Bêtes sauvages
( John Lord 2 )
de Patrick Laumond et Denis-Pierre Filippi
aux éditions Les Humanoïdes Associés
Genre : Fantastique

Scénariste : Denis-Pierre Filippi
Dessinateur : Patrick Laumond
Couleurs : Sébastien Gerard
Date de parution : mai 2006 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 56
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Patrick Laumond ou Denis-Pierre Filippi

Passionnantes bêtes sauvages

Comme beaucoup de dessinateurs, Philippe Laumond est passé par le jeu vidéo après son diplôme obtenu à l’école Emile Cohl à Lyon. Il a notamment participé à la création du jeu Dune, adaptation du chef d’œuvre de Franck Herbert jusqu’à ce qu’il rencontre Pierre-Denis Filippi et entame avec lui la série John Lord. Son complice a lui un bagage en BD particulièrement fourni. Scénariste jamais à cours d’idées, on retrouve sur son CV Orull, Le Souffleur de nuages, Marshall, Gargouilles, Le Livre de Jack et Le Livre de Sam, Un drôle d’ange gardien, Téo, Sirènes d’Afrique, Le Croquemitaine et Les Corsaires d’Alcibiade… Pas mal à 33 ans…

La griffe du tueur

Début du XXème siècle… Un tueur armé de griffes rôde à New York. Un tueur qui a massacré le pauvre Winkley, un proche de Clara et John. Tous les deux se sont lancés à sa poursuite. Une course qui les emmène en Louisiane sur la trace d’une autre tuerie elle aussi perpétrée quelques années plus tôt par un assassin avec des griffes. Le tueur est-il humain ? Et qu’est-ce qui le pousse à agir. Clara et John ne sont pas au bout de leurs surprises.

Superbe graphiquement

Le mystère et les enquêtes font toujours autant recette. Partis à la poursuite d’un drôle de tueur, on suit avec plaisir les aventures des deux héros aux méthodes pas très conventionnelles. Leur duo marche d’autant bien que leur relation est conflictuelle, John Lord étant volontiers cynique, grossier et misogyne et Clara possédant ce que l’on appelle un sale caractère. Résultat, ils se lancent des piques en permanence avec un humour souvent corrosif. Un vrai bonheur ! Mais le meilleur de cet album comme du premier, ce sont les dessins de Patrick Laumond. Il possède un sacré coup de crayon, qui ne s’exprime jamais mieux que sur le travail des visages de ses personnages. On en vient même à passer outre une petite incohérence graphique qui s’est glissée dans les planches (pages 26) tant l’ensemble est superbe. Une série à déguster des yeux.

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.