Cinquante nuances plus sombres
( Cinquante nuances 2 )
de Erika Léonard James
aux éditions JC Lattès ,
collection Romans étrangers
Genre : Littérature générale
Sous-genres :
  • Erotique

Auteurs : Erika Léonard James
Date de parution : janvier 2013 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 595
Age minimum : 15 ans
Titre en vo : Fifty shades darker
Cycle en vo : Fifty shades

Lire tous les articles concernant Erika Léonard James

La chronique écrite de Fahartadji, 15 ans.

L’auteure

Erika Léonard James est une romancière récemment connue pour sa trilogie “Cinquante Nuances” dont l’adaptation du tome 1 est sortie en film, et a été éditée par Le livre de poche. Il a été traduit de l’anglais par Aurélie Tronchet.
 
Cette trilogie ayant été Best-seller se doit quand même de ne pas être lu par des gens de moins de 15 ans et les âmes sensibles.

L’histoire

Après la dure séparation de Anastasia et de Christian après leur passage dans la salle de jeux, Ana ne peut s’empêcher de penser a Christian et lui aussi. Elle essaie pourtant de l’oublier en travaillant en tant qu’éditrice. Mais les circonstances imposées par Christian vont faire qu’ils vont être obligés de se revoir.
 
Le nouvel accord de Christian à propos de leur relation enchante Ana et ils se remettent donc ensemble. Des problèmes extérieurs, comme la rencontre d’Anastasia et Mrs Robinson, font que Christian doit révéler des passages de son enfance a Ana et ne voulant pas la perdre encore une fois, il lui pose la question qui risque de changer sa vie…
 
Mon avis

Magnifique avec des passages inattendus et beaucoup d’amour forcément et des scènes très détaillées. On a l’impression de vivre l’aventure d’Anastasia à travers le livre. C’est quand même très bouleversant et attachant.
 
Un conseil : il vaut mieux ne pas le lire trop vite quand on n’a pas directement la suite à sa disposition parce qu’après on stresse beaucoup pour la suite des évènements.
 
Je n’avais jamais lu un livre à caractère sexuel sauf en manga ("Forever my love") et c’était censuré, donc j’avais un peu peur d’être finalement dégoutée de l’histoire, mais j’ai adoré, je le recommande à tous les plus de 14-15 ans.
 

Marc Alotton


chroniqueur(se) ado.

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.