49 302
( 1 )
de Nathalie Le Gendre
aux éditions Mango ,
collection Autres Mondes
Genre : SF

Auteurs : Nathalie Le Gendre
Couverture : Gilles Francescano
Date de parution : février 2006 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 203
Age minimum : 10 ans
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Nathalie Le Gendre

Emouvante transposition d’une histoire vraie

En 3 ans et 4 romans dans la collection Autres Mondes, Nathalie Le Gendre a conquis son public, remporté plusieurs prix. Cette jeune femme passionnée est revenue dans sa Bretagne natale dont elle dit avoir reçu son goût pour la SF et la Fantasy, échos des fabuleuses légendes locales après avoir vécu à Hambourg. Dans chacun de ses ouvrages, elle met en scène des personnages qui combattent pour préserver ou retrouver leur liberté. 49302 est directement inspiré par une affaire qui marqua durablement les esprits en Bretagne : la condamnation au bagne de Guillaume Seznec

Dans l’enfer du bagne

Loïk Gwilhern voit sa vie brisée quand il est accusé du meurtre de son amie Gaec et condamné au bagne pour ce crime qu’il n’a pas commis. Arrivé sur la planète Syringa, il prend toute la mesure de l’horreur de sa situation.

En plus d’être séparé de ses proches, sa soeur sa mère et Violaine qui porte leur enfant, il se retrouve dans un système carcéral qui multiplie les humiliations, les brimades et les privations. Comme ses co-détenus, il se retrouve contraint de recueillir au risque d’en mourir d’étranges sangsues qui vivent dans l’océan de Syringa. Lors d’une tentative d’évasion, il va être en contact avec une espèce intelligente, occupants originaux de la planète et que les activités humaines mettent en danger.

Parviendra-t-il à faire cesser les agissements indignes du responsable du bagne et ainsi rendre aux extraterrestres leur calme originel et recouvrir lui-même liberté, identité et dignité dont sa condamnation et son incarcération l’avaient privé ?

Destin brisé et combat pour la liberté

Dans plusieurs de ses interviews Nathalie Le Gendre dévoile l’empathie qu’elle éprouve pour chacun de ses héros. Joyce et Tat∙∙ouie adoucissent le calvaire de Loïk et lui permettent de tenir bon dans toutes les épreuves qu’il traverse. Elles sont source d’humanité dans un univers de brutes régi par les caprices et la soif de pouvoir du gouverneur.

Par les lettres échangées avec sa famille et le récit à la première personne, Nathalie Le Gendre approche au plus intime du drame personnel qui croise les dangers d’extinction encourus par les extra-terrestres et les horribles conditions de détention de toute la communauté de bagnards.

S’il ouvre des pistes de réflexions pour les adolescents à propos de l’affaire Seznec, ce roman peut également se prêter à un débat plus large sur la légitimité de la justice (entachée par des drames plus récents).

Emouvant hommage à ceux qui ont subi des horreurs et en subissent encore, ce roamn dépeint sans complaisance aucune sans sentimentalisme mais avec une indignation juste des vies brisées et incitent ces jeunes lecteurs à préserver en leurs ame et conscience la si fragile humanité et à ne pas laisser se ternir "le bijou de la vie et le joyau de la liberté".

Nathalie Ruas

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.