Negrete, Alexandre et les Romains

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome

Avatar du membre
M le maudit
Messages : 465
Enregistré le : ven. nov. 21, 2008 3:29 pm
Localisation : Puteaux

Message par M le maudit » lun. juil. 06, 2009 1:44 pm

Ce qui entraîne également le retrait de ma remarque précédente.
La meilleure preuve que l' homme n' est pas fait pour le travail, c' est que ça le fatigue... (Mark Twain)

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » lun. juil. 06, 2009 8:52 pm

Ah, à l'instant, un petit message de Didier, à cause de M le Maudit...

"Bonjour Jo,

je dois à un des intervenants de ton blog d'avoir eu connaissance de l'article de Vae Victis consacré aux Sarmates. je ne lis pas ces publications destinées aux jeux (question de génération) et j'ai eu la surprise d'y trouver un très bon article signé Stéphane THION. L'auteur référence très bien son article et a raison de faire remonter ce type de cavalerie aux scythes avec en plus une référence archéologique pour les tokhariens que j'ignorais (ces tokhariens, aux cheveux roux et à la peau claire, qui semblent bien avoir été des Celtes et qu'un texte chinois compare à... des singes; comme quoi la beauté est une notion toute relative.); excellent donc! Par contre il faut souligner que la noblesse et les princes scythes n'avaient pas l'armure complète de type médiéval européen (ou Séleucide et Parthe après Alexandre). Cela ne veut pas dire que cette sorte d'armure était inconnue. A Platée quand les confédérés grecs ont vaincu les Perses, un général perse s'est trouvé entièrement protégé par ce type d'armure et n'a pu être tué que par un coup porté à travers la visière de son casque. En fait, et sauf preuve archéologique nouvelle, l'armure complète apparait sous forme d'une armure métallique équipant un combattant en char crétois au 2ème millénaire avant JC. Cette sorte d'armure, cylindrique, rappelait un peu de grands cercles de tonneaux et interdisait de monter à cheval.

L'auteur a également raison de souligner le fait que les cataphractaires n'étaient pas l'arme absolue, loin de là et que leur triomphe à Carrhae sur les légions n'a été dû qu'à l'incapacité de Crassus d'un bout à l'autre de la campagne, fait qui peut surprendre car ce général s'était assez bien sorti de la guerre servile contre Spartacus.
Les cataphractaires arméniens, très nombreux, de Tigrane mis en fuite par la petite armée de Lucullus (le célèbre gastronome) posent le problème non seulement des paniques irraisonnées, comme celle des cataphractaires à Strasbourg devant les Alamans, mais aussi de la corruption des chefs bien possible dans un cas aussi limite.

Figure également dans ce numéro de Vae Victis des éléphants montés à cru comme c'était le cas aux Indes à l'époque d'Alexandre et pour ceux d'Afrique du nord qui ne faisaient guère que 2m30 au garrot.

Moins bon que Vae Victis, le Prétorien numéro 11 nous parle encore d'éléphants d'Afrique indressables et commet d'autres erreurs à propos de l'armée carthaginoise; comme quoi on répète inlassablement les mêmes absurdités depuis des siècles, les auteurs se recopiant les uns les autres sans faire d'efforts d'information véritables.

Pour tes amis amateurs d'uchronies, je leur rappelle le royaume de Syagrius qui, si ce personnage avait eu l'envergure d'Alexandre, aurait pu changer l'histoire, qui sait ?
Pour le célèbre auteur de SF P. K. Dick, l'empire romain existe encore aujourd'hui et le contraire serait dû à une illusion provoquée.

Après tout, l'histoire est faite d'uchronies qui ...ont réussi. Par contre l'éternelle bataille de Waterloo, sans cesse remportée après coup, n'a pas grande signification. C'est en 1813 que tout s'est joué et nullement en 1815.

Didier

Sanahu
Messages : 197
Enregistré le : sam. mars 11, 2006 12:55 pm
Localisation : Reims !
Contact :

Message par Sanahu » mar. déc. 01, 2009 12:05 pm

J'ai bien aimé Zémal et Seigneurs de l'Olympe, j'ai adoré Syphron, et j'aime beaucoup Negrete pour l'avoir rencontré une fois et l'avoir trouvé intéressant.
Mais... suis-je le seul à trouver ce dernier roman mal branlé ?
Une construction anarchique, des personnages campés en deux coups de crayons de mine, et un étalage de culture antique qui allourdit de manière plutôt nuisible la narration...
Non ?

Avatar du membre
Lune
Messages : 589
Enregistré le : lun. mars 30, 2009 1:10 pm
Localisation : A l'ombre du vent
Contact :

Message par Lune » mer. déc. 30, 2009 4:24 pm

J'ai beaucoup aimé ce roman, et j'ai adoré lire Didier ! Il est plaisant d'avoir quelques précisions historiques !
Ce n'est pas parce que je dis n'importe quoi que j'ai tort.

Soleil vert
Messages : 460
Enregistré le : mar. déc. 26, 2006 2:17 am

Message par Soleil vert » dim. juil. 02, 2017 3:37 pm


Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »