10 livres de SF incontournables !
de Tim Powers et Ray Bradbury
aux éditions
Genre : Anticipation

Auteurs : Tim Powers , Ray Bradbury , Orson Scott Card , Arthur Charles Clarke , Philip K. Dick , Robert Silverberg , Dan Simmons , Robert Charles Wilson , Frank Herbert , Isaac Asimov
Date de parution : septembre 2008 Réédition
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage :
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Tim Powers ou Ray Bradbury

Genre à part dans la littérature, la science fiction a son histoire et ses chefs d’oeuvres. Voici une petite liste de dix romans incontournables qui ont marqué leur époque. Dix grands livres parmi beaucoup d’autres et dans lesquels vous pouvez piocher en toute confiance.

Fondation d’Isaac Asimov
C’est l’un des monuments de la SF. Auteur prolifique et vulgarisateur scientifique passionné, il reste aujourd’hui d’Isaac Asimov deux chefs d’œuvres largement au dessus du lot. C’est Fondation et Les Robots. Si ce dernier cycle a un peu vieilli (et malgré son influence encore aujourd’hui sur les chercheurs en robotique), celui de Fondation a bénéficié d’une révision de traduction chez Denoël. Une opération qui a permis de redécouvrir cette histoire dans laquelle un savant invente une science grâce à laquelle on peut prévoir les grandes évolutions de l’humanité durant les prochains siècles et même millénaires. Et quand il découvre que l’Empire intergalactique dans lequel il vit est sur le point de tomber, il fonde une colonie – une "Fondation" – sur une planète perdue pour sauvegarder le savoir des hommes et leur éviter de trop retomber dans la barbarie.

Ubik de Philip K. Dick
Philip K. Dick est l’un de ces auteurs dont la personnalité est aussi légendaire que son oeuvre. Étant devenu paranoïaque à la fin de sa vie et, disons le, complètement barré, ses derniers écrits sont plutôt ardus à décrypter. Ce sont ceux d’un homme qui se cherche et qui ne maintient manifestement plus tout à fait le contact avec la réalité. Mais avant de devenir barjo, ce fut l’auteur de quelques chefs d’œuvres de la SF, s’interrogeant en permanence sur l’existence de la réalité. Et parmi ces livres, Ubik, roman inclassable dans lequel un groupe de personnages affronte tant bien que mal une réalité qui glisse inexorablement vers le passé. Un livre fou mais aussi génial qu’indispensable !



2001 L’odyssée de l’espace d’Arthur C. Clarke
Un vaisseau spatial, un monolithe noir, un singe hurlant vers le ciel et la musique de Richard Strauss qui s’élève en fond sonore... Indéniablement, le film 2001 L’odyssée de l’espace est aujourd’hui passé dans la culture commune internationale. Mais en plus d’être un succès cinématographique planétaire, 2001 L’odyssée de l’espace est également un roman d’Arthur C. Clarke, l’un des grands auteurs de science fiction du XXème siècle, l’égal sans doute d’Isaac Asimov. Avec 2001 L’odyssée de l’espace, il nous raconte le voyage vers Jupiter de deux astronautes à bord du Discovery One. Un voyage qui va mal tourner, l’ordinateur Hal 9000 perdant les pédales et cherchant à tuer l’équipage. Un voyage surtout vers la folie mais aussi la grande révélation extraterrestre...


Spin de R.C. Wilson
Dernier venu de cette petite liste d’incontournables, R.C. Wilson a obtenu le prix Hugo en 2006 pour Spin, un roman fourmillant de mille et une idées plus géniales les unes que les autres. La première, celle qui sous-tend tout le récit, est l’apparition un beau matin d’une sorte d’enveloppe autour de la Terre. Une enveloppe qui a la particularité d’isoler la planète au niveau temporel, le temps passant beaucoup plus vite à l’extérieur. Résultat, il ne reste plus que quelques décennies aux humains avant l’explosion du soleil. Partant de cette base, R.C. Wilson en profite pour explorer toutes les conséquences socio-économiques d’un monde condamné à moyen-terme. Et c’est ça qui est nouveau et passionnant. La fin du monde est inéluctable mais elle n’est pas immédiate... Le tout étant vu à travers les aventures de trois amis liés par des relations très fortes et qui ne cessent de se perdre et de se retrouver au fil des ans. Un roman qui fera date !

Fahrenheit 451 de Ray Bradbury
La dictature d’un monde sans livre... C’est l’idée principale de Ray Bradbury dans Fahrenheit 451. Son héros est un pompier dont la mission est de brûler tous les livres que des rebelles continuent à lire en cachette. Jusqu’au jour où le sapeur commence à se poser des questions... Est-il si sûr de bien agir ? Écrit en 1953, Fahrenheit 451 est un roman plein de poésie et qui est en plus d’une brûlante actualité lorsqu’il évoque la manipulation de la population par la télévision. L’oeuvre immense d’un auteur qui a marqué son époque avec ce livre mais aussi avec Chroniques martiennes, L’Homme illustré ou La Foire des ténèbres.





Hyperion
de Dan Simmons
S’il est un romancier qui a réussi à faire la synthèse de tous les thèmes et courants de la science fiction, c’est bien Dan Simmons. Commencé à la fin des années 90, Hypérion est en ce sens un incontournable dans l’histoire de la SF, mélangeant le voyage dans l’espace, le cyberpunk, le planet opera, etc. Tout ça sans jamais oublier le sens de la narration. Car ce qui a fait le succès d’Hypérion, c’est que c’est aussi une histoire passionnante, qui nous entraîne à la suite d’un groupe de pèlerins, partis sur une planète rencontrer une entité destructrice, le Gritche. Une quête où ils vont apprendre à se découvrir alors qu’autour d’eux l’humanité est au bord de la destruction. L’oeuvre phare d’un auteur qui a aussi séduit les lecteurs avec d’autres titres comme L’Échiquier du mal ou Le Styx coule à l’envers.



Les Monades urbaines
de Robert Silverberg
Robert Silverberg, c’est tout d’abord des chiffres hallucinants. Sa bibliographie comporte une centaine de romans et plus de cinq cents nouvelles. Sans compter les anthologies qu’il a dirigées ! Une carrière bien remplie qui a connu son apogée à la fin des années 60 et au début des années 70. Une fenêtre de quelques années pendant lesquelles il a écrit ses plus beaux romans comme Le Livre des crânes, L’Homme programmé, Les Ailes de la nuit, L’Oreille interne etc. Parmi eux on trouve Les Monades urbaines, peinture d’une société humaine qui s’est réfugiée dans des tours gigantesques, mettant en place un ordre social qui semble très libre mais qui, au final, opprime les individus. L’exemple parfait de l’alliance entre réflexion et narration durant cet âge d’or pour Robert Silverberg.

La Stratégie Ender d’Orson Scott Card
Andrew Wiggins, alias Ender, est un jeune enfant destiné à être un vaillant combattant de l’humanité. C’est la raison de son entrée dans une école de guerre spatiale, de façon à ce qu’il apprenne tous les trucs pour tuer les Doryphores, des extraterrestres contre lesquels les hommes mènent une guerre sans merci. Et Ender est plutôt bon élève, épatant ses professeurs et ses petits camarades par son intelligence et sa maturité, même si certains de ses compagnons lui en font baver. De ses débuts à l’apothéose, on suit toute la carrière d’Ender dans l’école, jusqu’au final, forcément surprenant. Un roman passionnant d’Orson Scott Card qui s’est également distingué par sa série uchronique d’Alvin le Faiseur, au temps des premiers colons en Amérique, et par quelques romans superbes comme Les Maîtres chanteurs ou Espoir du cerf.



Dune
de Frank Herbert
Ils ont les yeux d’un bleu profond à cause de l’Épice, marchent dans le sable et doivent éviter les redoutables vers qui se cachent dans les dunes tout en recyclant leur eau corporelle au maximum. Ce sont les Fremens et ils vivent sur la planète Dune ! Voici l’une des images qui a marqué des générations de lecteurs ayant ouvert les pages de ce chef d’œuvre de la SF. Véritable monument, le cycle de Dune est un succès mondial depuis la parution de son premier tome en 1965. Nombreux sont ceux qui se sont régalés en découvrant l’histoire de Paul, héritier de la puissante Maison des Atréides, obligé de se réfugier chez les Fremens alors que son père est tué, suite à un complot politique. Aristocrate guerrier, Paul va devoir se faire accepter et apprendre à survivre sur une planète entièrement désertique avant de prendre sa revanche. Incontournable !

Les Voies d’Anubis de Tim Powers
Écrit en 1983, Les Voies d’Anubis de Tim Powers est une histoire de voyage dans le temps dans le Londres du XIXème siècle. Ce roman nous entraîne à la suite d’un jeune professeur qui fait un voyage dans le passé à la recherche de son idole, le poète William Ashbless. Ce qu’il ne sait pas, c’est que le retour n’est pas assuré et qu’il va devoir évoluer dans une époque particulièrement dangereuse pour les paumés dans son genre, surtout quand on se fait enlever par de mystérieux gitans. Un roman passionnant qui a marqué son époque et qui constitue aujourd’hui encore le point culminant de la carrière de Tim Powers.

Jérôme Vincent

Lire d’autres listes d’incontournables de la science fiction et de la fantasy.

Et pour poursuivre l’aventure, à découvrir aux éditions Actusf :
Le Petit Guide à Trimbaler de la SF Etrangère
Le Petit Guide à Trimbaler de l’Imaginaire Français
Le Petit Guide à Trimbaler de la Fantasy