La tyrannie de la nuit de Glen Cook

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Répondre
Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

La tyrannie de la nuit de Glen Cook

Message par Hoêl » jeu. nov. 12, 2009 2:08 pm

Deux volumes chez l'Atalante , le 1er d'environ 600 p. et le 2ème de 700 ; copieux donc mais , bonne nouvelle , le cycle est manifestement complet .
En effet , avec La compagnie noire , Cook nous avait habitués à des séquelles à tire-larigot .
Il s'agit de Dark Fantasy mais mâtinée de roman historique , et , si on reprend la définition de celui-ci selon laquelle il s'agirait de "violer l'histoire pour lui faire de beaux enfants" , on à affaire ici à un sacré bâtard !
Jugez-en plutôt , l'intrigue est censée se dérouler dans un univers ressemblant à l'Europe et au Bassin méditerranéen , mais regroupe des événements du Moyen-Age et de la Renaissance , c'est ainsi qu'on a à la fois les croisades en Terre Sainte et celles contre les Albigeois , les rivalités entre le comte de Toulouse et le roi de France en même temps que celle entre les papautés de Rome et d'Avignon , la succession d'Henri VIII d'Angleterre transposée au sein du Saint Empire Romain-Germanique ! je vous en passe et des meilleures , Cook ayant également transformé les noms , ce qui complexifie encore identifications et localisations .
Pourtant , passées ls 100 premières pages , la sauce prend , on s'intéresse au parcours improbable du héros , sorte de janissaire égyptien (oui , je sais , encore un mélange tarabiscoté) qui , en mission d'infiltration à Rome , va finir par se retrouver à la tête des armées de celle-ci avec pour mission d'éradiquer tous les dieux (!) et démons qui infestent la terre ...résumée ainsi , l'intrigue semble délirante mais c'est un délire jouissif où actions et rebondissements ne laissent jamais le lecteur en repos et où l'amateur d'histoire s'amuse à repèrer tous les éléments que Cook a travestis , celui-ci pourra d'ailleurs se reporter utilement au lexique qui se trouve à la fin du 2nd volume .
Quelques références auquel le livre ma fait penser : il s'agirait de l'univers de La chanson d'Arbonne et des Lions d'Al-Rhassan de G.G.Kay , avec une intrigue souvent proche à plus d'un titre de la série d'Eymerich de V. Evangelisti , le tout mixé par Steven Ericksson , le génial auteur du Livre des Glorieux Défunts Malazéens .
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
Aikau le bô
Messages : 187
Enregistré le : ven. avr. 28, 2006 12:28 pm
Localisation : Lausanne

Message par Aikau le bô » ven. nov. 13, 2009 10:59 am

Un récit foisonnant, sans aucun doute. Trop, à mon goût. L’intrigue part un peu dans tous les sens, multiplie les pistes, les protagonistes, etc.

Non pas que le génial Glen Cook déçoive par sa mise en scène, loin de là, simplement… je n’ai pas croché, ni aux personnages, ni à l’histoire. Je me suis d’ailleurs arrêté au tome 1 du cycle, déçu de ne pas avoir retrouvé le frisson de la Compagnie Noire et plusieurs fois perdus dans les noms des intrigants, genre : « attends voir… lui c’est Bob qui avait tenté de tuer Joe non ? Ou alors c’est Frank qui voulait tuer Joe car il connaissait le secret de Jack caché dans le coffre de Bob qui lui-même l’avait volé à Bobby, cousin de Jack et ami de Joe… non ? ».

Bref, pour moi cela reste un roman Dark Fantasy de qualité, mais très nettement en-dessous de la Compagnie Noir du même auteur, pour la puissance évocatrice, ou du Trône de Fer de Martin, pour la qualité de l’intrigue.
Si la science est l'unique aspect déterminant de la SF, et que la psychologie est une science, alors Madame Bovary est de la SF

Avatar du membre
Gaëtan
Messages : 77
Enregistré le : mer. avr. 15, 2009 9:30 am

Message par Gaëtan » ven. nov. 13, 2009 1:01 pm

Euh, désolé de te contredire Hoêl mais le cycle n'est pas complet. Pour le moment seul deux tomes ont été traduit parce que le troisième n'est même pas encore sortie au Etats-unis mais il y a bien une suite de prévu (et heureusement parce que la fin du deuxième laisse encore beaucoup de chose en suspens).

Et sinon pour en revenir aux livres en eux-même: j'ai trouvé ça bien aussi. Assez compliqué les 100 premières pages en effet, mais après on comprend qui sont les protagonistes et ça coule tout seul.
Par contre je suis d'accord avec Aikau, ce cycle n'est pas au niveau de la Compagnie noire, on ne retrouve pas l'ambiance si particulière à cette série notamment, mais agréable à lire tout de même. L'intrigue est justement l'un des points fort je trouve. La Compagnie noire se centrait sur une atmosphère singulière, alors que les Instrumentalités de la nuit, l'élément important est plus l'intrigue, les secrets, complots, etc. En fait Glen Cook rassemble toutes les guerres civiles, religieuses, de conquête, du Moyen-âge à une seule époque, et c'est efficace.

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » ven. nov. 13, 2009 1:10 pm

Salut,

A-t-on l'espoir un jour d'un version digest en... mettons... 300 pages pour rester raisonnable?

A+

Patrice

kemar
Messages : 260
Enregistré le : jeu. déc. 11, 2008 8:53 am
Localisation : annecy
Contact :

Message par kemar » ven. nov. 13, 2009 1:49 pm

J'ai beaucoup aimé la tyrannie de la nuit, qui souffre cela dit effectivement de la comparaison avec les premiers tomes de la compagnie noire...

Patrice: Il y a toujours Qushmarrah en 440 pages cela dit, mais en un seul tome, bien écrit avec une intrigue bien fournie. (je l'ai lu il y a quelques temps déjà, mais je me souviens l'avoir bien apprécié)

Avatar du membre
Gaëtan
Messages : 77
Enregistré le : mer. avr. 15, 2009 9:30 am

Message par Gaëtan » ven. nov. 13, 2009 3:26 pm

C'est vrai que Les Instrumentalités de la Nuit ressemble à Qushmarrah. Même si dans l'un Glen Cook a agrandit l'univers de l'intrigue à tout un continent au lieu de le "cloisonner" à une ville.
Par contre je ne pense pas que ce cycle puisse être réduit. Même s'il est long au nombre de page, il n'est pas ennuyeux et il y a trop d'éléments pour être facilement réduit.
Sinon voici mon point de vue sur Qushmarrah.

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » lun. févr. 20, 2012 12:01 am

J'ai terminé la semaine dernière Soumettez-vous à la nuit , la suite Des Instrumentalités , toujours le même plaisir de confusion des genres , entre roman politiques , où l'influence de Nicolas machiavel demeure prépondérante , thriller métaphysicopsychique (ça c'est un troll...) , action à rebondissements multiples et ironie omniprésente .
C'est présenté comme de la "Dark Fantasy" , pour les amateurs de nomenclatures , pour ma pomme , puisqu'on nous a privé d'Ericksson , c'est tout simplement ce qu'il y a de plus jouissif en Fantasy en ce moment .
Ah , oui , j'oubliais , comment ne pas faire de fiche de lecture sans spoiler ?
Ben celui qui y arrive sans s'emmêler les pinceaux , je lui offre mes exemplaires !
Enfin , j'ai un faucon en réserve , des fois que...
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »