Le rapprochement avec les milieux geeks

Travailler sur la transversalité de l'imaginaire. Comment relier littérature, art plastique, jeux vidéo ou cinéma ? Et recenser les créations.

Répondre
Fabien Lyraud
Messages : 144
Enregistré le : mar. sept. 12, 2017 3:15 pm
Contact :

Le rapprochement avec les milieux geeks

Message par Fabien Lyraud » lun. déc. 04, 2017 10:01 am

Depuis quelques années une partie des éditeurs de l'imaginaire se rapproche des milieux geeks. Ce qui permet de viser des publics comme les gamers, les rôlistes ou d'autres qui ne vont par forcément en librairie.
Est ce qu'il est possible d'évaluer cette stratégie ( qui me semble aller dans le bon sens) ? Et comment faire pour aller plus loin dans la synergie avec les milieux geeks ?

Sybille
Messages : 18
Enregistré le : ven. sept. 01, 2017 4:44 pm
Contact :

Re: Le rapprochement avec les milieux geeks

Message par Sybille » mar. déc. 05, 2017 5:45 am

Fabien Lyraud a écrit :Depuis quelques années une partie des éditeurs de l'imaginaire se rapproche des milieux geeks. Ce qui permet de viser des publics comme les gamers, les rôlistes ou d'autres qui ne vont par forcément en librairie.
Est ce qu'il est possible d'évaluer cette stratégie ( qui me semble aller dans le bon sens) ? Et comment faire pour aller plus loin dans la synergie avec les milieux geeks ?
Je ne suis pas certaine de comprendre la formulation : la littérature SFFF est une catégorie de la culture geek, elle est incluse dedans :shock:
Nice Fictions http://nice-fictions.fr
Les Vagabonds du Rêve http://vagabondsdureve.fr

Fabien Lyraud
Messages : 144
Enregistré le : mar. sept. 12, 2017 3:15 pm
Contact :

Message par Fabien Lyraud » mar. déc. 05, 2017 7:05 am

J'en suis convaincu. Mais ce ne semble pas le cas de tout le monde dans le milieu.

Sandrine S
Messages : 49
Enregistré le : mar. oct. 17, 2017 3:59 pm

Message par Sandrine S » mar. déc. 05, 2017 5:53 pm

Ce sujet a été effleuré ailleurs (mais il mérite en effet un fil!) ; il me semble que les résistances qui ont été exprimées concernées plutôt le fait de ne pas ajouter un élément stigmatisant - ce que peut être le terme de "geek" pour qui ne connaît pas.
Mais comme Sybille, il me semble que ça en fait en effet partie ^^.

Répondre