Ceux qui restent
( Walking Dead 9 )
de Charlie Adlard et Robert Kirkman
aux éditions Delcourt
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Zombies

Scénariste : Robert Kirkman
Dessinateur : Charlie Adlard
Date de parution : octobre 2009 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 139
Age minimum : 13 ans
Titre en vo : The Walking Dead

Lire tous les articles concernant Charlie Adlard ou Robert Kirkman

La chronique écrite d’Adrien, 10 ans.

Les auteurs
 
Robert Kirkman est un scénariste américain qui a d’abord écrit la série comics « Battle Pope », puis « Brit », avant de signer les séries cultes « Invincible » et « The Walking Dead ». Cette dernière série de BD a connu un succès mondial, avant d’être reprise en série télé et de connaître un nouveau succès dans le monde entier.

Charlie Adlard a commencé sa carrière dans la bande dessinée britannique dans les années 90. Il avait travaillé sur des séries de superhéros comme « Le judge Dredd », « Rogue Trooper », puis sur des séries comme « X-Files » ou « White death ».

Il a commencé à travailler sur la série « Walking Dead » en 2004, d’abord avec Tony Moore, puis ensuite en solo. Il travaille en parallèle sur d’autres séries commme « Corps de pierre » ou « Codeflesh ».
 
« Ceux qui restent » est le neuvième tome de la série « Walking Dead ».

L’histoire

Pour échapper à l’attaque du maudit « Gouverneur », Rick et son fils Carl ont dû s’enfuir du pénitencier. Ils doivent survivre seuls. Ils se réfugient dans la maison d’un village avec les provisions qu’ils avaient soigneusement prises de la prison. Rick tombe malade et s’évanouit. Carl doit se débrouiller tout seul. Rick a des hallucinations.

Ils partent et finissent par retrouver les survivants du pénitencier…

Mon avis
 
C’est un bon tome. Il y a beaucoup moins d’actions que dans le tome précédent, avec l’attaque du pénitencier. Il y a plus de suspense car Rick et Carl sont seuls et Carl, l’enfant, doit se débrouiller seul dans un village occupé par des zombies. Heureusement, il s’en sort bien.

J’aime bien les trois nouveaux personnages, qui veulent aller à Washington, pour essayer de trouver une solution à l’invasion des zombies.

Contrairement aux autres tomes, il n’y a pas de morts parmi les compagnons de Rick (seul meurt un inconnu) ! Un vrai répit dans la série…

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.