Pourquoi un changement ?

Redéfinissons ce qu'est l'imaginaire, la science fiction, la fantasy ou le fantastique. Et si on trouvait un autre terme que Littérature de l'imaginaire ?

Répondre
Allan
Site Admin
Messages : 40
Enregistré le : dim. sept. 17, 2017 6:23 pm
Localisation : Le Mans
Contact :

Pourquoi un changement ?

Message par Allan » dim. nov. 26, 2017 12:04 pm

Hello,

Je ne me souviens plus ce qui avait été à l'origine de la proposition d'une nouvelle terminologie et je m'interroge sur l'intérêt de trouver un nouveau nom.

On a beaucoup dit qu'il fallait faire attention à ne pas "trop" utilisé les termes qui font trop "spécialistes" : évitez de reprendre quelqu'un qui confond SF et fantasy, ...

Est-ce qu'introduire un nouveau terme / vocabulaire ne risquerait pas d'avoir pour conséquence de retomber dans le travers de faire penser à un groupe fermé ?

LDavoust
Messages : 27
Enregistré le : lun. juil. 17, 2017 4:48 pm
Contact :

Message par LDavoust » mar. nov. 28, 2017 9:24 am

Je pense que le premier truc à faire c'est d'arrêter de chercher à réinventer la roue dès qu'un truc nous a coincés : nouveaux termes ? nouveaux prix littéraires ? Pourquoi ne pas capitaliser plutôt sur l'existant ? Si nous rencontrons des problèmes avec les formules actuelles, ce n'est pas nécessairement qu'elles sont bancales, c'est probablement que nous peinons à les faire fonctionner et la question structurelle, à mon humble avis, se reproduira quels que soient les prix / termes etc. Regardons ce qui coince AUJOURD’HUI et efforçons-nous de comprendre pourquoi, même si ça pique.

Alors oui, je pense qu'il faut arrêter avec les discussions de spécialistes quand nous voulons parler à de potentiels nouveaux lecteurs. Quand on veut faire découvrir le jazz à un néophyte, on lui montre les standards, on ne commence pas à lui expliquer les sous-genres. "Regarde, c'est chouette !" devrait être notre premier réflexe avant de dire "non mais tu vois, la fantasy urbaine ça peut être aussi du fantastique, parce que…"

jerome
Site Admin
Messages : 201
Enregistré le : dim. juil. 02, 2017 12:28 pm

Message par jerome » mar. nov. 28, 2017 1:41 pm

En fait, il y a un double mouvement. D'une part Nabil soulevait le problème des "Littératures de l'imaginaire", désignation qui ne désigne pas grand chose. C'est un vieux débat. Pas simple d'unir sous un seul terme des choses aussi différentes que le steampunk, la fantasy et la science fiction. Sans parler de l'uchronie, du cyberpunk, de la dystopie etc.

D'autre part, plusieurs libraires ont dit qu'un de leur souci était la multiplication des étiquettes, ce qui est corroboré par l'interrogatoire auprès de non lecteurs d'imaginaire mené par Nicolas.

Enfin, il a été plusieurs fois questions de produire un discours pédagogique sur les termes de l'imaginaire.

Voilà, c'était juste le pourquoi du comment de cet atelier, pas un avis personnel hein :)

LDavoust
Messages : 27
Enregistré le : lun. juil. 17, 2017 4:48 pm
Contact :

Message par LDavoust » mar. nov. 28, 2017 1:59 pm

"Littératures de l'imaginaire" recouvre juste un raccourci pour "littératures des MONDES imaginaires". Ça me semble assez vaste pour coller à tous les genres, et le mot "imaginaire" stimule l'évasion, l'imagination, la création… on est d'accord, toute littérature est imaginaire, mais cette appellation, si on s'en sert bien et si on l'explique très simplement, peut être un atout, je pense. :) Pour un discours pédagogique par exemple ! ;)

O-Paquet
Messages : 22
Enregistré le : lun. juil. 17, 2017 5:17 pm

Message par O-Paquet » mar. nov. 28, 2017 3:56 pm

Le problème du terme imaginaire, c'est qu'il n'est véritablement employé que par le milieu de l'imaginaire. A l'extérieur (libraires, bibliothécaires, la plupart des journalistes non-spécialisés), ce sont les termes classiques qui marchent : SF, fantasy, fantastique. Même s'il y a encore beaucoup de confusion. A un festival généraliste, on m'a demandé si la science-fiction n'était pas un sous-genre de la fantasy.
On a des genres principaux qui sont bien identifiés comme étant des entités, même si on ne sait pas très bien ce qu'il y a à l'intérieur. Le cinéma parle de science-fiction, la BD aussi, ce serait bizarre que la littérature passe cela sous silence au profit d'un terme qui n'est employé nulle part.
Si on veut profiter du fait que nos genres se diffusent ailleurs, dans d'autres médias, revendiquer le terme général d'imaginaire me semble être un obstacle.
En revanche, je suis tout à fait d'accord que subdiviser après n'a plus grand sens, cela n'amène pas à une meilleure connaissance de ces littératures, c'est juste de la taxinomie.

Allan
Site Admin
Messages : 40
Enregistré le : dim. sept. 17, 2017 6:23 pm
Localisation : Le Mans
Contact :

Message par Allan » mar. nov. 28, 2017 5:46 pm

Je ne sais pas si le terme imaginaire est si repoussant ?
j'ai toujours du mal à identifier quel serait le meilleur terme.

Finalement, je pense que Fantasy et SF passe assez bien. Je pense que dans l'imaginaire (lol) collectif, fantastique recouvre un peu le fantastique et la fantasy.

Bref, je ne sais pas si les termes sont mal choisis ou si en fait c'est parce que nous sommes un peu trop à cheval dessus :)

LDavoust
Messages : 27
Enregistré le : lun. juil. 17, 2017 4:48 pm
Contact :

Message par LDavoust » mar. nov. 28, 2017 5:54 pm

C'est très juste, Olivier, les gens identifient bien mieux "SF" qu'imaginaire. Le souci, c'est qu'on ne peut pas proposer de la fantasy classique à un fan d'icelle sous l'étiquette SF, parce que s'il ne sait pas nécessairement ce que c'est, il sait que ça n'est pas ce qu'il aime.

En anglais, on dit tout simplement SFF. Pourrait-on y revenir nous-mêmes ? (En tout cas, ça éviterait les grincements de dents inévitables en cas d'erreur grossière de classification)

Fabien Lyraud
Messages : 144
Enregistré le : mar. sept. 12, 2017 3:15 pm
Contact :

Message par Fabien Lyraud » mar. nov. 28, 2017 6:53 pm

En anglais SF a fini par devenir speculative fiction qui a fini par désigner depuis le début des années 2000 tous les genres de l'imaginaire.

jerome
Site Admin
Messages : 201
Enregistré le : dim. juil. 02, 2017 12:28 pm

Message par jerome » jeu. nov. 30, 2017 5:58 pm

LDavoust a écrit :C'est très juste, Olivier, les gens identifient bien mieux "SF" qu'imaginaire. Le souci, c'est qu'on ne peut pas proposer de la fantasy classique à un fan d'icelle sous l'étiquette SF, parce que s'il ne sait pas nécessairement ce que c'est, il sait que ça n'est pas ce qu'il aime.

En anglais, on dit tout simplement SFF. Pourrait-on y revenir nous-mêmes ? (En tout cas, ça éviterait les grincements de dents inévitables en cas d'erreur grossière de classification)
Un des difficultés, c'est la diversité des intervenants. En gros, on trouve en librairie ou en bibliothèque des rayons SF, ou SFFFF, ou Fantasy (oué, parfois la SF disparait), Littérature de l'imaginaire, ou même Héroïc Fantasy (si si, et récemment).

En gros, chacun a un peu son terme et sa manière de l'appliquer.

Allez rêvons un peu. On trouve un identifiant large et signifiant (plus que littératures de l'imaginaire), au sein d'une grosse asso qui trouve la force de l'imposer à tous les libraires, bibliothécaires, enseignants etc...

Sandrine S
Messages : 49
Enregistré le : mar. oct. 17, 2017 3:59 pm

Message par Sandrine S » lun. déc. 04, 2017 8:45 am

Fabien Lyraud a écrit :En anglais SF a fini par devenir speculative fiction qui a fini par désigner depuis le début des années 2000 tous les genres de l'imaginaire.
Et en français, dans la nomenclature "CLIL" (utilisée dans les logiciels des librairies et des distributeurs), il y a une sous-famille "fiction spéculative" qui est une petite partie du grand rayon "science-fiction" (comme quoi, en terme de taxinomie, c'est pas gagné gagné).

Le terme de "fiction spéculative" recouvrirait en effet tous les "sous-genres" de ce qui est appelé "imaginaire" ou "science-fiction" (en librairie, c'est le terme général pour tous les sous-genres).

Pour l'anecdote, lorsque nous avons voulu avec un collègue proposer une formation à destination des libraires, notre directeur nous a dit que le titre "formation au rayon Imaginaire" avait été retoqué par le syndicat des libraires, car relevant du vocabulaire des bibliothèques et pas de la librairie. (C'était au début de cette année.) La formation s'appelle désormais "formation au rayon SF". On aura essayé ^^

Fabien Lyraud
Messages : 144
Enregistré le : mar. sept. 12, 2017 3:15 pm
Contact :

Message par Fabien Lyraud » jeu. déc. 14, 2017 8:49 am

Un réflexion lue sur Facebook; La littératture policière est la noire, la littérature sans genre est la blanche. Il était question de nous accoler une coluleur. Ce serait artificiel.

Mais j'ai entendu Pierre Bordage parler de littérature polychrome. Et ça nous colle assez bien vu les couvertures colorée que nous utilisons.

Sylkyz
Messages : 2
Enregistré le : jeu. nov. 02, 2017 6:51 am

Message par Sylkyz » lun. févr. 26, 2018 4:17 pm

LDavoust a écrit :"Littératures de l'imaginaire" recouvre juste un raccourci pour "littératures des MONDES imaginaires".
Oui, mais qui est au courant ? J'ai arrêté d'utiliser le terme (sauf dans le milieu des happy few) parce qu'il n'était pas compris ; en gros, c'est comme si je disais Littérature de fiction, on me répond soit : Ben oui, de la littérature, quoi - pour ceux qui connaissent la différence entre fiction et documentaire - soit : Ah, de la science-fiction !
Car SF par contre est bien connu. Peut-être qu'on ne devrait pas faire le raccourci ? Mondes imaginaires, c'est pas mal. On tient vraiment à Littérature ?

jerome
Site Admin
Messages : 201
Enregistré le : dim. juil. 02, 2017 12:28 pm

Message par jerome » mar. févr. 27, 2018 5:04 pm

Sylkyz a écrit :
LDavoust a écrit :"Littératures de l'imaginaire" recouvre juste un raccourci pour "littératures des MONDES imaginaires".
Oui, mais qui est au courant ? J'ai arrêté d'utiliser le terme (sauf dans le milieu des happy few) parce qu'il n'était pas compris ; en gros, c'est comme si je disais Littérature de fiction, on me répond soit : Ben oui, de la littérature, quoi - pour ceux qui connaissent la différence entre fiction et documentaire - soit : Ah, de la science-fiction !
Car SF par contre est bien connu. Peut-être qu'on ne devrait pas faire le raccourci ? Mondes imaginaires, c'est pas mal. On tient vraiment à Littérature ?
En fait, le souci c'est que d'autres genres ont explosé dans nos genres, et que la fantasy est difficilement définissable par le terme science fiction.

On est du coup, mal assis. Le terme science fiction est connu comme un terme générique pour tous les genres mais ne peut se targuer de tout regrouper tant d'autres genres ont pris de la place... Du coup Littératures de l'imaginaire, c'est un peu un choix par défaut...

Répondre