Audrey Petit répond à toutes vos questions.

Dialogue avec l'éditrice Audrey Petit

Modérateurs : Charlotte, tom, Eric

Avatar du membre
Thomas Geha
Messages : 692
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 10:15 am
Localisation : Rennes
Contact :

Message par Thomas Geha » ven. oct. 09, 2009 12:43 pm

Christopher a écrit :
Thomas Geha a écrit :Et ils sont où les lecteurs d'Harry Potter ?
Ils lisent Eragon, Fascination, les Chevaliers d'émeraude, Artemis Fowl...
entre autres, mais le premier tome de HP date quand même de 1997 !

Lucie
Messages : 1122
Enregistré le : dim. août 13, 2006 2:10 pm

Message par Lucie » ven. oct. 09, 2009 1:09 pm

Thomas Geha a écrit :
Christopher a écrit :
Thomas Geha a écrit :Et ils sont où les lecteurs d'Harry Potter ?
Ils lisent Eragon, Fascination, les Chevaliers d'émeraude, Artemis Fowl...
entre autres, mais le premier tome de HP date quand même de 1997 !
Ils lisent Luis Sepulveda, Sire Cédric, Jared Diamond...

Audrey Petit
Messages : 30
Enregistré le : mar. oct. 06, 2009 9:03 pm

Message par Audrey Petit » ven. oct. 09, 2009 2:13 pm

adunaphel a écrit :Bonjour Audrey,
je viens de lire que dans votre discours vous mêliez bit-litt et urban fantasy. Pour vous ces deux expressions désignent une même littérature ou est-ce un amalgame exagéré ?
La bit-litt n'est-elle pas surtout centrée sur des choses immortelles, belles, sensuelles et homosexuelles à longues canines pointues ?
Bonjour Adunaphel,

Les éditeurs/lecteurs US-UK comprennent sous le nom d'urban fantasy la bit-litt. Disons qu'on chasse plus communément le vampire ou le démon en ville qu'en rase campagne.

Audrey Petit
Messages : 30
Enregistré le : mar. oct. 06, 2009 9:03 pm

Message par Audrey Petit » ven. oct. 09, 2009 2:18 pm

Thomas Geha a écrit :Werber, Chattam, et consorts sont de plus en plus souvent classés dans les rayons de littérature générale. Peut-on encore les faire entrer dans ces classements ? Ce n'est pas un peu l'arbre qui cache la forêt? Qui plus est, je ne trouve pas que leur public, dans sa grande majorité, s'intéresse au rayon SF/Fantasy... ils vont plus vers Musso et Levy... et France Loisirs :lol:
Précisément. C'est bien pour cette raison qu'il faut rappeler, régulièrement, que certains de leurs titres, quelle que soit leur qualité intrinsèque, relèvent de la SFF.
Par ailleurs, en grands réseaux de distribution (Fnac, Virgin, etc.), on les trouve en rayons de genre.

Avatar du membre
Thomas Geha
Messages : 692
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 10:15 am
Localisation : Rennes
Contact :

Message par Thomas Geha » ven. oct. 09, 2009 2:22 pm

Audrey Petit a écrit : Par ailleurs, en grands réseaux de distribution (Fnac, Virgin, etc.), on les trouve en rayons de genre.
Ok, c'est peut-être une exception du Chapitre rennais je vous l'accorde :wink:


merci pour toutes ces réponses :)

Audrey Petit
Messages : 30
Enregistré le : mar. oct. 06, 2009 9:03 pm

Message par Audrey Petit » ven. oct. 09, 2009 2:26 pm

Thomas Geha a écrit :merci pour toutes ces réponses :)
Pas de quoi ! Merci pour vos questions.

Avatar du membre
jlavadou
Messages : 2284
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 9:40 am
Localisation : La Garenne Colombes
Contact :

Message par jlavadou » ven. oct. 09, 2009 2:51 pm

L'apparition d'Orbit en France va permettre de décliner les catalogues anglais et américains en France. À terme, est-ce que l'inverse te semble envisageable ? À savoir, que la logique de groupe permette d'exporter des oeuvres française de SFF éditées dans le groupe Hachette vers le Royaume-Uni ou les Etats-Unis ? (même si, à ce que j'ai compris, les marchés anglais et américains n'en ont pas particulièrement besoin)

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » ven. oct. 09, 2009 3:14 pm

jlavadou a écrit :L'apparition d'Orbit en France va permettre de décliner les catalogues anglais et américains en France. À terme, est-ce que l'inverse te semble envisageable ? À savoir, que la logique de groupe permette d'exporter des oeuvres française de SFF éditées dans le groupe Hachette vers le Royaume-Uni ou les Etats-Unis ? (même si, à ce que j'ai compris, les marchés anglais et américains n'en ont pas particulièrement besoin)
C'est vrai, ça. Pourquoi les Anglo-Saxons pourraient-ils se mettre en orbite en France et pas la réciproque ?
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Audrey Petit
Messages : 30
Enregistré le : mar. oct. 06, 2009 9:03 pm

Message par Audrey Petit » ven. oct. 09, 2009 11:19 pm

jlavadou a écrit :L'apparition d'Orbit en France va permettre de décliner les catalogues anglais et américains en France. À terme, est-ce que l'inverse te semble envisageable ? À savoir, que la logique de groupe permette d'exporter des oeuvres française de SFF éditées dans le groupe Hachette vers le Royaume-Uni ou les Etats-Unis ? (même si, à ce que j'ai compris, les marchés anglais et américains n'en ont pas particulièrement besoin)
Ce serait bien, oui ! L'arrivée d'Orbit en France constitue sans nulle doute une opportunité.

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » sam. oct. 10, 2009 5:42 pm

Merci à tous d'avoir participer à ces échanges passionnant !

A bientôt pour une nouvelle interview en ligne.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Verrouillé

Retourner vers « Audrey Petit online »