Au Guet !
( Les Annales du Disque-Monde 8 )
de Terry Pratchett
aux éditions Pocket
Genre : Fantasy
Sous-genres :
  • Humour

Auteurs : Terry Pratchett
Couverture : Josh Kirby
Traduction : Patrick Couton
Date de parution : novembre 2000 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : Guards ! Guards !
Cycle en vo : Discworld
Parution en vo : janvier 1989


Achetez-le en numérique !

Lire tous les articles concernant Terry Pratchett

Un dragon, un nain d’un mètre quatre-vingt dix, des policiers alcooliques et des apprentis magiciens... Encore un Pratchett bien secoué.

Lire un Terry Pratchett est toujours un moment de bonheur. Depuis quelques années déjà, ce grand humoriste de la fantasy aime mettre en scène ses délires les plus fous et caricaturer ce genre que nous aimons tant. Bref, en général, ça fait du bien aux zygomatiques.

Au guet ! ne déroge pas à la règle. Avec la même technique qu’il utilise d’habitude, Pratchett nous sert une double histoire s’entrecoupant tout au long du roman pour se rejoindre dans les dernières pages.

D’une part, on a une sombre machination. Une étrange confrérie d’encagoulés complote pour un retour de la royauté dans la bonne (et sale) ville d’Ank. Et ils n’ont rien trouvé de mieux que d’invoquer un dragon. Pourquoi ? La logique issue de leurs cogitations est implacable. Seul un héros peut tuer un dragon, et un héros de sang royal qui plus est ! Avec l’appui de la populace, le tueur deviendra souverain.

L’improbable équipe du Guet

D’autre part, nous avons le Guet... Sorte de police municipale de nuit, cette équipe farouche et combattante traque le crime dans la ville en se planquant le plus souvent dans les bistrots, tavernes et autres bouges infâmes une bonne bouteille à la main. En général, ces hommes n’ont pas eu le choix de leur métier sauf... Carotte, un géant d’1m90 qui a bien du mal à croire qu’il n’est pas un Nain comme ses parents adoptifs. Jeune et naïf, il s’est enrôlé volontairement pour faire régner l’ordre et la justice, persuadé que c’était là le plus beau métier du monde ! Autant dire qu’il dénote sérieusement dans l’équipe du Guet.

Pourtant, même si ce sont des poltrons et des pochetrons finis, ils leur restent à tous une once de fierté bien cachée quelque part. Et cette petite partie d’eux-mêmes, oubliée depuis bien longtemps, va se réveiller à l’arrivée du dragon. Comment peuvent-ils supporter qu’un gros lézard incinère les gens sur la place publique, sur LEUR place publique dans LEUR ville ? Et quand l’équipe du Guet part en guerre, vaut mieux ne pas se mettre sur leur chemin, même si l’on mesure 25 mètres de longs...

Ce que j’en pense :

Au Guet ! est une réussite complète. D’un bout à l’autre du livre on se bidonne devant ces pathétiques héros du Guet et leur efforts pour combattre le dragon. Bref, c’est drôle, bien écrit et agréable. On en redemande !

Jérôme Vincent