Cinq siècles
( 1 )
de Yves Couraud
aux éditions Cavalier Vert ,
collection Fantastique
Genre : Fantastique

Auteurs : Yves Couraud
Couverture : Gilles Taburiaux
Date de parution : mai 2001 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Yves Couraud

Poète et romancier, Yves Couraud donne son troisième roman au Cavalier Vert.

Condamné pour meurtre au XVe siècle, alors qu’il voulait venger Jeanne violée par un prévôt, le jeune François, paysan de son état deviendra fuyard puis marin. Parti à la découverte du nouveau monde, il va peu à peu s’intégrer aux indiens d’Amérique… Marcus Grandin, pour sa retraite décide d’aller vivre avec les Navajos qu’il a étudiés pendant plus de vingt ans.

Plusieurs histoires…

Un savant japonais, Monsieur Tanaki a mystérieusement disparu alors qu’il prétendait avoir trouvé la preuve de l’existence d’une écriture datant de plus de vingt mille ans. Ceci bien entendu bouleverserait toute notre conception de l’Histoire. Qu’en est-il ? Coup médiatique, vaste fumisterie ou révolution scientifique ?

Marielle Kal, une étudiante volontaire souhaite par dessus tout partir à la recherche du savant, persuadée qu’il a été soit enlevé soit assassiné. Seule contre tous, elle entreprend un voyage qui changera inéluctablement sa vie.

Vers la révélation d’un grand secret

La construction de ce roman n’est pas sans rappeler celle de Valerio Evangelisti dans son cycle sur l’inquisiteur Nicolas Eymerich. Des morceaux d’histoires, appartenant à diverses époques et divers lieux du globe sont alternées et se rejoignent à la fin pour donner un tout cohérent.

Servi par une très belle plume (qui semble être le point d’honneur des éditions Cavalier Vert), ce roman de 130 pages est une belle histoire beaucoup trop vite lue. On attend d’avoir le plaisir de lire Yves Couraud plus longuement.

Xavier Vernet

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.