Au cinéma cette semaine

aux éditions
Genre : Cinéma
Sous-genres :
  • Comics

Date de parution : juillet 2015 Réédition
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage :
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant

Chaque semaine, Sylvain Fontaine fait la recension des sorties ciné côté SF, fantasy et fantastique.

LES MINIONS
 
A l’origine de simples organismes monocellulaires de couleur jaune, les Minions ont évolué au cours des âges au service de maîtres plus abjectes les une que les autres. Les disparitions répétitives de ceux-ci, des tyrannosaures à Napoléon, ont plongé les Minions dans une profonde dépression. 
 

 
BRAINDAMAGED : « On aurait craint une succession de gags sans fond, mais Les Minions possèdent ses petites critiques subtiles de notre société histoire de ne pas ennuyer ceux qui accompagnent leur progéniture, pas nécessairement réceptif à l’humour enfantin des petites créatures jaunes. »
 
ECRAN LARGE : « Si le scénario ne ménage pas ses efforts pour nous offrir un maximum de sketch à nous mettre sous la dent, il le fait parfois avec une précipitation qui empêche la drôlerie des situations d’éclore complètement. » 
 
A VOIR – A LIRE : « Un bel exemple de spectacle familial aux différents niveaux de lecture satisfaisants pour toute la famille. » 
 
PREMIERE : « Le premier quart d’heure du film ne laisse planer aucun doute sur la capacité du rigolo Pierre Coffin à emmener ce spin-off vers des sommets de fun, d’inventivité et de références pop. » 
 
TELERAMA : « Bourré de références ludiques, de James Bond aux Beatles en passant par Gainsbourg, l’hommage pop et pimpant au Swinging London est plutôt réussi. »
 
INSIDIOUS : CHAPITRE 3
 
Parce qu’elle a l’impression que sa mère défunte cherche à entrer en contact avec elle, la jeune Quinn Brenner se tourne vers Elise, un médium qui possède un véritable don mais refuse de l’utiliser depuis la tragédie qu’elle a vécue autrefois. 
 
 
 
 

 
FILMS-HORREUR  : « Malgré une histoire toujours cousue de fil blanc et des rebondissements qu’on voit venir à 15km, Insidious 3 n’est pas dénué de qualités, loin de là. » 
 
FUCKING CINEPHILES  : « Sympathique et bien foutu même si, au fond, rarement légitime, on serait tout de même franchement idiot de bouder notre plaisir de retrouver une vraie péloche horrifique dans nos salles obscures, une denrée de plus en plus rare ces derniers temps. » 
 
A VOIR – A LIRE  : « On peut s’en désespérer : après Ouija, Pyramide, le remake de Poltergeist et Unfriended, la production fantastique telle qu’elle nous est dévoilée en salle en 2015, n’est plus que l’ombre d’elle-même. » 
 
LA CRITIQUERIE : « Le maquillage, l’enchainement des scènes, les dialogues…tout fait penser à une caricature de film d’horreur plutôt qu’à un hommage. » 
 
TELERAMA : « Avec ce troisième volet, signé Leigh Whannell, la saga a perdu (définitivement ?) tout intérêt. » 
 
LE BLEU DU MIROIR : « On sent le soin apporté aux décors, surchargés et cauchemardesques, mais le tout est bien trop lisse pour convaincre totalement. »