Celui qui est resté debout
( Le Jardin des Epitaphes 1 )
de Taï-Marc Le Thanh
aux éditions Didier Jeunesse ,
collection Fiction
Genre : SF
Sous-genres :
  • Post apocalyptique

Auteurs : Taï-Marc Le Thanh
Date de parution : septembre 2016 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 384
Age minimum : 12 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Taï-Marc Le Thanh

La chronique écrite d’Adrien, 12 ans.

L’auteur
 
Tai-Marc Le Thanh est né en 1967 à Anthony. Il a une formation de graphiste, mais s’est tourné à partir des années 2000 vers la littérature et plutôt vers la littérature jeunesse. Il a écrit plusieurs histoires sur des personnages historiques (Cyrano, Billy the kid, …).

Il est connu notamment pour sa série jeunesse « Jonah » qui comprend six tomes publiés entre 2013 et 2016. « Celui qui est resté debout » est le premier tome du « Jardin des épitaphes » en deux volumes. 

 
L’histoire
 
« Hypothénuse », un garçon de 16 ans, compte aider son frère « Poisson-pilote » et sa sœur « Double-peine » à retrouver leurs parents. Mais ils doivent faire face à plusieurs problèmes : le monde a été totalement ravagé, il y a des pillards et des machines tueuses un peu partout, Hypothénuse a oublié les deux dernières années de sa vie et, pour couronner le tout, leurs parents sont en Amérique et eux se trouvent en France. Bonne chance !

Hypothénuse tient absolument à passer ce périple de tous les dangers en faisant rire ses frères et sœurs…

 
Mon avis
 
C’est un bon livre, bien écrit et intéressant sur plusieurs plans. Le personnage d’Hypothénuse a beaucoup d’humour et passe son temps, dans des situations désespérées, à préserver son frère et sa sœur du stress. Les dialogues sont amusants. Le monde est déprimant, mais il subsiste toujours un espoir. Comme l’auteur l’a précisé lors d’une rencontre du festival Hors-Limites de Seine-saint-Denis, il était plus intéressé par les relations entre les personnages et la solidité de la fratrie que par le contexte extérieur. Dans un environnement aussi hostile, la solidarité devient obligatoire. C’est, du reste, le premier roman post-apocalyptique de Tai-Marc Le Thanh.

Les héros se trouvent propulsés deux ans après l’apocalypse. Ils doivent faire face à de nombreux dangers (en gros, tous les dangers classiques des post-apocalypses : zombies, chiens enragés, motards fous, …), ce qui alourdit un peu le récit. Ils sont sans cesse à la recherche de nourriture. Ils doivent se rendre au Portugal pour traverser l’Atlantique.

Les lieux sont documentés et bien décrits.

Les deux ans d’amnésie d’Hypothénuse laissent planer des soupçons sur ce qu’il a fait avant. Il est, en effet, très fort, rapide et endurant. Où a-t-il obtenu ces pouvoirs ? La réponse sera certainement dans le second tome, à paraître prochainement au mois de mai. 
 

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.