Cœur d’encre
( 1 )
de Cornelia Funke
aux éditions Hachette ,
collection jeunesse
Genre : Fantastique

Auteurs : Cornelia Funke
Couverture : Carol Lawson
Traduction : Marie-Claude Auger
Date de parution : novembre 2004 Inédit
Langue d'origine : Allemand
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Age minimum : 10 ans
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Cornelia Funke

Une bonne idée

Auteur de Prince des Voleurs, Le Capitaine Barberousse et sa bande d’affreux (pour les plus jeunes) et de Cœur d’encre, pour les traductions françaises, Cornélia Funke connaît un immense succès en Allemagne, avec plus de quarante ouvrages pour la jeunesse, traduits dans une vingtaine de langues. On la compare à J.K Rowling, mais sans doute en ce qui concerne les chiffres de vente : le contenu, c’est autre chose !

Amour des livres

Meggie est une petite fille heureuse, élevée par son père, relieur de livres anciens. Dans leur maison - d’où néanmoins ils doivent souvent partir - on ne vit que pour les livres et par les livres. Un jour, Doigt de Poussière, un personnage atypique et cynique, vient demander l’asile. Apparemment, il n’est pas un inconnu pour le père de Meggie qui devient, du coup, le plus mystérieux des hommes, surnommé Langue Magique et qui, à la réflexion, n’a jamais lu à haute voix un seul livre à sa fille…

Enfin !

Enfin un livre pour la jeunesse qui amène une vraie réflexion sur les livres, sans fausse moralité ou lettrisme pompeux !
Enfin un livre où le Livre tient la place principale, tant dans l’intrigue, savoureuse, que dans le sujet original.
Enfin un livre qui prend vie, selon une idée déjà évoquée et peu exploitée, et qui crache ses personnages pour les rendre réels.
Enfin des méchants à l’allure de méchants, des mitigés et des tièdes, des gentils un peu secs, des êtres perdus entre fiction livresque et réalité délirante…

Enfin, un livre pour les 10-12 ans qui n’est ni niais, ni rongé par l’aventure facile… Si parfois le suspense tire un peu en longueur et la traduction manque de consistance, on n’en reste pas moins séduit par une intrigue qui pousse à la réflexion, une petite héroïne courageuse et amusante et un univers d’adultes dans lequel l’enfant est soudain l’égal de ses parents…

Anne Fakhouri