Commando Adams
( Cherub 17 )
de Robert Muchamore
aux éditions Casterman ,
collection Romans Grand Format
Genre : Espionnage
Sous-genres :
  • Aventure

Auteurs : Robert Muchamore
Date de parution : novembre 2016 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 300
Age minimum : 12 ans
Titre en vo : New Guard
Cycle en vo : Cherub
Parution en vo : juillet 2016

Lire tous les articles concernant Robert Muchamore

La chronique écrite d’Adrien, 12 ans.

L’auteur
 
Né en 1972, Robert Muchamore est un écrivain anglais spécialisé dans les romans d’action jeunesse. Il est l’auteur de la fameuse série Cherub, un classique d’espionnage des éditions jeunesse, mais aussi des séries « Henderson’s boys », « Aramov » et « Rock war », qui ont toutes un lien avec la série Cherub.

« Commando Adams » est le dix-septième tome de la série, dont le héros, James Adams, travaille pour l’agence gouvernementale britannique Cherub, un département ultrasecret des services de renseignement britanniques composé d’agents âgés de 10 à 17 ans.

L’histoire

 
Au cours d’une mission de recrutement pour Cherub, deux agents découvrent l’existence d’un complot terroriste. Alarmée, l’organisation décide d’envoyer leurs meilleurs ex-agents, dont James, Kerry, Bruce, et Kyle, pour libérer deux otages dans une installation pétrolière.

Mais avant cela, il leur faut déjà suivre un entraînement intensif car la mission est très dangereuse et certains d’entre eux pourraient ne pas revenir…

Mon avis
 
J’ai bien aimé retrouver les agents des premiers tomes de Cherub. Ce sont maintenant des adultes de plus de 20 ans, ils sont en pleine possession de leurs moyens, mais ils ont oublié certaines techniques qu’ils maîtrisaient parfaitement quand ils étaient jeunes. Leur personnalité est la même qu’avant, travers et bons côtés, mais ils sont plus mûrs et encore plus déterminés.

Il se passe peu de choses pendant la première moitié du livre. Les ex-agents se rencontrent et seul leur entraînement vient rompre la monotonie de leur nouvelle existence. Il faut attendre le dernier quart du livre pour que l’action se dénoue et que la vraie mission commence. Les relations entre les personnages prédominent et perturbent l’équilibre de ce roman d’action.

C’est sans doute le dernier tome de la série Cherub et l’idée de rassembler les héros de la première heure était bonne, mais on a l’impression que le cœur n’y est pas et que l’auteur répond plus à une demande de son éditeur ou des lecteurs qu’il ne se fait plaisir. Dommage que cette fin soit un peu gâchée.
 

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.