Cendorine contre les sorciers
( 1 )
de Patricia. C Wrede
aux éditions Bayard Jeunesse ,
collection Littérature Div
Genre : Fantasy

Auteurs : Patricia. C Wrede
Illustrations : Yves Besnier
Traduction : Luc Rigoureau
Date de parution : novembre 2005 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 209
Age minimum : 8 ans
Titre en vo : Searchnig for Dragons
Cycle en vo : Guin Saga
Parution en vo : janvier 1991

Lire tous les articles concernant Patricia. C Wrede

Gentil conte sans prétention

Ancienne comptable, Patricia C. Wrede n’aurait jamais cru devenir écrivain. Elle est l’auteur des novélisation junior des premiers épisodes de Star Wars. Après avoir écrit Cendorine et les Dragons, une histoire contant les aventures d’une jeune princesse captive volontaire d’un dragon, Patricia C. Wrede décide d’écrire une suite : Cendorine contre les sorciers. Un titre un tant soit peu altéré puisque le titre en VO est Searching for Dragons (A la recherche des dragons). La traduction de ce titre est plutôt dérangeante car le héros et personnage principal de cette histoire est Ménendar, jeune roi de la Forêt enchantée. Il est à noter que ce roman est une version adaptée et abrégée.

Maléfices et enlèvement

Le jeune roi de la Forêt enchantée, Ménendar, découvre son domaine brûlé. Apercevant sur les lieux des écailles de dragon, il soupçonne rapidement les dragons et décide de se rendre chez Kazul, leur roi. Arrivé sur place, il rencontre Cendorine, princesse captive volontaire. Celle-ci lui avoue qu’elle n’a aucune nouvelle du dragon et qu’il a disparu depuis plusieurs jours. Les deux jeunes gens soupçonnent rapidement les sorciers de vouloir semer la zizanie entre Kazul et le jeune roi, et ainsi prendre le pouvoir. Cendorine et Ménendar partent alors à la recherche de Kazul...

Un petit conte...

Cendorine contre les sorciers rassemble les principaux éléments d’un agréable petit conte : une princesse intelligente et intrépide, un jeune roi courageux, un dragon emprisonné, des sorciers.. et surtout une jolie fin à la façon "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants".

Pour autant, il ne s’agit pas d’un conte classique car l’auteur s’amuse à aller à l’encontre des clichés habituels : Ménendar n’aime pas les filles peureuses et futiles, il n’a que faire des cérémonials et des étiquettes. Quant à Cendorine, forte tête, elle se plaît d’être au service d’un dragon (où elle fait la cuisine, range les trésors... et apprend la magie) et aime braver les dangers. A leurs côtés, des personnages un tant soit peu loufoques viennent compléter le tableau : un réparateur de tapis volants, un petit prince insolent et hargneux, l’oncle du petit prince qui ne rêve que de prendre sa place, une sorcière délurée...

Toutefois, même si l’humour et la dérision sont relativement présents, l’intrigue reste assez simple et son déroulement sans surprise. Les rebondissements ne sont pas palpitants. L’histoire se laisse lire, mais sans plus. Le conte est agrémenté d’illustrations en noir et blanc. Relativement simples, elles n’apportent pas vraiment un plus à l’histoire.

Cendorine contre les sorciers est un gentil conte sans prétention, agréable à lire. Un bon moment à passer qu’on oubliera rapidement une fois le livre fermé.

Laure Ricote

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.