Bifrost 55, Spécial Roger Zelazny
( Bifrost 55 )
de Roger Zelazny et Lucas Moreno
aux éditions Le Bélial
Genre : SF

Auteurs : Roger Zelazny , Lucas Moreno
Couverture : gcl4renko
Rédaction : Olivier Girard
Date de parution : juillet 2009 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Revue
Nombre de pages : 176
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Roger Zelazny ou Lucas Moreno

Toujours aussi indispensables

Décédé en 1995, Roger Zelazny fait partie des très grands de la Science Fiction et de la fantasy mondiale. Évidemment, à son évocation, on pense tout de suite à son œuvre majeure, la série des Princes d’Ambre, réédité à de nombreuses reprises et dont John Gregory Bettancourt a signé une préquelle il y a quelques années (publié en France chez Folio SF). Mais outre ces romans de Fantasy, Roger Zelazny fut aussi l’un des auteurs les plus intéressants en science fiction avec des titres comme le Sérum de la Déesse bleu, Toi l’immortel, Le maître des rêves, L’ile des morts, développant des thématiques qui lui étaient propres. Rien d’étonnant donc à ce que Bifrost lui consacre un numéro. Outre un gros dossier critique, on retrouvera avec plaisir deux articles écrits de la main de Zelazny lui-même, le premier intitulé Fantasy et Science-Fiction : le point de vue d’un écrivain, le deuxième se nommant : Construire un roman de science-fiction. Deux textes rares et incontournables. Mais le gros morceaux de ce dossier n’est autre qu’une nouvelle totalement inédite en français : Permafrost, malgré son prix Hugo en 1987.

Une planète intelligente et un mystérieux aventurier.

Permafrost nous entraine sur un monde lointain et étrange. Les saisons y sont très marquées et la planète elle-même semble douée d’intelligence. C’est qu’un couple d’aventuriers a décidé d’entamer de mystérieuses recherches en pleine hiver. Sauf que l’homme s’est déjà rendu sur place et que ses vraies motivations semblent éloignées de ses intentions. Des motivations que sa compagne découvrira en le suivant en pleine tempête alors qu’il a décidé coûte que coûte de sortir...

Permafrost n’est sans doute pas la meilleure nouvelle de Roger Zelazny. Néanmoins, elle a le mérite de nous replonger dans l’ambiance de ses récits, entre science fiction et fantastique. On y retrouve sa voix et son rythme. Une excellente raison de s’y aventurer pour tous les lecteurs qui ont un jour rêvé en lisant ses romans.

Le sommaire de la partie « fiction » est complété par un récit de Lucas Moreno, responsable du site de nouvelles audios Utopod. Également auteur donc (il signe ici sa cinquième publication), ils nous propose les aventures d’un chercheur qui rencontre l’artiste qu’il a toujours admiré et sur lequel il a travaillé. Une rencontre miraculeuse puisque l’homme a disparu depuis 10 ans. Une rencontre qui sera on s’en doute plutôt étonnante... Un bon récit, une bonne nouvelle qui confirme que Lucas Moreno est un auteur à suivre.

Un bon numéro

C’est désormais un poncif que de dire que Bifrost est une revue incontournable et que ce numéro est de qualité. Si la partie « fiction » est un peu en retrait avec seulement deux textes sur une cinquantaine de pages, la partie « critique » est assez exceptionnelle avec le dossier sur Roger Zelazny, sans oublié les excellentes rubriques de Frédéric Jaccaud qui nous entraine chez les auteurs précurseurs, de Roland Lehoucq et ses explications scientifiques autour de la SF et de Pierre Stolze et ses analyses littéraires. On notera aussi un papier sur l’Imaginaire en France. Un peu caché dans les dernières pages, il évoque le paysage éditorial aujourd’hui dans l’hexagone de la Science Fiction et de la Fantasy et des conséquences chez les autres éditeurs de l’abondance des titres de Bragelonne et de Milady (130 grands formats et 80 livres de poches en un an). Édifiant pour tout ceux qui s’intéressent un peu aux dessous des cartes. Des dessous qui expliquent souvent ce que l’on trouve au final en librairie... Chacun se fera son avis, mais encore un article de Bifrost indispensable à lire.

Jérôme Vincent