Au cinéma cette semaine

aux éditions
Genre : Cinéma
Date de parution : octobre 2015 Réédition
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage :
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant

Chaque semaine, Sylvain Fontaine fait la recension des sorties ciné côté SF, fantasy et fantastique.

 HÔTEL TRANSYLVANIE 2
 
Dracula est dorénavant grand-père et est bien décidé à initier son petit garçon à la crinière rousse aux rudiments du monde de l’épouvante. Bien sûr, rien ne va se passer comme prévu pour notre drôlissime vampire et sa bande de monstres - Frankenstein, la Momie, l’Homme invisible, le Loup-garou et le Blob... 
 
 
 
PREMIERE  : « Fidèle à son style cartoonesque, Genndy Tartakovsky multiplie les scènes de pur slapstick, tout en déclarant son amour pour les freaks, dans un élan qui n’est pas sans rappeler celui qui animait "Shrek 2" »
 
A VOIR – A LIRE : « On se laisse une fois de plus porter par la bourrasque de gags inventifs et référentiels, ponctués d’une délicieuse petite note d’humour noir. » 
 
TELERAMA : « Des gags en rafale, plus inégaux et moins éla­borés que chez Pixar. Mais qui finissent, presque à l’usure, par emporter l’adhésion. » 
 
 
LE LABYRINTHE : LA TERRE BRÛLÉE
 
Thomas et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi, rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Leur périple les amène à la Terre Brûlée, un paysage de désolation rempli d’obstacles inimaginables. 

 
 
LE JOURNAL DU GEEK : « Le long-métrage de Wes Ball est intelligent, il connait les attentes de son public tout en s’assurant de lui offrir des doses d’adrénaline suffisantes pour le faire patienter jusqu’à l’épisode prochain. » 
 
ECRAN LARGE « On en veut un peu à cette jeune franchise, qui avait jusqu’ici évité de militariser ces héros, de les transformer en dernier moment en enfants soldats ultra-vénères. » 
 
A VOIR – A LIRE : « Le plaisir très relatif est systématiquement tempéré par la fadeur des enjeux, les stéréotypes insistant, notamment des rares adultes présents à l’écran, qui s’obstinent à reproduire des figures vues maintes fois auparavant. » 
 
PREMIERE : « Ca vaut toujours mieux que "Hunger Games 3". » 
 
TELERAMA  : « Entre deux scènes au rythme soutenu, le vrai sujet affleure, plutôt finaud : les adolescents sont-ils obligés de servir d’antidote à une société de morts-­vivants ?... » 
 
 
THE VISIT
 
Deux enfants sont envoyés passer une semaine en Pennsylvanie, dans la ferme de leurs grands-parents. Mais lorsque l’un d’eux découvre qu’ils sont impliqués dans quelque chose de profondément dérangeant, leurs chances de retour s’amenuisent de jour en jour. 

 
 
FILMOSPHERE : « The Visit échoue significativement dans la création de ses enjeux, par la superficialité de ses personnages, redevenus de vulgaires mécanismes pour cet énième tour de train fantôme. » 
 
ECRAN LARGE  : « Un scénario qui ne trouve jamais son ton, coincé entre sa volonté de nous offrir du frisson et celle de se moquer d’un genre qui sature les écrans. »
 
PREMIERE : « Tordant, joliment mélo, vraiment flippant. » 
 
A VOIR-A LIRE : « Plus opportuniste que malin, le dernier Shayamalan recycle les idées des autres, brasse le même air vicié, quand son habillage de docu-amateur ne fait que renforcer les petits calculs de producteurs avisés pour l’emporter dans la facilité. Sans ce procédé bâtard, Shayamalan aurait aisément réussi son pari. »
 
TELERAMA : « Le film réussit ce pari d’être à la fois flippant et drôle, sans jamais basculer dans la parodie. » 
 
CRITIKAT : « Un passionnant « exercice » filmique, mais pas tout à fait encore le retour à la « grande forme » (on le redit : Shyamalan n’a pas cessé de faire de bons films) que l’on espère toujours. »