Astralum Cauchemardem
( Le Collège invisible 3 )
de Donsimoni et Ange
aux éditions Soleil
Genre : Fantastique

Scénariste : Ange
Dessinateur : Donsimoni
Couleurs : Fred Besson
Date de parution : mars 2004 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Donsimoni ou Ange

Aux pays du sauveur

Parlons de Régis Donsimoni. Après avoir fréquenté l’école de dessin de Lyon pendant quatre ans, il publie un premier travail chez Glénat, Al serial-killer. En 2001, le voici aux commandes du premier tome du Collège invisible avec Ange. Depuis, il a rejoint à Grenoble l’atelier Overcom composé de Janolle, Mitric, Peticlerc et Manu Grey. Ange est un pseudonyme derrière lequel se cachent Anne et Gérard Guero, un couple de scénaristes qui sévit depuis de nombreuses années dans la BD. Pêle-mêle on leur doit Paradis Perdu avec Varanda, les séries Bloodline avec ce dernier, Khatedra avec Phil Castanza, Némésis avec Janolle, et Towers avec Sébastien Goethals. Mais leur bibliographie ne se limite pas à la BD. Ils ont également signé plusieurs romans de Fantasy (Les Trois Lunes de Tanjor), de science-fiction, et de littérature jeunesse.

Un cancre pour sauver l’école

Les cours continuent au Collège invisible. Un nouveau professeur est là. Cette Melle Etrange enseigne le voyage astral. Cette nouvelle matière ravit les élèves. Adrien, toujours jaloux de Guillaume, décide de cacher son corps pendant un voyage astral ce qui aura pour effet de bloquer Guillaume dans le plan astral. A la fin du cours, c’est l’affolement général dans l’école : on a perdu un élève dans un monde inconnu ! De son côté, Guillaume se retrouve au milieu de drôles de créatures pleines de poils qui voient en lui leur sauveur.

Guillaume / Harry

Ne comparons plus Harry Potter et Le Collège invisible. Oui le concept est le même mais pourquoi pas. Le cohabitation est tout à fait possible. Les aventures de Guillaume sont aussi intéressantes que celle d’Harry. La version française de l’école des sorciers manque sûrement d’un peu de ce charme anglais. La caricature des personnages n’aide pas à se laisser porter par l’histoire. Mais n’oublions pas que l’on s’adresse à un jeune public. Cette suite plaira forcement à vos enfants qui ont aimé les premiers tomes.

Thomas Ryngel

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.