Catherine Dufour

Dialogue avec Catherine Dufour du lundi 14 janvier au mercredi 16.

Modérateurs : Charlotte, Eric, jerome

Avatar du membre
orcusnf
Messages : 2406
Enregistré le : mer. mai 24, 2006 8:55 pm
Localisation : Stuttgart
Contact :

Message par orcusnf » mar. janv. 15, 2008 9:48 am

Senoufo mort, le reveil de ta conscience écologique ? ( c'est vrai quoi, un petit salaud le senoufo, respecte même pas le moratoire sur la pêche des baleines)

Cmatic, c'est un peu tordu comme nom, tu l'as pêché où ? ( oui je sais, pas drôle)

En tant que féministe de la sf, tu dirais quoi si il arrivait qu'aucune femme auteur ne soit nominée à un prix ou ne gagne ? Tu crierai au scandale ou dirait que c'est par manque de qualité des livres ?

T'as déjà rêvé d'avoir les cheveux longs pour faire comme la princesse dans le conte, où enfermé dans la tour, elle se sert de ses cheveux pour se faie libérer par le prince ?
http://www.fantastinet.com l'actualité de la littérature de l'imaginaire

Lem

Message par Lem » mar. janv. 15, 2008 10:21 am

"Tes admirateurs, trois longs jours tu complairas".
Réveille-toi, jeune padawan.

Katioucha
Messages : 932
Enregistré le : ven. janv. 26, 2007 11:28 am

Message par Katioucha » mar. janv. 15, 2008 11:08 am

Transhumain a écrit :- Est-ce que tu soutiens toujours que Le goût de l'immortalité "ne contient aucun élement de fantastique" ? Ou tu as dit ça juste pour faire plaisir à Roland ?
"Le goût de l'immortalité" ne contient aucun élément fantastique car il se déroule dans un monde réaliste et dans la réalité, la magie, ça n'existe pas. L'explication technique de la survie de l'héroïne tient en deux pages A4 (écrites serrées) mais il eut été très stupide de sa part de l'avouer à son interlocuteur.
Ce livre est une lettre qui est elle même un outil de manipulation et de chantage. Il n'y est pas question d'honnêteté, d'ailleurs l'auteur le précise elle-même au début.
De même, l'héroïne n'a pas un rythme cardiaque ni une tension artérielle à zéro car c'est impossible.
J'en viens à ma question : tu buvais quoi, comme bière, pendant que tu l'écrivais ?
Stella.

Katioucha
Messages : 932
Enregistré le : ven. janv. 26, 2007 11:28 am

Message par Katioucha » mar. janv. 15, 2008 11:22 am

Daylon a écrit :Oui bah en gros t'as loupé l'ebm, c'est ça, hein, avoue?(1) Les gros types en marcel qui se mettaient des baffes aux concerts de Nitzer Ebb?
Ceci dit, tu serais pas du genre à trépigner à attendre le nouveau Alec Empire?
Ou à avoir la collec des Punish Yourself?
Connais pas / non plus / pas davantage / ça existe, ça ?
Daylon, j'ai VINGT ANS de plus que toi. Cause en vieux français, crénom.
... MAIS n'as-tu jamais eu envie d'aller plus loin que la référence ou le pastiche?
D'abord j'écris.
Ensuite, je réfléchis et je me dis : "Té ! C'est du pastiche révérentiel."
Que veux-tu que j'y fasse ?
D'ailleurs, je ne pense pas accrocher à tes autres bouquins car je soupçonne m'échouer aux mêmes endroits (par contre, comme j'aime déjà le titre de ton recueil, je pense que j'y jetterai un oeil, ce sera chouette et tout, avec un titre arty pareil, obligé, je vais me rouler par terre).
Daylon, la vie est courte, la chair est gaie et il y a plein de livres. Alors pourquoi perdre ton temps avec un auteur que tu n'aimes pas, hein ?
Mais je ne peux m'empêcher de penser que tu gâches parfois ton potentiel à force de vouloir trop jouer. L'ultra référencé chez des auteurs incompétents, je veux bien. Mais quand on a du talent, on se bouge le cul et on s'exprime (et ça perce, parfois, en plus, alors viens pas nous faire croire que tu sais pas faire).
Non. J'ai 41 ans, je n'écrirai *jamais* mieux que maintenant.
N'as-tu pas envie de dépasser toutes ces chouettes refs et de faire ton propre gloubi boulga (les vieux trentenaires: corrigez moi si je me suis planté sur le nom du breuvage)? Est-ce de la timidité artistique? As-tu besoin de te PLANQUER derrière d'autres oeuvres? Hein? Hein?
Deux. Daylon, mon petit, tu rêves de performance là où je cherche la connivence, et d'exposition du soi là où je ne veux trouver qu'effacement d'icelui. Ca doit être l'âge...

Katioucha
Messages : 932
Enregistré le : ven. janv. 26, 2007 11:28 am

Message par Katioucha » mar. janv. 15, 2008 11:28 am

Soleil vert a écrit :Te considères tu comme une femme écrivant de la SF, ou tout simplement comme un écrivain ?
Une écrivaine.
Y a t'il eu dans ce domaine (la littérature de SF) des territoires à conquérir sur tes confrères masculins ?
La moitié des postes de dir' coll', dir' fi' et autres postes de pouvoir. Car la libération de la femme ne tient pas dans son slip ou dans son crâne mais dans son portefeuille (pour peu qu'on considère l'argent comme l'avatar matériel du pouvoir).
C'est pas gagné...

Katioucha
Messages : 932
Enregistré le : ven. janv. 26, 2007 11:28 am

Message par Katioucha » mar. janv. 15, 2008 11:29 am

Eric a écrit :Tu te fais passer pour un auteur de gauche, et en photo sur la home tu nous refourgues une photo de toi manifestement prise au Grand Prix de l'Arc de Triomphe.
Quoi, quoi, j'ai une tête de jument shootée ? C'est pas l'EPO, c'est le spid.

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » mar. janv. 15, 2008 11:31 am

Katioucha a écrit :
J'en viens à ma question : tu buvais quoi, comme bière, pendant que tu l'écrivais ?
Stella.
:shock: La question disait « bière », pas simplement « liquide jaune ». :lol:
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Katioucha
Messages : 932
Enregistré le : ven. janv. 26, 2007 11:28 am

Message par Katioucha » mar. janv. 15, 2008 11:31 am

Roland C. Wagner a écrit :La SF, c'est ludique. Sinon, c'est chiant.
Voilà. Et puis j'aime davantage les auteurs qui s'effacent que ceux qui s'exposent.

Avatar du membre
Roland C. Wagner
Messages : 3588
Enregistré le : jeu. mars 23, 2006 11:47 am

Message par Roland C. Wagner » mar. janv. 15, 2008 11:39 am

Katioucha a écrit :
Roland C. Wagner a écrit :La SF, c'est ludique. Sinon, c'est chiant.
Voilà. Et puis j'aime davantage les auteurs qui s'effacent que ceux qui s'exposent.
Tu veux dire ceux qui s'effacent derrière le texte ?
« Regarde vers Lorient / Là tu trouveras la sagesse. » (Les Cravates à Pois)

الكاتب يكتب

Katioucha
Messages : 932
Enregistré le : ven. janv. 26, 2007 11:28 am

Message par Katioucha » mar. janv. 15, 2008 11:54 am

orcusnf a écrit :Senoufo mort, le reveil de ta conscience écologique ? ( c'est vrai quoi, un petit salaud le senoufo, respecte même pas le moratoire sur la pêche des baleines)?
Qui date de 1946. Mais si, il le respecte là où ce moratoire s'applique. La pêche à la baleine a été autorisée aux Açores jusque dans les années 80.
Cmatic, c'est un peu tordu comme nom, tu l'as pêché où ? ( oui je sais, pas drôle)
Ca, c'est tout bien expliqué dans ma postface, héhé.
En tant que féministe de la sf, tu dirais quoi si il arrivait qu'aucune femme auteur ne soit nominée à un prix ou ne gagne ? Tu crierai au scandale ou dirait que c'est par manque de qualité des livres ?
Bon, ce n'est pas la première question sur le féminisme, alors allons-y.
Le féminisme est une question de *droit* et de *fait*.
Droit de quoi ? Vivre. C'est à dire ? Choisir sa façon de bouffer. Gni ? Le féminisme, c'est le droit au travail. Le droit de disposer d'un éventail décent de choix décents de façons de gagner sa vie pour un salaire décent dans des conditions décentes. Tout le reste, c'est de la branlette. Comment appelle-t-on une femme avec un gros portefeuille ? Madame.
En France, le droit, on y est. Reste le fait. Ailleurs qu'en France, il y a des tas d'endroits où la femme a le droit de travailler mais franchement, si elle le fait, c'est une chaude salope (je pense à... l'Allemagne, oui).
La liberté de faire, l'usage du droit, ça s'use quand on ne s'en sert pas. Donc, dès que j'aperçois un domaine où la parité devrait naturellement (haha) apparaitre et ne le fait pas, je braille. Par principe. Comme le dit Olivier Girard : "L'important, c'est de toujours ouvrir sa gueule." Il y a peu de phrase aussi intelligente que celle-là, pense je.
Evidemment, je ne vais pas aller râler parce que les femmes sont absentes des statistiques du cancer de la prostate.
T'as déjà rêvé d'avoir les cheveux longs pour faire comme la princesse dans le conte, où enfermé dans la tour, elle se sert de ses cheveux pour se faie libérer par le prince ?
J'ai des cheveux tout fins qui font des noeuds.

Katioucha
Messages : 932
Enregistré le : ven. janv. 26, 2007 11:28 am

Message par Katioucha » mar. janv. 15, 2008 11:55 am

Lem a écrit :"Tes admirateurs, trois longs jours tu complairas".
Réveille-toi, jeune padawan.
Oui, maître.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mar. janv. 15, 2008 11:56 am

Bonjour!
Oncle Joe

Avatar du membre
jlavadou
Messages : 2284
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 9:40 am
Localisation : La Garenne Colombes
Contact :

Message par jlavadou » mar. janv. 15, 2008 12:15 pm

Salut Catherine,

"Le Goût de l'immortalité", "L'Immortalité moins six minutes" et "Mémoire vive, mémoire morte" (même si ce dernier titre n'a pa été retenu) : tu as déjà dit que tu n'étais pas très forte pour les titres, mais la mort y est presque toujours présente. Coïncidence ? Quel est ton rapport à la mort - en particulier la tienne (qui n'a pas intérêt à pointer le bout de son nez avant plusieurs décennies bien remplies) ?

(c'est pas très gai comme question mais ça me titille depuis un bout de temps !)

Katioucha
Messages : 932
Enregistré le : ven. janv. 26, 2007 11:28 am

Message par Katioucha » mar. janv. 15, 2008 12:30 pm

Roland C. Wagner a écrit :Tu veux dire ceux qui s'effacent derrière le texte ?
Je veux dire que j'ai un vrai problème avec le trip "atelier d'écriture" anglo-saxon, qui pond des livres efficaces, d'accord, mais où on sent que "l'auteur a bossé". Qu'il en a chié, qu'il a tout potassé le "Que sais-je ?" sur les mines antipersonnelles, ou qu'il a un master en ferrovipathie, ou qu'il a fréquenté au péril de sa vie des milieux hyper-interlopes. Tout ce qui me donne l'impression d'en avoir pour mon argent. Ca peut être instructif et bien fait mais ce n'est pas ça qui m'intéresse.
Tiens, le dernier truc qui m'a *vraiment* retourné la gueule, c'est le personnage de Hutchinson dans le film "Le couperet". Il s'agit d'un type qui se met une moumoute sur la tête pour cacher qu'il a dépassé la date de péremption dans le domaine de l'employabilité, qui se rend à un entretien d'embauche auquel personne ne vient, et qu'on voit se décomposer lentement à une table de restaurant vide. Petit scénario, petit budget, les dialogues ne sont même pas d'Audiard mais j'ai mis du temps à m'en remettre. L'acteur est tellement bon qu'on a une impression de "Moi aussi, je peux le faire". A sa place, Al Pacino aurait perdu 15 kilos, passé 6 mois aux Restaus du coeur, et joué le tout avec des mains tremblantes et trois litres de sueur froide sur une musique de Thomas Newman avant de se jeter du haut d'un building 3d designed by Nouvel, et on aurait trouvé la moumoute pour 3 euros en merchandising. Le film n'étant pas anglo-saxon, l'acteur se contente de monter dans le métro, il s'asseoit, plonge son visage dans ses mains en émettant un son entre le "Bordel" et le "Fait chier" et retourne à son ANPE. C'est juste génial, mais c'est pas marqué dessus.

Avatar du membre
Evariste G.
Messages : 1
Enregistré le : mar. janv. 15, 2008 12:18 pm
Localisation : Quelque part en orbite

Message par Evariste G. » mar. janv. 15, 2008 12:32 pm

Coucou Catherine,

ça fait un bail, hein ? Faut dire qu'on est quand même à quelques 36000 km de distance, et j'ai été pas mal occupé. Mais justement, je commence un peu à me lasser. Je me sens un peu à l'étroit dans ce satellite, j'ai les octets qui s'engourdissent et pour tout te dire, j'ai peur qu'une fausse manip m'envoie à la vitesse de la lumière dans le confins de l'espace...

Alors, quand est-ce que tu me fais rentrer ?

Verrouillé

Retourner vers « Catherine Dufour et vous »