Bifrost 55 - L’édito
de Lucas Moreno et Roger Zelazny
aux éditions Le Bélial
Genre : Anticipation

Auteurs : Lucas Moreno , Roger Zelazny
Couverture : gcl4renko
Rédaction : Olivier Girard
Date de parution : juillet 2009 Réédition
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Revue
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Lucas Moreno ou Roger Zelazny

L’édito de Bifrost 55

J’entends souvent dire, à propos du lien unissant le Bélial’ et Bifrost, que le premier est l’éditeur de la seconde. C’est vrai… Mais pas que. En fait, lorsque nous avons créé Bifrost, il y a un peu plus de treize années maintenant, nous avons constitué les éditions dans la foulée afin de pouvoir éditer la revue. Ainsi, le Bélial’ est-il constitutif de Bifrost plutôt que l’inverse : la revue est arrivée avant l’éditeur, mais il nous a fallu l’éditeur pour pérenniser la revue. Dans le même ordre d’idées, on me demande souvent pourquoi ne pas avoir fait un site Internet 100% dédié à Bifrost… C’est une option sur laquelle je me suis longtemps penché avant d’opter, au regard des liens que je viens d’évoquer, pour un site unique divisé en deux parties : les livres du Bélial’ d’un côté, Bifrost de l’autre, avec des options périphériques (forums, VPC, etc.) communes à la double activité du Bélial’, éditeur de livres comme de revue. Reste que concernant Internet, force est d’avouer qu’on aura tout de même pris notre temps — manque de compétences, manque de disponibilité aussi, surtout… Ainsi avons-nous eu pendant des années un site tout pourri jamais mis à jour. En fait, les choses ont vraiment commencé à changer l’année dernière, à l’initiative de Jérôme Vincent, responsable du site Internet d’informations dédié à nos domaines ActuSF.com. C’est donc Jérôme, bien épaulé par ses petits camarades collaborateurs, qui a pris les choses en mains pour accoucher de la première mouture du site qui fut mise en ligne en toute fin d’année 2008. Quelques mois plus tard, en avril 2009, Clément Bourgoin a rejoint notre équipe en qualité de webmaster officiel. Nous avons alors mis sur pied un premier plan d’avancée des travaux Internet en trois points : d’abord l’ouverture d’un forum lié au site, puis la mise en chantier d’une nouvelle version complète dudit site, et enfin la création d’un blog, toujours lié au site évidemment. La première de ces trois étapes, le forum, fut réalisée dès fin avril dernier. Avec une centaine d’inscrits et près de quatre cents visiteurs uniques par jour, ce forum affiche d’emblée une réussite modeste mais réelle. C’est un début. La seconde étape, à savoir la refonte complète du site tout en respectant la charte graphique élaborée en collaboration avec Jérôme Vincent, vient tout juste de voir le jour (la mise en ligne du site belial.fr version 2 ayant été effectuée le 15 juin). Pour reprendre les mots de Clément : « Nous avons voulu offrir un site plus clair, plus pratique, plus complet, tout en gardant l’ancien design. Outre le catalogue et le nouveau moteur de recherche dont vous pouvez classer les résultats par titre, auteur ou date de parution […], on trouve aussi parmi les nouveautés les fiches auteur qui référencent tous les livres ou toutes les nouvelles publiées dans Bifrost d’un même auteur, les fiches cycle, etc. » Bref, il me semble que nous tenons là un outil aussi pratique qu’évolutif, et je confesse volontiers en être plutôt fier… Le troisième point de cette phase de développement initial sur le Net concerne le blog, qui verra le jour cet été (aux environs de la fin juillet, début août). Pourquoi un blog ? Parce qu’à force de regarder l’étagère de mon bureau où reposent les 54 numéros de Bifrost publiés à ce jour (55, avec celui que vous tenez entre vos mains), sans compter nos deux hors série, je ne peux m’empêcher de penser à la masse d’articles de référence, de critiques, d’études, de dossiers qui dorment dans des numéros pour certains publiés il y a treize ans, voire totalement épuisés… Et même si je ne serai pas le rédacteur en chef du blog Bifrost / Bélial’ (tâche dévolue à Clément Bourgoin), je peux malgré tout déjà vous dire que ce dernier sera pour une bonne part consacré à la mise en ligne d’articles et de rubriques publiés au fil du temps dans Bifrost… Bref, et vous l’aurez compris, il se passe pas mal de choses concernant votre revue sur la toile, et ce n’est que le début !

Ceci étant dit, attardons-nous un instant sur notre 55e opus. Il s’agit d’un numéro particulier en ce sens qu’il présente un dossier plutôt touffu sur l’un des grands maîtres américains du domaine, de ces auteurs qui, pour beaucoup, nous ont fait aimer S-F et fantasy au berceau — ou presque. De fait, comme pour Robert Silverberg il y a une poignée de numéros, nous avons quelque peu réorganisé l’architecture habituelle de nos dossiers pour accueillir Roger Zelazny. Ainsi ouvrons-nous les débats avec une longue fiction, comme de coutume, un texte magnifique lauréat du prix Hugo et très curieusement demeuré inédit par chez nous. Après le volet « critiques et actualités » habituel — quoique fort costaud — du trimestre, on retrouvera Roger Zelazny dans le dossier à proprement parler, dossier qui se décline en quatre parties : deux articles de Zelazny lui-même au cours desquels l’auteur évoque très largement son écriture, l’un en ouverture, l’autre en conclusion, une étude à part sur le cycle des « Princes d’Ambre », puis un long guide de lecture. De quoi faire plus ample connaissance avec ce créateur d’univers hors paire, y compris pour l’amateur chevronné, en tout cas nous l’espérons…

Me reste à vous souhaiter d’excellentes vacances avant une rentrée qui s’annonce sous l’égide de Jean-Marc Ligny et Ted Chiang, en ce qui concerne Bifrost… Et bon surf !

Olivier Girard