Behemoth
( Leviathan 2 )
de Scott Westerfeld
aux éditions Pocket ,
collection Jeunesse
Genre : Uchronie

Auteurs : Scott Westerfeld
Illustrations : Keith Thompson
Traduction : Guillaume Fournier
Date de parution : septembre 2011 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 477
Age minimum : 12 ans
Titre en vo : Behemoth
Parution en vo : 2010

Lire tous les articles concernant Scott Westerfeld

Des fils de la vie ou de la mécanique, qui va l’emporter ?

Scott Westerfeld, auteur, critique, et musicien américain, écrit pour les jeunes et pour les adultes. Quel que soit l’âge de ses lecteurs, il n’hésite pas à aborder des sujets sérieux et importants. On lui doit L’I.A. et son double ou Succession, mais aussi des séries pour la jeunesse : Midnighters ou Leviathan.

 

Le nœud de la guerre

 

Deryn, jeune Écossaise déguisée en soldat anglais sous le nom de Dylan et Alek, futur héritier du trône d’Autriche, se sont rencontrés (dans le premier tome) et naviguent à bord du Leviathan, le plus gros animal volant de l’armée anglaise en direction d’Istanbul. Entre mécanique d’acier issue de l’Allemagne industrielle Clanker et animaux fabriqués par les Darwinistes du Royaume-Uni, chacun cherche sa place à bord.

Alek doit s’évader, fuir ce navire de guerre où il est prisonnier. Beryn, elle, est plus prisonnière de ses sentiments que du Leviathan, même si l’Autrichien ne voit en elle que le soldat Dylan. L’arrivée à Istanbul va précipiter l’action, les projetant, chacun de son côté, au milieu d’une révolution qui pourrait changer le cours de la guerre.

Amis, ennemis, alliés, monstres mécaniques et étranges animaux se mêlent pour compliquer la tâche des deux personnages, les entraînant jusqu’à l’explosion finale qui va régler le destin du Bosphore.

 

Un régal

 

Scott Westerfeld n’y est pas allé de main morte en imaginant cette guerre alternative, ce monde dans lequel la Première Guerre Mondiale se joue entre les tenants de la Vie et ceux qui prônent l’Industrialisation. Ces descriptions monstrueuses de mécanopodes aux fausses allures d’animaux, d’inventions immenses et électriques ou de fabrications génétiques sont merveilleuses.

Pourtant, même si son récit se place hors de notre Histoire, il s’appuie sur suffisamment de points historiques réels pour être crédible, pour faire écho à nos souvenirs et à nos connaissances de cette période troublée du siècle dernier. Mêler personnages de fiction et éléments réels fait de cette aventure plus qu’un simple roman.

Il n’y a pratiquement rien à jeter dans ces pages écrites avec un souffle et une clarté agréable. Les personnages, bien qu’un peu caricaturaux, sont vivants, humains et attachants. L’aventure ne s’arrête jamais, rebondissant sans cesse et nous étonnant à chaque chapitre. Le seul défaut est peut-être que certaines ficelles soient un peu grosses, mais il ne faut pas bouder le plaisir que l’on peut avoir à découvrir un lit qui marche, un animal perspicace ou une jeune fille qui vole.

Pour les plus jeunes, l’ouvrage est parsemé de magnifiques dessins de Keith Thompson qui appuient le texte, à la mode ancienne, rappelant encore, s’il en est besoin, la filiation de ce texte avec les aventures merveilleuses de Jules Verne et les écrits du début du XXe siècle.

 

Commencé de manière époustouflante avec Leviathan, cette série continue de manière admirable, rendant l’attente du dernier volume (prévu en septembre 2012) intenable.

Jean Rébillat

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.