Les illustrateurs #4 : Pascal Casolari
(16/05/2018)

 

 

 

Actusf : Quelle est votre dernière illustration pour un roman ?
Pascal Casolari : Une de mes dernières illustrations éditée est la couverture du roman édité chez Mu Editions, Où s’impose les Silences d’Emmanuel Quentin.
C’est un romain complexe où se confronte plusieurs histoires et époques. Mais le résumé n’est pas de mon ressort.

 

Actusf : Est-ce difficile de saisir l’essence d’un récit pour la sublimer en une seule image ?
Pascal Casolari : Je vous dirais oui, évidemment et puis il y a un rapport intime avec le récit. Il faut le sentir et écouter sa musique. J’aime bien rester dans la suggestion graphique par les couleurs et les matières. Pour moi l’ambiance lumineuse est aussi très importante. Je suis très attentif bien sûr aux descriptions visuelles des auteurs mais je suis très attentif aussi au rythme et aux mots employés. Il m’arrive souvent d’annoter sur le bord des pages des impressions ou évocations que le texte m’évoque.

Actusf : Quelle est la couverture préférée que vous avez réalisée ?
Pascal Casolari : Il y a en a plusieurs en ce qui me concerne, celle Du Livre de Création de Yoann Berjaud édition Mnémos, qui mêle intimement Archaïsme et Utopisme.

Celle de Après Dune De Brian Herbert et Kevin J Andreson chez Pocket, ou encore celle du Second Cycle de Fondation de G Benford et G Bear D Bin chez Pocket aussi.

Sinon, en ce moment, il y a entre autre le travail de Piotr Jablonski qui attire mon intérêt, mais il y a tellement d’illustrateurs fabuleux !!!

Actusf : Sur quoi travaillez-vous actuellement ?
Pascal Casolari : En ce moment je viens de terminer une couverture pour Centipéde Press, A Case Of Conscience de J Blish, où j’ai pu aborder le côté très fantaisiste de l’architecture de la ville de Lithia décrite dans le roman.
Je travaille aussi sur un projet de correspondance autour du thème des Ruines avec le sonoriste et chef de projet Emmanuel Regis et l’écrivain Emmanuel Quentin. Ce projet se traduira par une exposition immersive où s’entremêlera peintures, dessins, ambiance sonore et nouvelles originales.

 

Cette semaine, retrouvez :



- Aurélien Police



- Gilles Francescano



- Melchior Ascaride



- Zariel



- Jean-Emmanuel Aubert



- Cindy Canévet



- Diego Tripodi