Festivals

(Évolutions des ventes en librairie sur les dernières années, visibilité du genre dans les médias mais aussi en médiathèque, sur le web, dans les écoles etc).

Modérateurs : jerome, Mathias

Allan
Site Admin
Messages : 44
Enregistré le : dim. sept. 17, 2017 6:23 pm
Localisation : Le Mans
Contact :

Festivals

Message par Allan » dim. nov. 12, 2017 1:39 pm

Hello,

J'initie le topic suite au sujet sur les salons de l'imaginaire de la page fan (je me dis que la page "Média" est pas mal)

Je me posais la question de savoir si nous ne mettions que les spécialiser ou aussi ceux qui sont généralistes et ont malgré tout une appétance pour l'imaginaire.

Si oui pour les généralistes, j'ajouterai la 25ème heure du livre au Mans qui a une belle zone en partenariat avec l'Atalante, et il faut que je regarde ce qui se fait à La Flèche, car Danielle Martinigol m'indiquait qu'elle y serait tout comme Alain Grousset (sachant que l'organisateur du salon est Loïc Le Borgne)

Christian
Messages : 46
Enregistré le : dim. oct. 08, 2017 5:11 pm
Contact :

Re: Festivals

Message par Christian » dim. nov. 12, 2017 3:45 pm

Allan a écrit :Hello,

J'initie le topic suite au sujet sur les salons de l'imaginaire de la page fan (je me dis que la page "Média" est pas mal)

Je me posais la question de savoir si nous ne mettions que les spécialiser ou aussi ceux qui sont généralistes et ont malgré tout une appétance pour l'imaginaire.

Si oui pour les généralistes, j'ajouterai la 25ème heure du livre au Mans qui a une belle zone en partenariat avec l'Atalante, et il faut que je regarde ce qui se fait à La Flèche, car Danielle Martinigol m'indiquait qu'elle y serait tout comme Alain Grousset (sachant que l'organisateur du salon est Loïc Le Borgne)
Si le but du jeu c'est d'attirer à nous les gens qui ne lisent pas d'Imaginaire, il me semble que le meilleur endroit pour les trouver, ce sont les salons "généralistes", non ?

Et je remets ici ma remarque de là-bas : pourquoi gaspiller notre énergie à refaire une "carte des salons" alors qu'elle existe déjà là : http://www.prose-cafe.fr/leblog/carte-d ... -du-livre/ ?

(et je le dis en toute impartialité, je n'ai rien à voir avec ce blog ;-) )

Fabien Lyraud
Messages : 162
Enregistré le : mar. sept. 12, 2017 3:15 pm
Contact :

Message par Fabien Lyraud » dim. nov. 12, 2017 4:31 pm

Le propre d'un salon de l'imaginaire est d'être plurimédia et se doit d'associer à la littérature, la BD, le cinéma, les arts visuels, le jeu de rôle et peut être même le jeu vidéo....
Montrer le côté plurimédia de la culture de l'imaginaire et les complémentarités qui peuvent être créées entre les différents médias.
Et ce faisant des non lecteurs vont pouvoir être attirés dans ces festivals et ils t découvriront l'aspect littéraire qu'ils ne connaissent pas. Avec la présence de bons médiateurs on va pouvoir faire de certains d'entre eux des lecteurs réguliers. Et ça vaut la peine.
Des festivals comme les Imaginales fonctionnent déjà comme ça et c'est ce qui fait leur force.

Les salons généralistes : je dirais que ça dépend desquels. Il y a quelqyes années à la Foire du Livre de Brive, les auteurs de l'imaginaire présents ne faisaient pas de très bonnes ventes. Ça c'est amélioré depuis. Tout dépend des lecteurs, du public. Et comme le public de la blanche pour une grande partie ne sera jamais attiré parce que l'on fait, il faut essayer de viser les salons où existe des publics un peu atypiques que l'on peut espérer toucher.

jerome
Site Admin
Messages : 202
Enregistré le : dim. juil. 02, 2017 12:28 pm

Message par jerome » dim. nov. 12, 2017 8:18 pm

Xapur a initié une carte de tous les salons d'imaginaire en France...

C'est ici

Xapur
Messages : 5
Enregistré le : sam. nov. 11, 2017 2:03 pm
Localisation : Vienne - 38
Contact :

Message par Xapur » dim. nov. 12, 2017 9:05 pm

Merci Jérôme, j'ai aussi rempli un tableau en ajoutant une colonne "mois" afin de pouvoir visualiser les périodes chargées/creuses.

Il est ici :
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... sp=sharing

Je n'ai listé ici que les salons de l'Imaginaire, notamment grâce au fil trouvé ailleurs sur ce forum, pas les généralistes du livre où peuvent être quand même présents des stands d'éditeurs (mais cela peut faire l'objet d'une discussion, bien sûr).

Edit : il y avait déjà un fil ouvert un peu plus bas à ce sujet, si un gentil modo peut fusionner les deux...

Christian
Messages : 46
Enregistré le : dim. oct. 08, 2017 5:11 pm
Contact :

Message par Christian » dim. nov. 12, 2017 11:13 pm

Fabien Lyraud a écrit : Et comme le public de la blanche pour une grande partie ne sera jamais attiré parce que l'on fait,
C'est sûr que si on ne va pas les chercher, ils ne risquent pas de venir...
Fabien Lyraud a écrit : il faut essayer de viser les salons où existe des publics un peu atypiques que l'on peut espérer toucher.
Euh, il y a aussi des gens normaux qui s'intéressent à l'imaginaire, pas que des geeks et des cosplayers, mais bon, si le but c'est juste de bétonner le ghetto...

Allan
Site Admin
Messages : 44
Enregistré le : dim. sept. 17, 2017 6:23 pm
Localisation : Le Mans
Contact :

Message par Allan » lun. nov. 13, 2017 5:06 am

Xapur a écrit :Merci Jérôme, j'ai aussi rempli un tableau en ajoutant une colonne "mois" afin de pouvoir visualiser les périodes chargées/creuses.

Il est ici :
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... sp=sharing

Je n'ai listé ici que les salons de l'Imaginaire, notamment grâce au fil trouvé ailleurs sur ce forum, pas les généralistes du livre où peuvent être quand même présents des stands d'éditeurs (mais cela peut faire l'objet d'une discussion, bien sûr).

Edit : il y avait déjà un fil ouvert un peu plus bas à ce sujet, si un gentil modo peut fusionner les deux...
Désolé pour le doublement du sujet, j'avais pas trouvé :D
Sinon, nous souhaitons dans notre discours élargir la base de lecteurs, d'où je pense l'intérêt de prendre en compte les festivals généralistes car c'est là où nous aurons la possibilité de toucher un nouveau public. Sur les salons spécialisés, peu de chances d'avoir d'autres visiteurs que les déjà-curieux :)

Fabien Lyraud
Messages : 162
Enregistré le : mar. sept. 12, 2017 3:15 pm
Contact :

Message par Fabien Lyraud » lun. nov. 13, 2017 7:08 am

C'est sûr que si on ne va pas les chercher, ils ne risquent pas de venir...
On a tenté à plusieurs reprises une stratégie de séduction du public de la blanche ( le groupe Limite dans les années 80, la politique de certains éditeurs dans les années 2000) ça n'a pas marché. Donc j'aimerais qu'on ne s'obstine pas dans des voies qui ont montré leurs limites.

Quand il y a quelques années, j'évoquais les gamers en tant que public potentiel et m'interrogeais comment amener ce public là vers nos littératures, l'on m'a répondu que c'était des gens un peu immature et que ce n'était pas la peine de s'intéresser à eux. Le sujet d'ailleurs m'intéresse toujours.

Sybille
Messages : 20
Enregistré le : ven. sept. 01, 2017 4:44 pm
Contact :

Message par Sybille » lun. nov. 13, 2017 5:35 pm

Allan a écrit :Sur les salons spécialisés, peu de chances d'avoir d'autres visiteurs que les déjà-curieux :)
Ca me semble très... préconçu :shock:

Sur Nice Fictions, nous avons choisi d'attirer le grand public par plusieurs biais : les sciences, les jeux...
Il y a les familles qui peuvent venir pour les mômes puis l'un des parents assiste à une conférence. La journée du vendredi est dédiée aux scolaires : l'enfant est venu avec sa classe ; s'il a passé un bon moment, il peut convaincre tout le monde de revenir même s'ils n'y connaissent rien... mais, bon, ne pas arriver à convaincre en parlant de Star Wars, le SdA, les super-héros...
Les expos, en général, touchent tout le monde : même un lecteur de blanche regardera avec curiosité des fées, des chevaliers ou des planètes.

On peut faire passer les amateurs d'art aux jeux, les gamers à la lecture...

Après, clairement, quand on voit le rayon SFFF à la FNAC ici (par exemple), on ne s'inquiète pas que l'imaginaire soit regardé de travers.
La bibliothèque municipale peut accueillir des jeux ou des conférences sur les comics, le fantastique...

Allan
Site Admin
Messages : 44
Enregistré le : dim. sept. 17, 2017 6:23 pm
Localisation : Le Mans
Contact :

Message par Allan » lun. nov. 13, 2017 6:30 pm

Sybille a écrit :Ca me semble très... préconçu :shock:
Désolé si je t'ai choqué, ce n'est pas ma volonté :D. J'ai répondu entre deux autres trucs et donc ma réponse est un peu lapidaire et pas développée.

Je n'ai pas détaillé mon propos, mais déjà tu as glissé vers un salon "multi-support" là où ma remarque concernait plus un salon "dédié" littérature de l'imaginaire.

Cela dit, même lorsque nous parlons d'un salon aussi riche que les Utopiales (et j'en ai parlé autour de moi), le premier réflexe est le réflexe SF avant de penser que les débats sont aussi scientifique (ne vous inquiétez pas, j'ai bien vendu les Utopiales :D)

Je suis d'accord sur le fait qu'une expo sur les fées, les chevaliers, ... peuvent attirer du monde mais est-ce que pour autant il s'arrêterait sur l'aspect littérature et regarderai les stands des auteurs / éditeurs une fois l'expo finie ? (Je me pose la question, je n'ai pas de réponse)

En ce qui concerne ce que vous faites sur Nice Fiction, tu rajoutes la partie Science et Jeux, donc ça ne me semble plus être déjà un salon "pur" imaginaire (argh, c'est pas beau ce que je dis).

Je voudrais avoir un retour "intérieur" de ce qui se passe au Mans car généraliste (et peut-être puis-je me renseigner) mais je pense que le stand de l'Atalante touche un peu plus de monde (pas nécessairement beaucoup plus) que les seuls amateurs du genre parce que les gens ont payé l'entrée pour voir des auteur.trice.s / éditeur.trice.s.

Je n'ai de mon côté pas de réponses réelles sur le sujet mais l'approche multi-axe que vous avez choisi sur Nice Fictions (qui déjà ne laisse pas suspecter que c'est un RV lié à l'imaginaire dans le nom :)), celui qui est aussi des Utopiales me semble être la bonne.

Dis, tu n'es plus choquée :o ?

Sybille
Messages : 20
Enregistré le : ven. sept. 01, 2017 4:44 pm
Contact :

Message par Sybille » lun. nov. 13, 2017 7:54 pm

Allan a écrit :Je suis d'accord sur le fait qu'une expo sur les fées, les chevaliers, ... peuvent attirer du monde mais est-ce que pour autant il s'arrêterait sur l'aspect littérature et regarderai les stands des auteurs / éditeurs une fois l'expo finie ? (Je me pose la question, je n'ai pas de réponse)
Est-ce que c'est grave ?
Perso, je crois, ce qui m'intéresse (i.e. me motive), c'est la promotion de l'imaginaire. Que les gens repartent avec un livre ou non... y'a des gens qui ne lisent pas du tout, c'est comme ça.
Disons, pour le formuler autrement, que je trouve dommage qu'un lecteur n'aborde jamais la littérature de genre, mais un non-lecteur est par définition un non-lecteur, quoi.
En ce qui concerne ce que vous faites sur Nice Fiction, tu rajoutes la partie Science et Jeux, donc ça ne me semble plus être déjà un salon "pur" imaginaire (argh, c'est pas beau ce que je dis).
Que veux-tu dire ?
Je n'ai de mon côté pas de réponses réelles sur le sujet mais l'approche multi-axe que vous avez choisi sur Nice Fictions (qui déjà ne laisse pas suspecter que c'est un RV lié à l'imaginaire dans le nom :)), celui qui est aussi des Utopiales me semble être la bonne.
Un festival, c'est un très gros travail et je pense que ce serait intéressant de se demander (en parallèle ?) ce qui peut motiver à l'organiser et tout ?
Perso, j'ai été aux Utopiales pour la première fois en 2000 et je n'aurais pas imaginer lancer (1ère édition en 2015) un festival "seulement de littérature". Le jeu n'est pas arrivé d'emblée dans l'équation (en 2013), ça a été un ajout début 2014, mais, si tu ne mets que des livres/des auteurs... je trouve l'idée "ennuyeuse".
Comme on est ici pour débattre/lancer des idées et pas communiquer avec le grand public, je le dis tout de go. Pour "juste de la littérature", je vais peut-être, aller, faire quelques arrêts de tram, mais vais-je prendre la voiture/le train/l'avion, juste pour UN truc ?
L'idée du pluri-disciplinaire, c'est ça.
Pour les Utopiales, je dois prendre l'avion, payer l'hôtel...

Si tu viens en famille, en groupe, t'en as un qui va écouter les conférences scientifiques, un que tu vas abandonner sur le pôle jeux, les mômes vont se caler sur les contes, mamie va admirer les expos, etc.

(Pour le nom Nice Fictions, on est assez content du jeu de mot avec Science-Fiction... t'es le premier (je crois) que ça chagrine. Cela dit, si des gens viennent "en se trompant" et découvrent l'imaginaire sur place, je ne vais pas pleurer/les chasser :lol: )

Allan
Site Admin
Messages : 44
Enregistré le : dim. sept. 17, 2017 6:23 pm
Localisation : Le Mans
Contact :

Message par Allan » mar. nov. 14, 2017 5:04 am

Sybille a écrit :Est-ce que c'est grave ?
Perso, je crois, ce qui m'intéresse (i.e. me motive), c'est la promotion de l'imaginaire. Que les gens repartent avec un livre ou non... y'a des gens qui ne lisent pas du tout, c'est comme ça.
Disons, pour le formuler autrement, que je trouve dommage qu'un lecteur n'aborde jamais la littérature de genre, mais un non-lecteur est par définition un non-lecteur, quoi
Absolument pas grave. Nous sommes bien d'accord. La question étant orienté "Etats Généraux des Littératures de l'imaginaire" durant les eg physiques, je mettais les littératures comme question centrale :)

Sybille a écrit :Que veux-tu dire ?
Rien de plus que ce que dis plus haut :). Les personnes viennent peut-être plus pour la partie sciences et jeu que littérature :) ?

Sybille a écrit :t'es le premier (je crois) que ça chagrine
Ca ne me chagrine pas et je trouve que c'est un beau jeu de mot et bien trouvé :). Ca revient à une discussion des EG that's all.

Faudra que nous discutions de vive voix, je crains que la façon dont j'écris ne reflète pas réellement ce que je veux :D.

Sybille
Messages : 20
Enregistré le : ven. sept. 01, 2017 4:44 pm
Contact :

Message par Sybille » mar. nov. 14, 2017 5:38 am

Allan a écrit :
Sybille a écrit :Que veux-tu dire ?
Rien de plus que ce que dis plus haut :). Les personnes viennent peut-être plus pour la partie sciences et jeu que littérature :) ?
Tu parlais de "pur" imaginaire or Nice Fictions est complètement sur cette orientation. "Pur", je n'aime pas bien ce mot, mais, là, il fait son office. On refuse le reste : pas parce que ce n'est pas chouette, mais le festival est voulu comme ça.

Je réalise que je ne sais pas si ces EG de l'imaginaire sont vus comme "de l'imaginaire" ou "des littératures de l'imaginaire", mais, a priori, je l'ai pris dans le premier sens...

Tu penses que les sciences ou le jeu attirent plus que la littérature ?
Tu vas voir un groupe de scientifiques et ils te diront qu'un tel festival, les gens doivent venir pour les livres et tant mieux s'ils écoutent un peu une conférence.
Tu prends un groupe de joueurs et ils te diront que le jeu est mal aimé, d'ailleurs on croit que c'est une activité pour enfant, etc.

Il me semble que
ou on a une démarche globale : la bande dessinée est un art, le jeu peut se pratiquer par les adultes, la SFFF n'est pas infantile
ou on ne s'occupe d'une partie et on se plante faute de susciter la curiosité et le rassemblement.

Je suis biclassée écrivaine/joueuse-roliste et, dans le jeu, les demandes sont les mêmes : promouvoir parce que le public ne connait pas.

Aux Utopiales, pendant les EG, quelqu'un m'a lancé : "Ôte la partie jeux de ton festival, les joueurs prennent trop de place !" ou un truc du genre.
Je trouve ça... étroit, je n'ai pas d'autres mots.
Etroit et dangereux : si tu viens rencontrer un auteur, pourquoi ne pas jouer avant ou après ? Et quoi ? On crée un festival pour la littérature SFFF ? Un pour le jeu SFFF ? Un pour les sciences qui aident à rêver la SFFF ? Et chaque festival, tout petit, meurt d'asphyxie ?

Pas grave si, à l'écrit, on perd un peu du discours : le forum reste idéal pour tous nous rassembler.
Il me semble que l'important est de faire sortir des propositions et c'est bien de mettre un peu le doigt sur les choses.

D'ailleurs, la Fédération Française de Jeu de Rôle est partante pour ces EG. Et pour une Worldcon en France. Et...

Fabien Lyraud
Messages : 162
Enregistré le : mar. sept. 12, 2017 3:15 pm
Contact :

Message par Fabien Lyraud » mar. nov. 14, 2017 6:54 am

De toutes façons il est clair que dans un festival il faut une orientation plurimédia.
Parce que le rôliste après sa partie il va acheter un ou deux bouquins parce qu'il va découvrir des auteurs dont il n'avait jamais entendu parler.
L'amateur de BD va repartir avec un roman ( vu à la Foire du Livre de Brive).
Celui qui vient pour voir un film va se laisser tenter par le salon du livre et partira avec un bouquin.
Celui qui vient voir une expo, va jeter un œil au salon du livre et va partir avec un bouquin.

Donc oui les orientations multiples ça marche et ça nous profite.
Que chaque festival ait son orientation, son identité et travaille sur des liens propres avec son territoire. Profitons des synergies locales s'il y en a. Travaillons avec des associations de nos territoires et voyons ce que l'on peut faire avec elles.

S'appuyer sur les autres médias est nécessaire car l'imaginaire est une culture plurimédia. Et juste travailler sur la littérature est une réduction. J'ai toujours prôné le dialogue entre média et c'est la diraction à prendre.

Allan
Site Admin
Messages : 44
Enregistré le : dim. sept. 17, 2017 6:23 pm
Localisation : Le Mans
Contact :

Message par Allan » mar. nov. 14, 2017 8:31 am

Je suis totalement d'accord avec vous deux en fait, donc la dessus pas de débat :) ;)

J'avais orienté mes réponses sur le fait que le sujet principalement abordé durant l'EG était l'aspect littérature donc j'essayais de voir l'impact sur les littératures :)

De mon côté, j'ai du mal à évaluer quelles populations vont accepter de sortir ou non de leur zone habituelle : @Sybille : je pense que ta vision est bien plus proche de la réalité que celle que je pourrais avoir :)

Répondre