Quelles sont vos citations incontournables...

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome

Répondre
jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Quelles sont vos citations incontournables...

Message par jerome » mer. janv. 30, 2008 3:53 pm

A la demande de Fred Combo et centelm, j'ouvre ici un petit thread pour accueillir les citations ou les passages qui vous ont marqué au fil des lectures, histoire de leurs faire partager à tout le monde. Cela peut-être de livres et d'auteurs très connus... ou pas. Cela peut-être court ou long. A vous de voir. A vous de jouer...
Modifié en dernier par jerome le jeu. janv. 31, 2008 6:09 am, modifié 1 fois.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » mer. janv. 30, 2008 4:26 pm

C'est la maladie de l'indifférence qui détruit tant de choses : même les civilisations en meurent.

Frank Herbert - Les enfants de Dune
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
orcusnf
Messages : 2406
Enregistré le : mer. mai 24, 2006 8:55 pm
Localisation : Stuttgart
Contact :

Message par orcusnf » mer. janv. 30, 2008 4:33 pm

Moi j'aime bien celle de ta signature jérome, elle vient de quel roman ?
http://www.fantastinet.com l'actualité de la littérature de l'imaginaire

Avatar du membre
centelm
Messages : 63
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2007 10:29 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par centelm » jeu. janv. 31, 2008 12:45 am

C'est la maladie de l'indifférence qui détruit tant de choses : même les civilisations en meurent.
Jolie. Ca ferait un bon sujet de philo ou de science sociale.
Puisque l'on commence avec des grands classiques, je met une des plus connues de la SF. Une que je trouve culottée et terriblement intriguante en début de roman. Comme dirait l'autre : "c'est chié non?"

"J'avais atteint l'âge de mille kilomètres." Christopher PRIEST, Le monde inverti
"Ce n'est pas parce que l'homme a soif d'amour qu'il doit se jeter sur la première gourde" [Desproges]

Avatar du membre
Bull
Messages : 1604
Enregistré le : mar. juil. 18, 2006 6:02 pm

Message par Bull » jeu. janv. 31, 2008 1:15 am

De mémoire :

"Cependant, comme toujours, la Nature réussi petit à petit à se remettre.
Et nombre d'espèces survécurent.
Mais pas l'Homme.


Fin."

Thomas Disch

Avatar du membre
Nébal
Messages : 4266
Enregistré le : ven. mai 04, 2007 5:45 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nébal » jeu. janv. 31, 2008 9:14 am

De mémoire, un classique :

"Le ciel était couleur télé calée sur un émetteur hors-service."

- William GIBSON, Neuromancien.

Je ne m'en lasse pas...

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » jeu. janv. 31, 2008 9:35 am

orcusnf a écrit :Moi j'aime bien celle de ta signature jérome, elle vient de quel roman ?
aucune idée. Je m'en souviens pas du tout...
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
k_tastrof
Messages : 465
Enregistré le : sam. mai 12, 2007 10:09 am
Contact :

Message par k_tastrof » jeu. janv. 31, 2008 9:55 am

jerome a écrit :aucune idée. Je m'en souviens pas du tout...
google sait tout et précise :
"Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal."
Robert Sheckley, extrait de Dramocles
La question qui suit immédiatement est celle du contexte. Quand peut-on placer une telle phrase ? Quelqu'un qui a lu ce livre s'en souvient ?


Kt
«Un spécialiste, c'est quelqu'un qui sait tout sur quelque chose et rien sur tout le reste.» Ambrose Bierce
Dernier article sur Actusf : ##39##
KtSteward, le site ou Le Blog

Avatar du membre
Goldeneyes
Messages : 274
Enregistré le : jeu. nov. 01, 2007 10:48 am

Message par Goldeneyes » jeu. janv. 31, 2008 10:19 am

Toutes mes citations de référence se trouvent dans un seul recueil : Brèves de comptoir. Quelques extraits :

« Quand ta vue baisse, la nuit tombe plus tôt. »
« Il n’y a que les mort-nés qui revoient toute leur vie en une seconde, pas vrai ? »
« Un bonhomme qui meurt écrasé par un éléphant peut pas monter au ciel. »
« Ça doit pas être bien reposant de louer au-dessus du mur des lamentations. »
« C’est pas parce qu’on doit mourir un jour qu’il faut mourir avant »
« Quand tu meurs, tu vois une immense lueur blanche, et après, tu t’envoles comme une mouche au plafond. »
« Le big-bang, le toc toc, le vroum vroum, tout est con. »
« L’univers en expansion, c’est pas ça qui agrandit l’appartement. »
« Les aveugles lisent avec le bout des doigts, c’est les seuls qui pourront te dire ce que c’est comme lettre une crotte de nez. »
« L’escargot promène sa maison sur son dos, comme un con. »
« Une plante carnivore peut pas être végétarienne, enfin, je crois… »
« Sur le soleil, il ne fait jamais nuit. »
« Les virages, ça sert à ceux qui tournent. »
« Les jeux olympiques des handicapés, si en plus t’arrives dernier… »
« Le talon d’Achille d’Achille, c’est son talon."
« Je vois pas du tout à quoi ça sert, les ongles de pied. »
« Les seins en silicone, tu mets des mèches au bout, ça fait des bougies. »



...Je ne m'en lasse pas...

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » jeu. janv. 31, 2008 10:42 am

" Lorsque le ciel - comme c'était le cas ces jours-ci - était nuageux, Robert Neville ne se rendait pas toujours compte de l'approche du soir, et parfois ils auraient pu envahir les rues avant qu'il ne soit rentré chez lui. "

Je Suis une Légende, Richard Matheson (1ère traduction)
« J’ai un projet, devenir fou. »

Charles Bukowski

li-cam
Messages : 14
Enregistré le : lun. déc. 18, 2006 10:19 am
Contact :

Message par li-cam » jeu. janv. 31, 2008 10:59 am

"Quand je lève les yeux vers vous on dirait que le monde tremble"

"Là où ça sent la merde
ça sent l'être"

Antonin Artaud

Avatar du membre
Goldeneyes
Messages : 274
Enregistré le : jeu. nov. 01, 2007 10:48 am

Message par Goldeneyes » jeu. janv. 31, 2008 12:41 pm

Dans un registre plus sérieux :

"J'avais atteint l'âge de mille kilomètres."
Priest - Le monde inverti

Comme phrase d'entame, la seule que je connaisse pouvant rivaliser avec une telle accroche est :
"Lorsque la sonnerie du réveil sortit Sherry Cantor de son sommeil à 7h27 le matin du 9 août, elle n'avait plus que vingt-trois minutes à vivre."
Masterton - Tengu

markus leicht
Messages : 16
Enregistré le : mar. oct. 17, 2006 8:09 am
Localisation : Lyon
Contact :

Message par markus leicht » jeu. janv. 31, 2008 1:15 pm

"Et je me rappelai le Quatorzième Livre de Bokonon, que j'avais lu intégralement la veille. Le Quatorzième Livre est intitulé "Existe-t-il, pour un Homme Réfléchi, une Seule Raison d'Espérer en l'Humanité sur Terre, Compte Tenu de l'Expérience du Dernier Million d'Année ?"

Le Quatorzième livre n'est pas long à lire. Il consiste en un seul mot :

"Non."

Vonnegut Jr, Le berceau du chat
Carabistouille ! Péronnik est parmi nous :
http://www.eons.fr//main.php?lang=fr&ru ... idlivre=64

Avatar du membre
Virprudens
Messages : 1550
Enregistré le : mer. févr. 07, 2007 11:34 am
Localisation : Exception raised

Message par Virprudens » jeu. janv. 31, 2008 1:42 pm

Hors SF :
"Tuez-moi demain - Laissez-moi vivre encore cette nuit."
(Shakespeare - Othello)

SF
'Si je rapporte les cendriers, est-ce que je peux avoir ma préfrontale?"
(Philip K. Dick - SIVA)

"1) Dieu n'existe pas
2) et de toute façon, c'est un sale con"
(Philip K. Dick - SIVA)
- Please, be polite.
- Go fuck yourself.

Morgan Chane
Messages : 70
Enregistré le : mer. juil. 18, 2007 9:20 pm

Message par Morgan Chane » jeu. janv. 31, 2008 1:46 pm

"J'avais rarement rencontré une femme d'intérieur qui n'eût pas un instinct d'esclavagiste; elles semblaient croire qu'il devait exister de jeunes et fortes paysannes reconnaissantes de pouvoir récurer 14 heures par jour et se nourrir de restes pour un tarif qui ferait ricaner un aide plombier"
Robert Heinlein - Une porte sur l'été

Un point de vue sur la femme au foyer des années 50 (apparement pas la tasse de thé de l'auteur)

Répondre

Retourner vers « Quels sont vos incontournables ? »