cycle qui le fera connaître : FAUST. Deux ans plus tard, il signe Aucune étoile aussi lointaine dans la toute nouvelle collection Millénaire chez J'ai lu. Il déborde alors de projets dont L'Âge de Chrome, le quatrième tome de FAUST et Metropolis, longtemps annoncé chez Le Diable Vauvert. Et puis... plus rien. Ou presque avant que ne sorte Le livre des ombres en 2005 chez L'Atalante, un gros recueil de ses nouvelles. Entre temps, il a notamment scénarisé et adapté la Trilogie Nikopol de Enki Bilal dans le film Immortel.

Voici pour la carrière littéraire de Serge Lehman. Elle s'accompagne d'un travail d'anthologiste pour deux livres incontournables : Escale sur l'Horizon, sorte de photographie de la SF française en 1998, sorte de manifeste également, et Chasseurs de Chimères, un omnibus rassemblant des romans de précurseurs de la SF en France.

Et puis Serge Lehman a été aussi pour un temps LE chroniqueur de la SF dans le journal L'humanité.

Depuis quelques mois, il fréquente ce forum de temps à autres. L'occasion était trop belle de faire une interview de lui tous ensemble.

Allez-y, n'hésitez pas à lui poser des questions. Il est à vous pendant trois jours !
Modifié en dernier par jerome le lun. oct. 22, 2007 9:19 pm, modifié 1 fois.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Dienstag
Messages : 25
Enregistré le : mer. oct. 17, 2007 10:54 am

Message par Dienstag » lun. oct. 22, 2007 9:12 pm

Quelle est, selon vous, la différence entre la fantasy et la science-fiction?

Invité

Message par Invité » lun. oct. 22, 2007 9:30 pm

FAUST ... un jour, une suite ?

Signé: un grand admirateur de cette série :D

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » lun. oct. 22, 2007 10:12 pm

Bonsoir Serge,

Merci d'abord d'avoir accepté cette interview, ensuite, quelques questions sur ce qui l'a motivée en premier lieu, ces albums que tu scénarises pour la nouvelle collection Flambant 9 de l'Atalante.

Tout d'abord, comment est venue cette idée de travailler sur des scénarios de BD ?

Au moment de la sortie du Livre des Ombres, tu nous avais parlé de l'admiration que tu avais pour le travail de Gess, et il me semblait même que tu avais évoqué la possibilité d'une collaboration future avec lui. Est-ce toujours d'actualité ?
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Lem

Message par Lem » mar. oct. 23, 2007 12:47 am

Il est 0038, mardi depuis peu. J'entame mes soixante-douze heures de veille non-stop.

Bonjour.

Je ne sais pas quelle est la différence entre fantasy et science-fiction. Je ne sais pas s'il y en a une. Cette question m'est tombée dessus, il y a quelques années. Elle a essayé de me tuer mais j'ai tenu bon et, depuis, c'est chacun chez soi.

Le Faust 4. Ceux qui ont l'habitude de mes prophéties vont sourire ; j'espère l'écrire l'année prochaine, après nettoyage en profondeur des trois premiers. Parution chez l'Atalante en 2009 si tout est OK. (Merci, Invité ; je suis toujours touché quand quelqu'un pose la question.)

Flambant 9. J'ai commencé par la bande-dessinée, en fait. Quand j'étais lycéen, j'ai créé la première émission FM consacrée au sujet (avec un ami devenu journaliste depuis). Et tout de suite après, j'ai interrompu mes études pour travailler trois ans dans les librairies Album du quartier latin ; à l'époque, ce n'était pas encore une chaîne. J'ai signé mon premier contrat professionnel pour une BD (en 85 !) même si elle n'a jamais été publiée. Je suis autant du Fleuve Noir que de Métal Hurlant ; pour moi, tout ça, c'est la même chose (le nom de Métal Hurlant a d'ailleurs été tiré d'un vieux Fleuve, "Métal de mort" de Vargo Statten). J'ai provisoirement renoncé à écrire des scénariis à la fin des années 80 parce que l'ère des revues s'achevait, qu'il devenait impossible de se rôder sur des histoires courtes et que motiver un dessinateur âgé de vingt ans pendant dix-huit mois sans garantie de publication était au-dessus de mes forces à l'époque. Mais j'ai toujours gardé l'idée en tête. Après le film avec Bilal et le début de collaboration avec Druillet, c'est redevenu une perspective crédible. L'Atalante avait des projets dans ce sens. J'ai aimé les dossiers graphiques de Sarah Debove et JM Michaud, c'est parti comme ça.
Gess : le travail a commencé depuis peu. C'est une mini-série en dix épisodes (cinq albums) coécrite avec Fabrice Colin. Elle paraîtra si tout va bien entre la rentrée 2008 et l'été 2009. L'action commence en 1939, à Metropolis, où le docteur Mabuse a invité tous les surhommes d'Europe – le Nyctalope, Harry Dickson, Sun-Koh le dernier Atlante, etc. – et aussi une poignée d'Américains, dont le docteur Savage… Le titre est "La brigade chimérique".

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14615
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » mar. oct. 23, 2007 7:13 am

Lem a écrit : Le Faust 4. Ceux qui ont l'habitude de mes prophéties vont sourire ; j'espère l'écrire l'année prochaine, après nettoyage en profondeur des trois premiers. Parution chez l'Atalante en 2009 si tout est OK. (Merci, Invité ; je suis toujours touché quand quelqu'un pose la question.)
Bonjour Serge, merci d'être parmi nous.

Pour rebondir sur Faust 4, et euh, Metropolis ? Qu'en est-il de ce projet ? Les descriptifs avaient l'air alléchant à l'époque. Si je me souviens bien, c'était une uchronie à partir de la première guerre mondiale c'est ça ? Et est-ce que c'est devenu une BD ? (Parce la description ci-dessous évoque Metropolis)
Lem a écrit :L'action commence en 1939, à Metropolis, où le docteur Mabuse a invité tous les surhommes d'Europe – le Nyctalope, Harry Dickson, Sun-Koh le dernier Atlante, etc. – et aussi une poignée d'Américains, dont le docteur Savage… Le titre est "La brigade chimérique".
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Lem

Message par Lem » mar. oct. 23, 2007 9:53 am

Ce n'est pas l'extinction mais l'excès de désir qui a retardé Metropolis. Ça va faire dix ans que je me documente sur le sujet (l'Europe des années trente, la psychanalyse, le nazisme, la linguistique) et je commence seulement à m'orienter dans la bibliographie de base. Une couche de matériau supplémentaire, donc de difficultés, s'est déposée sur le problème pendant que je préparais l'anthologie "Chasseurs de chimères" : je suis tombé amoureux de la vieille science-fiction française et j'ai décidé de lui rendre hommage dans le roman. Depuis que j'ai recommencé à écrire, en 2005, deux textes sont venus se placer dans cette orbite-là : la novella "Superscience" et le scénario de "Thomas Lestrange" dont le point de départ est l'intérêt pour l'expressionnisme allemand (chez Sarah Debove et moi-même). "La brigade chimérique" participe de cette tendance. C'est le signe que mon inconscient continue de travailler sur le sujet. Mais ce n'est pas une transposition ni un sauvetage du roman lui-même qui est toujours un projet en soi.

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » mar. oct. 23, 2007 10:13 am

Et justement, puisqu'on parle de projets...

Certes on te relis un peu partout avec plaisir, mais on a presque l'impression que tu retardes la confrontation avec la forme fictionnelle longue (pour ainsi dire, le roman, quoi...).
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
Clément
Messages : 387
Enregistré le : jeu. mars 09, 2006 10:13 pm

Message par Clément » mar. oct. 23, 2007 10:24 am

Hello Serge,

Je viens de lire "La saison de la couloeuvre" que j'ai vraiment trouvé extraordinaire, tant du point de vue du scénario que du travail graphique. Il y a longtemps que je n'avais pas été "pris" comme ça dans une BD ! Beau boulot ! Donc j'aimerais savoir comment se replace chronologiquement cette histoire dans ton univers-fresque. Si j'ai bien compris, ça se passe après le fameux "gel" qui survient à la fin du Livre des Ombres ? Tout cela n'est pas très clair, mais c'est aussi ce qui fait le charme de cet univers... Et tant qu'on y est, combien y a-t-il d'albums de prévu et pour quand peut-on attendre le prochain ?

Niveau roman, est-ce qu'il y a quelque chose prévu avant le remaniement des Faust ou est-ce qu'il faut attendre 2009 ?

Et enfin, est-ce qu'on aura le plaisir de te voir à Nantes pour les Utopiales ?
Are you my mummy ?

Katioucha
Messages : 932
Enregistré le : ven. janv. 26, 2007 11:28 am

Message par Katioucha » mar. oct. 23, 2007 10:30 am

Serge, quel est le secret de ton éternelle jeunesse ?

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mar. oct. 23, 2007 10:40 am

Sun-Koh... Quel plaisir de voir qu'il reste de vrais auteurs de SF qui se souviennent de ce héros dont l'auteur était un sincècre partisan de la théorie de la Terre concave!
Oncle Joe

Avatar du membre
Mélanie
Messages : 1224
Enregistré le : lun. avr. 03, 2006 9:32 am
Localisation : Paris
Contact :

Message par Mélanie » mar. oct. 23, 2007 10:48 am

Bonjour,

J'ai lu Le livre des ombres avec un grand plaisir mais je t'avoue qu'avant de commencer ma lecture, j'étais un peu gênée par la présence du prologue, de l'épilogue, bref de tout ce "liant" (faut de trouver le terme adéquat) qui assure la cohérence de l'ensemble. J'ai fini par apprécier cet aspect du livre et j'en vois très bien la logique. Mais je t'avoue que ma toute première réaction a été un certain agacement, comme si on cherchait à déguiser en roman un recueil de nouvelles pour mieux le faire passer auprès des lecteurs censés ne pas aimer les recueils. (Réaction toute personnelle, je précise, qui tient surtout à mon amour de la nouvelle et à mon énervement face à la suprématie supposée du roman.) Ça m'intéresserait beaucoup d'avoir ton avis sur la question et d'en savoir un peu plus sur ce qui a présidé à ce choix formel.
Question subsidiaire : penses-tu que certains lecteurs n'aimant pas trop les nouvelles sont allés plus facilement vers Le livre des ombres pour cette raison ?

Lem

Message par Lem » mar. oct. 23, 2007 10:54 am

Eric > Oui. (Pour emprunter une métaphore à ton avatar, je me sens dans la peau d'un boxeur qui s'est tellement fait démonter la gueule la dernière fois qu'il a mis les pieds sur un ring qu'il se contente d'un round de temps en temps chez les amateurs.) Disons que l'année prochaine, j'écris un roman, quoi qu'il arrive, c'est le maximum que je puisse promettre.

Clément > Merci. Je suis content que l'album vous ait plu. L'histoire complète en réclame trois ; le deuxième paraîtra début 2009. Mais en ce qui concerne "Le Livre des Ombres", mieux vaut ne pas chercher une connection trop formelle. Je ne sais pas moi-même comment ça s'organise, je le découvre en écrivant. Ce que je sais, par contre, c'est qu'on verra le Picte à la fin de la trilogie – on le verra en action et on comprendra un peu mieux "ce" qu'il est.
Tout cela n'est pas très clair, mais c'est ce qui fait le charme de cet univers...
De la pure sagesse zen. J'en fais ma devise.

Lem

Message par Lem » mar. oct. 23, 2007 11:27 am

Clément > Je serai aux Utopiales du jeudi, début d'après-midi, au samedi 16 h.

Oncle Kimball Lensman Kinnison Joseph Staline > La science-fiction est la littérature des gens qui ont trop de mémoire (c'est une définition possible !) Aurais-je l'occasion d'utiliser un rectilineator dans "la Brigade Chimérique" ? J'en doute mais sait-on jamais ?

Katiouch > Nous avons sacrifié tant de jeunes vierges et bu leur sang au cours de tes fameuses "soirées" de Bagnolet ; je suis surpris que tu poses la question.

Mélanie > Tu n'es pas la seule lectrice contrariée par le paratexte du Livre des Ombres. Non, il ne s'agissait pas de maquiller un recueil de nouvelles en roman (et pour répondre à ta dernière question en premier, j'ignore si quiconque s'y est laissé prendre). Jusqu'ici, j'ai moi aussi été plus un nouvelliste qu'un romancier et j'ai beaucoup plaidé pour la forme courte alors, la prétendue supériorité du roman, c'est un non-sens à mes yeux. Mais j'aime les fix-up. C'est peut-être la forme la plus archaïque de la littérature. Que la science-fiction l'ait réinventée est un de ses titres de gloire. Je voulais donc faire un fix-up et je voulais aussi créer une forme intermédiaire entre la fiction et l'essai, une forme assez souple pour absorber des commentaires sur les textes dans les textes (tout ça n'est pas très clair mais c'est ce qui fait le charme de cet univers).

Avatar du membre
Mélanie
Messages : 1224
Enregistré le : lun. avr. 03, 2006 9:32 am
Localisation : Paris
Contact :

Message par Mélanie » mar. oct. 23, 2007 11:32 am

Lem a écrit :Mélanie > Tu n'es pas la seule lectrice contrariée par le paratexte du Livre des Ombres.
Contrariée, pas vraiment, d'autant que j'ai beaucoup apprécié la lecture de ce paratexte une fois plongée dans le livre. Je parlais plutôt d'une réaction à la découverte du livre, réaction qui tenait surtout du réflexe lié à mes attentes par rapport aux recueils de nouvelles. Ça m'interpellait plus que ça ne me contrariait.
Merci beaucoup de ta réponse en tout cas !

Verrouillé

Retourner vers « Serge Lehman répond à vos questions »