Boba Fett : Mort et Destruction
( Star Wars : le côté obscur 7 )
de Cam Kennedy et John Wagner
aux éditions Delcourt ,
collection Contrebande
Genre : Comics
Sous-genres :
  • SF

Scénariste : John Wagner
Dessinateur : Cam Kennedy
Traduction : Alexis Nikolavitch
Date de parution : avril 2006 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 144
Titre en vo : Star Wars Boba Fett : Death, Lies & Treachery
Parution en vo : janvier 1998

Lire tous les articles concernant Cam Kennedy ou John Wagner

Aventures de Boba Fett, le chasseur de prime

Le scénariste de cet album, John Wagner, réalise des scénarios de comics depuis plus de 30 ans et il est l’un des scénaristes ayant le plus oeuvré sur la saga de Judge Dredd. Collaborateur de la revue 2000AD, il a également travaillé sur de nombreuses séries de ce journal mais aussi sur tout un tas d’autres comics tels que Batman.
Autre vieux de la vielle, le dessinateur Cam Kennedy crée lui des bandes dessinées depuis près de 40 ans. Participant lui aussi de l’aventure 2000AD (en particulier sur Judge Dredd), il s’est fait un nom en dessinant les séries Oucasts pour DC Comics.

Les amours des Hutts sont compliqués...

Gorga est un riche Hutt. Et il vient de tomber amoureux d’une charmante dame de sa race. Pour s’attirer les bonnes grâces du père de sa belle, il fait appel à Boba Fett pour capturer le pirate Bar-Kooda et l’offrir à son – peut-être – futur beau-père. Un beau cadeau ! Bar-Kooda attaque régulièrement les vaisseaux Hutts en plein espace.
Mais ce dernier aussi a de la famille. Et son frère n’est pas du tout content de sa disparition. Il décide donc de se venger des Hutts et de Boba Fett. Enlèvement, trahisons, meurtres et combats s’ensuivront dans les déserts de Tatooine.

Affligeant album sur commande !

L’univers Star Wars est vaste, entre les films, les livres et les bandes dessinées. Il est donc normal qu’il s’y trouve du bon et du moins bon. Toutefois, avec cet album, nous touchons franchement le plus mauvais ! Au vu de la qualité des précédents tomes de la série, il est étonnant de voir cette reprise se glisser dans le lot.
Le dessin n’est pas vraiment mauvais, seulement sans intérêt. Simple et dépouillé, rappelant les comics écrits à la chaîne des années 80. Peu de recherche ni de travail. Il sent vraiment la réalisation d’une commande par un dessinateur pressé. Les couleurs aussi sont restées 30 ans en arrière, avec un encrage psychédélique (une page en vert, la suivante en rouge,..) comme plus personne n’en fait depuis.. Judge Dredd, justement. Puisqu’il s’agit d’une traduction de trois anciens comics, cela pourrait paraître normal, mais l’original ne date que de 1998.
Le scénario, lui, constitue vraiment ce qui coule l’album. L’auteur n’avait rien à raconter et cela se sent. A cette époque (avant la seconde trilogie Star Wars n’avait pas de psychologie définie. Plutôt que d’en travailler une, John Wagner s’est contenté de projeter son personnage de ) , Boba FettJudge Dredd dans l’univers de Lucas, mais en ne gardant que le côté « porte-flingue sans coeur ». Sans sentiments, Boba Fett n’a aucune épaisseur et lire l’une après l’autre la suite de ses tueries est ennuyeux. Les autres acteurs de l’album ne sont pas mieux lotis. Les deux Hutts sont des caricatures (que les caricaturistes m’excusent, car il en existe de bons) qui ne font que manger ou tenter de s’assassiner, entourés d’incapables dont les ratages sont sensés être drôles. De même, les pirates sont complètement ridicules, à la fois dans leurs actions et dans le dessin. Le seul à tenir tête à Boba Fett n’y parvient que grâce un corps (?) si résistant que rien ne peut le blesser.
Le lecteur n’a aucune chance d’entrer dans le jeu des auteurs, puisque eux-mêmes paraissent s’ennuyer à écrire l’histoire. Cet album est complètement dispensable et n’a pas sa place dans cette série, par ailleurs de qualité

Jean Rébillat

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.