Et si on ouvrait un fil juste sur l'auto-édition ?

Modérateurs : Estelle Hamelin, Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Nathalie

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mer. avr. 01, 2009 2:58 pm

Lensman a écrit : Mais j'avais plus en tête les boîtes de production d'émission télé, plutôt que la lété en elle même en effet... pour le cinéma, je pensais plus aussi aux boîtes de production qu'aux salles de cinéma...
N'espère pas t'en tirer par une pirouette. Si tu veux faire une analogie, faut comparer les salles de cinéma et le boitier en bakélite avec ses deux boutons rotatifs.
Aux temps de l'ORTF, il n'y avait pas de "boîtes de production d'émission de télé" ; Malraux, Soustelle, Peyrefitte étaient les seuls producteurs.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mer. avr. 01, 2009 3:16 pm

Heu... quelle pirouette? Je disais que le ciné est fortement lié à la télé (je parlais de la télé "moderne", disons à partir des années 80, ce qui d'ailleurs ne doit pas être "moderne" pour beaucoup de gens sur ce fil...). Les boîtes de production existent maintenant depuis un bon moment... mais désolé, je crois que je n'ai pas bien vu en quoi ma remarque posait un problème...
Oncle Joe

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mer. avr. 01, 2009 3:24 pm

Lensman a écrit :Ce n'est pas si clair. Il me semble que les industries du cinéma et de la télé sont très liées.
Internet, ça me semble plutôt un moyen de communication qu'un moyen de production artistique.
N'oublie pas qu'à l'origine, ni le cinéma ni la télévision ne pouvaient être considérés comme des industries ou des moyens de productions.
Et que les deux ont d'abord été des moyens de communications.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mer. avr. 01, 2009 3:35 pm

MF a écrit :
Lensman a écrit :Ce n'est pas si clair. Il me semble que les industries du cinéma et de la télé sont très liées.
Internet, ça me semble plutôt un moyen de communication qu'un moyen de production artistique.
N'oublie pas qu'à l'origine, ni le cinéma ni la télévision ne pouvaient être considérés comme des industries ou des moyens de productions.
Et que les deux ont d'abord été des moyens de communications.
Enfin, pour le cinéma, c'est très, très vite devenu une industrie de production artistique de masse, il me semble.
Pour la télé, j'en connais mal l'histoire. Mais j'ai l'impression qu'aux USA,où ça a démarré fort, ça a été très vite des productions de divertissement, payées par la publicité.
Oncle Joe

Avatar du membre
Sand
Messages : 3529
Enregistré le : mer. avr. 16, 2008 3:17 pm
Localisation : IdF

Message par Sand » mer. avr. 01, 2009 3:47 pm

N'allez pas faire de la télévision française, obligée légalement de subventionner le cinéma national, une généralité mondiale.

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mer. avr. 01, 2009 3:51 pm

Lensman a écrit :Enfin, pour le cinéma, c'est très, très vite devenu une industrie de production artistique de masse, il me semble.
Pour la télé, j'en connais mal l'histoire. Mais j'ai l'impression qu'aux USA,où ça a démarré fort, ça a été très vite des productions de divertissement, payées par la publicité.
Tu as entièrement raison.
Il a fallu une dizaine d'année pour que le cinéma ou la télévision passe du stade "moyen de communication" au stade "industrie support de contenu".
Comme la "bulle internet" est derrière nous, j'ai bel et bien l'impression que ces dix années sont déja passées pour ce médium.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mer. avr. 01, 2009 4:06 pm

Pour le ciné, à bien y réfléchir, il n'a pas fallu dix ans... j'ai l'impression que ça a été de l'industrie culturelle de masse instantanément, et que la partie "moyen de communication" n'a jamais été dominante, loi de là.
Oncle Joe

Avatar du membre
crazy guide
Messages : 1455
Enregistré le : jeu. avr. 24, 2008 1:16 pm
Localisation : De moins en moins sur Terre
Contact :

Message par crazy guide » jeu. avr. 02, 2009 10:01 am

Sand a écrit :
crazy guide a écrit :
Maintenant, si t'es pas du même avis et que t'es une fille : je suis d'accords avec toi :D
Tu es un rôliste ou quoi ? :wink:
Tu me parles d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre...

J'ai été... et j'ai encore des sequelles...(d'ailleurs j'ai lancé les dès pour savoir comment répondre. J'ai fait un echec critique sur jeu de mot foireux, j'ai relancé et je suis arrivé, en ajoutant mon bonus "vieux" à sortir un morceau de chanson en presque rapport avec le sujet.... Voilà)

Avatar du membre
Fredericque
Messages : 141
Enregistré le : sam. mai 31, 2008 2:58 am
Localisation : 2, rue Boutaric - appt.96
Contact :

Message par Fredericque » jeu. mai 21, 2009 4:47 pm

Waaaa, bah dites donc.
Je crois que c'est le premier sujet que je lis où on parle du fils seulement à la première page et de tout autre chose les 10 pages suivantes.

Ce qui m'intéressait dans le titre c'est : l'auto-édition.

Pourquoi, et bien parce que ça peut sauver des écrivains de l'édition à compte d'auteur abusif.

Une proposition a été faite par Cibylline, l'édition sur le net.
C'est une proposition qui est envisageable, d'autant qu'il existe deux sites phares en éditions sur le net : fanfiction et fictionpress

D'expérience, sur environ un centaine de texte, j'ai pu dénicher un futur roman. Ce fameux 1% qui revient. C'est juste une expérience, peut-être pas représentative, mais j'en fait part ici pour ceux qui veulent.

Mon intérêt maintenant est de proposer d'autres formes d'auto-édition que je connais, car je crois que c'est le but de ce sujet ^^

Un moyen de s'auto-éditer, vu par d'autres que moi sur d'autres sujets : l'impression à la demande sur internet ou chez des imprimeurs. Par exemple, chez lulu.

Un autre moyen est de faire baisser le coût du livre en en produisant une partie, ou en demandant une partie un peu partout : couverture sur tel site, impression sur tel site, jaquette sur tel site... là aussi, c'est une question de connaissance des sites et des imprimeurs.

Un autre moyen encore est de faire sa propre production. Attention, travailleurs s'abstenir car c'est un gouffre à temps et à argent au départ, rentabilisé que bien plus tard.
Explication :
- une imprimante laser pour particulier = 50€ environ (dites-vous qu'elle ne fera pas plus de 100 000 pages avant de mourir), même si vous la bichonnez. Donc, 0,0005€ par page A4 rien qu'en imprimante et 0,00025€ pour les pages A5.
- tonner : consommation moyenne de 50€ pour 5000 pages, donc cout de la page en encre de 0.01€
- feuilles : 2.50€ les 500 feuilles A4 donc 2000 pages A5 et donc 0,00125€ la page en papier
- La machine à relier dos carré collé (ce qui fait le plus mal au portefeuille) : 3000€. Par contre, elle vous tiendra bien 10 000 livres minimum, soit 0.30€ par livre.
- Colle à relier : 10€ environ pour 75 livres soit 0,13€ par livre

Investissement initial : 3050€
Cout du livre de 500 pages :
imprimante : 0,25€
tonner : 2,5€
feuille : 0,625€
machine à relier : 0,30€
colle à relier : 0,13€
total : 3,81 € le livre... et du temps.

J'ai pu lire pour l'édition à compte d'éditeur de Jean que cela lui avait couté 2000€ pour l'édition d'un livre, et qu'en plus, il devait acheter ses exemplaires. Du coup, ça peut-être une solution pour lui ou pour d'autres... mais il y a l'investissement alors qu'il n'y en a pas pour les impressions à la demande chez les imprimeurs. C'est un choix à faire après.

Voilà pour ma contribution. S'il y a d'autres personnes qui voient d'autres solutions, c'est le bienvenu ici.

Si possible, qu'on ne pollue pas le sujet avec un autre sujet sur la question existentielle de éditeur ou pas éditeur. C'est un sujet intarissable en soi et chacun à sa propre idée dessus :wink:
Site perso : www.farahdouibi.fr
Image

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. mai 21, 2009 9:33 pm

Fredericque a écrit : total : 3,81 € le livre... et du temps.
Combien de temps? Si on se valorise au taux horaire du smic, il faut vendre à combien? :? 8)
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Fredericque
Messages : 141
Enregistré le : sam. mai 31, 2008 2:58 am
Localisation : 2, rue Boutaric - appt.96
Contact :

Message par Fredericque » ven. mai 22, 2009 1:09 am

bormandg a écrit :
Fredericque a écrit : total : 3,81 € le livre... et du temps.
Combien de temps? Si on se valorise au taux horaire du smic, il faut vendre à combien? :? 8)
Héhé, a voir après si l'auteur souhaite avoir une rémunération dessus ou pas, et si oui, de combien.

A voir après s'il souhaite le faire diffuser et distribuer en points de vente ou pas, ce qui bouffe facile 55% du prix du livre (diffuseur, distributeur, point de vente).

Après, selon comment chacun se débrouille, on peut faire un livre en une heure à l'unité ou tout faire "en gros" par étape : faire déjà l'impression de 20 livres, puis la couverture de 20 livres, puis l'encollage de ces 20 livres.

A oui, j'avais oublié la couverture. Je conseille de la faire faire par un imprimeur en 1000 exemplaires ou 500 exemplaires, comme suggéré dans un autre post, pour deux raisons :
1) elles sont moins chères à l'unités par 1000
2) s'il en reste (ce qui est plus que sûr), elles peuvent servir comme publicité, que ce soit pour les professionnels (points de ventes...) ou pour les lecteurs (pub laissées en librairies).

A rentrer donc dans le prix du livre.
J'avais calculé sur un site que pour 1000 couvertures de roman, cela revenait à 140€ frais de port inclus et TTC. Bref, c'est pas une économie à faire et c'est un gagne temps carrément précieux (et aussi, ça rend le livre plus professionnel qu'une sortie d'imprimante, aussi belle soit-elle).

Autre oublie de ma part, le massicot (bah oui, fait bien égaliser les pages après l'encollage sinon ça fait "amateur" ^^).

Un bon massicot, c'est 1000€ environ.
Je pense qu'on peut en trouver à 500€ en occas.
Ou sinon, demander à un imprimeur de le faire (gracieusement ou pas, à voir pour un partenariat avec son logo en fin de livre ?). Un imprimeur m'a proposé du 0.30€ la coupe, soit les trois coupes pour un livre à 0.90€ (de l'arnaque, quoi). Mais bon, je partage mes infos.

A rajouter aussi au prix du livre.
Site perso : www.farahdouibi.fr
Image

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. mai 22, 2009 8:05 am

Après, il faut des caves vastes et des greniers amples pour stocker tout ça...
Fabriquer un livre ne présente effectivement pas de difficultés aujourd'hui. A ne pas confondre avec diffuser un livre, problème qui n'a strictement aucun rapport. Si dans le mot "édition", on n'entend que "fabrication", tout est simple, en effet.
Oncle Joe

Avatar du membre
CPA
Messages : 112
Enregistré le : ven. févr. 16, 2007 1:47 pm
Contact :

Message par CPA » ven. mai 22, 2009 9:13 am

tu as bien raison, Joseph...
http://panieralix.free.fr/index.htm
Citation du jour : "cafards alors sortent en place, cagots tiennent leurs grands jours, forces sessions, stations, perdonnances, syntereses, confessions, fouettemens, anathematizations" [ t. v, p. 146, dans LACURNE ]

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » ven. mai 22, 2009 9:15 am

Frédéricque, tu ne réponds pas à ma question principale: Combien de temps? (je n'avais ajouté la question de la rémunération que comme complément).
Sinon pour la question du stockage de Tonton Joe, je pense qu'elle ouvre sur celle du tirage à la demande qui simplifie le côté stockage et ajoute quelques frais... :P
Modifié en dernier par bormandg le ven. mai 22, 2009 11:25 am, modifié 1 fois.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » ven. mai 22, 2009 10:22 am

Cibylline a écrit :Donc l'éditeur qui vend (même de la daube) doit continuer à vivre et le bon éditeur, pas doué en commerce, doit mourir ? C'est justement ce que je ne veux plus. Je veux avoir le droit à de la qualité sans que celui qui me la propose soit obligé de vendre des trucs commerciaux à côté.
On a le droit d'avoir les illusions qu'on veut. :D
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Omale de Genefort, L'arbre des pendus d'Aaronovitch, Le crépuscule des dieux de Przybylski, La patrouille du temps d'Anderson & L'héritier de Novron de Sullivan.

Répondre

Retourner vers « Vos questions sur l'écriture et l'édition en général »