Colonisation - Tome 1 : Les naufragés de l’espace
de Vincenzo Cucca et Denis-Pierre Filippi
aux éditions Glénat
Genre : SF

Scénariste : Denis-Pierre Filippi
Dessinateur : Vincenzo Cucca
Couleurs : Fabio Marinacci
Date de parution : janvier 2018 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Vincenzo Cucca ou Denis-Pierre Filippi

Un excellent récit de science-fiction, pour une série prometteuse

Denis-Pierre Filippi est né en 1972. Tombé dans la bande-dessinée depuis son plus jeune âge, c’est après plusieurs tentatives infructueuses qu’il parvient en 1998 à publier son premier livre illustré avec Tiburce Oger aux dessins : Orull le faiseur de nuages. On lui doit également Le Livre de Jack avec Boiscommun aux Humanoïdes Associés, ou encore Ethan Ringler et Le Voyage extraordinaire.

Pour Colonisation, il est accompagné par le dessinateur italien Vincenzo Cucca. Ce dernier enseigne à l’école de bande dessinée de Naples puis à l’école internationale de bande dessinée de Florence, et il a dessiné pour Disney Channel, The Walt Disney Company, Marvel (She-Hulk) et les éditions du Lombard (Le Maître des Ogres).

L’homme à la conquête de l’espace

Au vingt-troisième siècle, l’humanité a colonisé de nombreux mondes grâce aux technologies apportées par une civilisation extraterrestre, les Atils. Mais de nombreuses nefs spatiales parties en exploration avant leur intervention ont disparu corps et bien… faisant de ces vaisseaux la proie des contrebandiers de tout poil.

Le rôle de l’Agence est de retrouver ces premiers colons, et pour y parvenir elle forme des troupes d’élite à même de survivre aux situations les plus critiques !

Un voyage plein de surprises

Le récit démarre fort : on a à peine le temps de découvrir l’équipe de l’Agence pour sa première mission, que les péripéties s’enchaînent sans discontinuer. C’est au cœur de l’action qu’on découvre les personnages, et qu’on en apprend davantage sur eux, leurs réactions nous en disant beaucoup sur leur caractère et leur façon de voir le monde. Il y a beaucoup de personnages, mais aucun n’est laissé de côté, et ils ont tous une belle présence. Ce premier volet nous décrit un univers riche et foisonnant, et où les enjeux sont plus complexes qu’il n’y paraît au premier abord…

Denis-Pierre Filippi parvient en très peu de pages à donner corps à son univers, qui balaye de manière astucieuse de nombreuses thématiques propres à la science-fiction, que l’amateur du genre appréciera. C’est classique sur le fonds, mais efficace ! Les dessins de Vincenzo Cucca viennent renforcer l’atmosphère de l’album : les personnages sont réussis et aisément reconnaissables, les décors sont variés et très beaux, la nature comme les éléments technologiques sont particulièrement bien rendus… un régal pour les yeux. Le découpage des planches contribue de son côté au dynamisme d’un récit sans temps mort, dont on a hâte de lire la suite.
 

Tony Sanchez