All-Star Superman
de Frank Quitely et Grant Morrison
aux éditions Urban Comics ,
collection DC Essentiels
Genre : Comics
Sous-genres :
  • Super-héros

Scénariste : Grant Morrison
Dessinateur : Frank Quitely
Traduction : Laurent Queyssi
Date de parution : décembre 2017 Réédition
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 320
Titre en vo :
Parution en vo : novembre 2011

Lire tous les articles concernant Frank Quitely ou Grant Morrison

La fin de Superman ?

Une navette spatiale envoyée pour étudier le rayonnement solaire est sabotée et sur le point de sombrer quand Superman survient et, comme d’habitude, sauve tout le monde. Comme d’habitude ? Non, pas tout à fait. Le docteur Leo Quintum lui annonce que ses pouvoirs ont été stimulés par cette exposition à notre soleil jaune mais qu’en même temps, il est en train de mourir…

Superman lui demande de garder le secret. Il veut régler des affaires, comme dire à Lois Lane qu’il l’aime où accomplir les douze travaux admirés par ses homologues du futur. Pendant ce temps, Luthor, responsable de sa maladie, jubile…

Un duo mémorable

Ce n’est pas la première fois que Grant Morrison ou Frank Quitely font équipe. On leur doit des classiques comme Nou3 ou Flex Mentallo et ils collaboreront après All-Star Superman sur Batman. A chaque fois, ils ont livré un travail exceptionnel. Quitely étonne toujours par son travail sur l’anatomie. Quant à Morrison, on connaît son goût pour l’univers du « Silver Age » ou les « métarécits » plein de références multiples, parfois un peu indigestes cependant à lire…

Un chef d’œuvre

Morrison a-t-il pensé se mesurer à Alan Moore, son maître et rival ? En lisant All-Star Superman, on pense bien sûr aux deux épisodes livrés par Moore en compagnie de Curt Swan sur le kryptonien dans les années 80, juste avant Crisis on infinite earths. Morrison en tout cas relie son All-Star Superman à d’autres de ces œuvres, comme DC One Million (qui n’est pas traduit en France).

En tout cas le découpage est clair, l’histoire est subtile et émouvante : avec l’aide de Quitely, il livre un Superman humain, sensible et mythologique. En effet, la lecture du personnage par Morrison l’apparente à un dieu solaire (ce qu’il avoue dans ses notes et qui explique la fin : non je ne « spoilerai » pas) qui n’hésite pas à se sacrifier de manière christique. À cette thématique chrétienne s’ajoute des emprunts à la mythologie grecque (les fameux douze travaux par exemple). Luthor est aussi fascinant (pour une fois) car il est humain, trop humain... 

Très riche de références, All-Star Superman est aussi un fantastique comics d’aventures. Plus que recommandable. Indispensable !!!

Sylvain Bonnet