Beau comme un aéroport
( Dirk Gently, détective holistique 2 )
de Douglas Adams
aux éditions Folio SF
Genre : SF
Sous-genres :
  • Humour

Auteurs : Douglas Adams
Couverture : Benjamin Carré
Traduction : Jean Rosenthal
Date de parution : février 2003 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Douglas Adams

Coca, cocktail Molotov et ambroisie

Le Britannique Douglas Adams a touché à tout pour subsister. Puis il s’est essayé au feuilleton radiophonique pour la BBC : il avait trouvé sa voie. Adaptation de ce qu’il avait écrit pour les ondes, la série Le Guide galactique l’a propulsé en véritable OVNI dans la galaxie de la SF. Ce genre pouvait abandonner la gravité et revisiter la réalité en s’amusant. Après avoir malmené le Space Opera, Adams s’est attaqué avec les deux tomes de Dirk Gently au roman policier.

Attention, un Dieu peut en cacher un autre

Cinq petites heures de retard avec un client n’affolent pas Dirk Gently qui en a vu bien d’autres lors de sa carrière de détective holistique. Mais quand il arrive au domicile de son nouvel employeur, le corps est déjà froid et le même extrait d’Hot Patato passe en boucle parce que la tête de la victime coince le bras du tourne-disque. Kate, elle, était à l’heure pour le vol de 15h37 à destination d’Oslo mais une explosion dans le terminal compromet son voyage en Norvège et l’embarque dans une drôle d’aventure. Celle-ci la conduit d’abord à l’hôpital pour soigner ses commotions. Puis dans une clinique privée spécialisée dans les cas inédits de psychiatrie et de psychologie, sur les traces de l’inconnu qu’elle a rencontré dans la file d’enregistrement du vol. Jusqu’où cela la mènera-t-elle ? Ce chemin en tout cas croisera celui d’un certain nombre d’olibrius parmi lesquels Dirk fait figure d’anodin.

Zone de turbulences

Encore une fois Douglas Adam entraîne son lecteur dans un enchaînement d’événements loufoques où l’absurde règne en maître. L’incongruité des situations ou des personnages suscite l’humour. Ainsi Dirk est-il engagé dans une lutte sans merci avec son frigo et il ne trouve qu’une seule issue à ce combat : l’acquisition d’un nouvel appareil et l’enlèvement du récalcitrant. Le chef de la clinique qui range tout dans ses tiroirs n’a rien à envier à ses patients en matière de manies. Le comique repose également sur la personnification des dieux (procédé qui sera repris avec brio par Neil Gaiman dans American Gods) : la manifestation de leurs travers (jalousie, colère...) prend des proportions démesurées du fait de leurs attributs divins. Eteignez vos cigarettes et bouclez vos ceintures car à force de vous secouer de rire, ce roman pourrait bien vous faire décoller !
 

Nathalie Ruas

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.